AccueilS'enregistrerConnexion
Derniers sujets
» Un Coucou après bien longtemps...
Mar 22 Nov 2016 - 11:18 par Kain

» Un Noël réussi?
Jeu 7 Jan 2016 - 17:27 par Anton Reynisson

» Pour ceux à qui la lecture fait même pas peur !!!
Mar 24 Nov 2015 - 20:22 par Galatée

» Absences temporaires
Dim 22 Nov 2015 - 22:49 par Poséidon

» Les cosplay
Sam 21 Nov 2015 - 13:24 par Arkhos

» Gods of Egypt (Film)
Ven 20 Nov 2015 - 11:31 par Arkhos

» Anton happy birthday
Mer 18 Nov 2015 - 15:16 par Galatée

» Présentation Taranis
Mer 18 Nov 2015 - 15:12 par Galatée

» Saint Seiya Online Thailande (Perfect World)
Ven 13 Nov 2015 - 12:00 par Arkhos

» Arkhos
Mar 10 Nov 2015 - 2:34 par Arkhos

Artiste du mois: Camille Addams
javascript
Livre d’or
SIGNER

Voir tous les messages

Partagez | 
 

 Poste de garde

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3 ... 10, 11, 12, 13  Suivant
AuteurMessage
Poséidon
EMPEREUR DES MERS
EMPEREUR DES MERS
avatar

Nombre de messages : 3702
Emploi RP : Dieu du RSM

MessageSujet: Re: Poste de garde   Lun 15 Fév 2010 - 19:56

Le garde hocha la tête:

- Nous avons été prévenus de votre retour. Je suis heureux de vous voir sains et saufs, nous nous demandions quand enfin vous arriveriez.

Skida était soulagé: les problèmes qu'il avait imaginé ne se posaient pas.

- L'Oracle est revenue il y a peu. Poséidon nous a demandé de vous dire qu'il attendait de vous voir. Néanmoins, il suppose que vous voudrez d'abord prendre un peu de repos, après un si long voyage...

Le garde s'écarta et les portes de la cité s'ouvrirent devant Skida et Amalthia...

_________________
Marinas un jour, Marinas toujours!!!

Touchàtou a écrit:
"Je viens de gagner le droit de porter cette écaille. Que m'importe le nombre de chevaliers au service de Poséidon? Je suis là moi, et d'autres viendront.

Parce que nous sommes "demain", n'est-ce pas Léosotaure?
"


Revenir en haut Aller en bas
Poséidon
EMPEREUR DES MERS
EMPEREUR DES MERS
avatar

Nombre de messages : 3702
Emploi RP : Dieu du RSM

MessageSujet: Re: Poste de garde   Jeu 18 Fév 2010 - 18:53

Gorgh, après avoir fait entrer Skida et Amalthia, s’ennuyait fermement. Aniki parti convoler, il était seul. On lui avait promis un compagnon, mais celui-ci tardait à venir. Dès lors, ce fut avec une grande satisfaction qu’il vit arriver deux gardes du royaume. Deux !

- Salut, Gorgh. Je t’amène du renfort !

L’autre salua Gorgh et se présenta :

- Je m’appelle Erwyn, je viens d’arriver dans la cité. On m’a dit que ce ne serait qu’un poste provisoire, mais je suis heureux de t’aider !

Le neptunien venait d’être engagé dans la garde de Poséidon et, pour l’instant, on avait besoin de lui au poste de garde. Par la suite, il serait sans doute affecté à un autre poste, dans la cité… A peine était-il arrivé qu’un cavalier apparu, au loin. Arrivé devant les portes du Royaume Sous-Marin, il descendit de selle et s’approcha des gardes, un paquet à la main.

- Je vous salue. Je suis porteur d’un présent pour le Seigneur Poséidon.

Gorgh prit le paquet, auquel un parchemin était lié. Il déroula celui-ci et se mit à lire :

Citation :
« A mon très cher ami, le Seigneur Poséidon »


Ce message n’était signé de rien d’autre qu’un petit trident bleu. Erwyn, qui s’était approché derrière Gorgh, s’écria :

- Neptune, c’est le signe de Neptune !

Les gardes, surpris, levèrent la tête et constatèrent que le messager avait déjà repris place sur le cheval. Erwyn se précipita, mais trop tard : le cheval était reparti au galop.

- Il ne sert à rien de le poursuivre…

- On devrait détruire ce paquet.

- Non. Amène-le à Poséidon, fit Gorgh en le donnant au dernier garde. Dis-lui bien d’où il vient, et veille à l’ouvrir toi-même, après avoir demandé l’avis de Poséidon.

Le garde s’exécuta et disparu dans la cité. Gorgh, lui, s’était tourné vers Erwyn :

- Et toi… Comment sais-tu qu’il s’agit de la signature de Neptune, demanda-t-il d’un air suspicieux…

_________________
Marinas un jour, Marinas toujours!!!

Touchàtou a écrit:
"Je viens de gagner le droit de porter cette écaille. Que m'importe le nombre de chevaliers au service de Poséidon? Je suis là moi, et d'autres viendront.

Parce que nous sommes "demain", n'est-ce pas Léosotaure?
"


Revenir en haut Aller en bas
Poséidon
EMPEREUR DES MERS
EMPEREUR DES MERS
avatar

Nombre de messages : 3702
Emploi RP : Dieu du RSM

MessageSujet: Re: Poste de garde   Dim 21 Fév 2010 - 13:32

Erwyn n'hésita qu'un instant, avant de dire la vérité à Gorgh. Le neptunien avait espéré garder son histoire secrète, de peur de ne pas être accepté par les marinas. Même si Faënor lui avait assuré que ceux-ci n'y verrait aucun inconvénient?

Il expliqua donc à Gorgh qu'il avait aidé - sans le savoir - Faënor et Areala lors de leur mission chez Neptune. Qu'à cause de cela, il avait du quitter Atlantys et que Faënor lui avait proposé de venir vivre au Royaume Sous-Marin.


- Je sais que ce ne sera pas simple de me faire confiance. Je n'avais aucune raison de trahir Neptune et je ne l'aurais pas fait si je n'y avais pas été obligé. Mais après ce que Faënor a fait, ma vie - ainsi que celle de ma famille - était en danger, et je n'avais pas d'autres choix que de partir. Je sais que si Neptune nous retrouvait, nos vies ne vaudraient pas chers. Alors, je compte défendre cette cité. Qui sait, peut-être qu'avec le temps, je me sentirai marinas...

Gorgh, toutefois, n'avait pas l'air convaincu. Ainsi qu'Aniki le lui avait maintes fois expliquer, le poste de garde à l'entrée de la cité nécessitait une méfiance de chaque instant. Et Gorgh ne pouvait qu'être suspicieux. Si Erwyn avait dit vrai, il n'était coupable de rien et il était tout-à-fait possible que Neptune ne lui en veuille pas. Et que ce faux exil ne soit qu'une diversion, destinée à donner des informations à Neptune. Ou pire, à affaiblir le poste de garde, pour permettre une invasion surprise...

- Poséidon n'a-t-il rien écrit pour moi? Tu n'as rien, une preuve quelconque, de ta bonne foi? Tel que je le connais, Poséidon aurait voulu faciliter ton intégration ici...

- Le Poséidon dont Faënor m'a parlé, lui, a pour habitude de faire confiance. Confiance en ses ennemis qui viennent le servir, et confiance dans la capacité de ses hommes à distinguer l'honnêteté du mensonge...

Malgré ses belles paroles, Erwyn ne pouvait convaincre Gorgh si aisément. La discussion aurait pu s'éterniser si une autre personne n'était arrivée au poste de garde. Ainsi que Gorgh aurait pu en attester, certains jours étaient particulièrement ennuyeux et certains autres beaucoup plus animés. Celui-là était un de ceux-là...

Le nouvel arrivant - la nouvelle, en réalité - était une vieille dame. Les deux gardes haussèrent les sourcils en la voyant s'approcher doucement, boitillant doucement, s'avançant à l'aide d'un bâton et portant un petit baluchon sur l'épaule. Frêle comme elle l'était, elle ne devait pas venir de loin: elle aurait certainement été incapable de voyager sur une longue distance. Arrivée devant les gardes, la vieille femme stoppa son chemin, et attendit, immobile, silencieuse. De si près, ils pouvaient voir son visage ridé et fatigué: le poids des années pesait sur elle et il était évident que la grande majorité de sa vie était derrière elle.

Gorgh, le premier, se reprit et offrit un répits à Erwyn:

- Soyez la bienvenue au Royaume Sous-Marin. Que pouvons-nous faire pour vous?

La vieille leva son regard vide vers le garde. Et resta silencieuse.

- Voulez-vous entrer dans la cité? Expliquez-nous pourquoi, d'où vous venez et ce qui vous amène et nous pourrons vous faire entrer.

- Toi, je t'ai à l'oeil, fit Gorgh d'un air menaçant. Apparemment, il s'attendait déjà à ce que la vieille soit un chevalier neptunien déguisé.

En réponse à Gorgh, la vieille ouvrit la bouche. Sa voix semblait brisée, tout autant que le reste de son corps.

- Pourquoi une telle agressivité envers votre ami?

- Pourquoi voulez-vous entrer dans la cité? Je vous écoute!

- De mon temps, on avait plus de respect pour les vieilles personnes. Et surtout, jamais on aurait demandé à une marinas ce qu'elle vient faire dans son royaume.

L'oeil de Gorgh se fit plus suspicieux, tandis que celui de la vieille s'allumait d'un feu plus fort, comme si elle retrouvait une ancienne énergie.

- Nous sommes en guerre et des espions, fit Gorgh en lançant un regard mauvais à Erwyn - sont infiltrés dans notre cité. Si je ne suis pas sûr de qui vous êtes, je ne peux pas vous laisser entrer.

- Vous faites votre travail avec conscience, jeune homme. Mais laissez une vieille femme qui n'en a plus pour longtemps vous donner quelques leçons.

La vieille semblait prendre de l'assurance et, d'un coup, paraissait âgée de plusieurs années de moins. Gorgh posa la main sur le pommeau de son arme, prêt à réagir.

- Premièrement, il faut apprendre la politesse: je suis une vieille femme, j'ai fait un long voyage, je n'ai plus pour ambition que de déposer mes affaires et de reposer mes lourdes jambes. Quand vous serez vieux, vous verrez ce que c'est... Deuxièmement, apprenez à faire confiance. C'est le secret de notre royaume et si Poséidon a jugé bon d'accepter chez lui votre compagnon, c'est qu'il a confiance en lui. Vous devriez en faire autant. Et troisièmement, si vous n'êtes pas capable de reconnaître des marinas quand ils se présentent à vous, peut-être devriez-vous demander à changer de poste.

Gorgh ne put cacher sa surprise, il ne s'attendait pas à un tel sermon. LA vieille en termina, presque victorieusement:

- Allez donc chercher Poséidon, qu'il vienne vous dire que je ne suis pas une menace. Je suis certaine qu'il a d'autres choses plus importantes à faire, et qu'il n'appréciera pas de perdre son temps, mais tant pis... Et si vous voulez lui faire gagner quelques minutes, dites-lui que Mattia des Simpliglades est revenue chez elle pour y mourir en paix et qu'elle pourrait le faire si un garde stupide ne se mettait pas en travers de son chemin!

Gorgh ouvrit la bouche, de plus en plus étonné...

_________________
Marinas un jour, Marinas toujours!!!

Touchàtou a écrit:
"Je viens de gagner le droit de porter cette écaille. Que m'importe le nombre de chevaliers au service de Poséidon? Je suis là moi, et d'autres viendront.

Parce que nous sommes "demain", n'est-ce pas Léosotaure?
"


Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Poste de garde   Dim 28 Mar 2010 - 16:11

Les sentiments, parfois si intense ou parfois tellement brefs que l'on ne se rendait pas toujours compte de leurs présences et pourtant c'est l'esprit embrumé par des sentiments divers et variés que le voyageur descendit doucement la passerelle reliant le bateau au petit port.
Celui-ci devait surement être utilisé par les pêcheurs de la régions et non par les bateaux de voyages mais cela le jeune homme s'en doutait car le capitaine lui avait bien précisé qu'il le déposait ici pour une soucis de distance.

Une fois sur le petit port le jeune homme se tourna vers la bateau qui repartait déjà en faisant de grand signe d'adieu alors que sa longue chevelure était bercée par le vent semblait elle aussi se mouvoir en un signe.
Mais le soleil déclinait déjà doucement et l'air frais du soir se faisait déjà sentir, si cela n'était pas pour déplaire au nouveau venu, il se doutait qu'il lui faudrait rejoindre la cité de Poséidon avant la tombé de la nuit sous peine de devoir attendre le lendemain matin.

Il repris donc rapidement son baluchon puis se remis en route au pas de courses, et comme on lui avait annoncé, il arriva assez vite aux portes d'entrées, bien que la disposition du terrain ne permettait pas de voir les portes avant de vraiment y être, surement pour mieux gérer les sièges pensa le voyageur tout en approchant des deux gardes qui semblait s'embêter ferme à leurs poste, mais ils prirent très vite consistance lorsqu'il aperçurent l'arrivée de l'inconnu.

Taimu s'arrêta lorsque l'un d'eux lui fit signe de le faire puis posa doucement son baluchon à ses pieds.


- Bonsoir, je sais que vous ne m'avez jamais vu auparavant, je me nomme Taimu et je suis venu d'assez loin pour servir Poséidon. Si le jeune homme s'était plus bien exprimé, son accent trahissait sa provenance d'un pays asiatique bien qu'il n'en ai pas l'air.

Il se tenait donc face aux gardes qui semblaient réfléchir.
Revenir en haut Aller en bas
Poséidon
EMPEREUR DES MERS
EMPEREUR DES MERS
avatar

Nombre de messages : 3702
Emploi RP : Dieu du RSM

MessageSujet: Re: Poste de garde   Dim 28 Mar 2010 - 19:41

Le premier des gardes s'avança, le second restant en retrait.

- Je te salue, Taimu, sois le bienvenu ici. Si tu viens de loin, tu n'es peut-être pas au fait de la situation qui règne sous les mers... Notre royaume est en guerre avec celui de Neptune. Dès lors, tu comprendras que nous ne pouvons te laisser entrer comme cela.

Le deuxième garde vint aux côtés de son collègue et ajouta:

- Dis-nous, d'où viens-tu? Pourquoi veux-tu servir Poséidon?

- Nous verrons si nous pouvons te laisser passer ces portes... Crois-moi, cela me chagrine de ne pas faire preuve de davantage d'hospitalité...

_________________
Marinas un jour, Marinas toujours!!!

Touchàtou a écrit:
"Je viens de gagner le droit de porter cette écaille. Que m'importe le nombre de chevaliers au service de Poséidon? Je suis là moi, et d'autres viendront.

Parce que nous sommes "demain", n'est-ce pas Léosotaure?
"




Dernière édition par Poséidon le Lun 3 Mai 2010 - 19:05, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Poste de garde   Dim 28 Mar 2010 - 20:59

Le jeune homme hocha doucement la tête aux paroles des gardes, effectivement il ignorait tous du conflit qui opposait Neptune à Poséidon, mais il comprenait très bien les actions des gardes, ils faisaient leurs travail.
Aussi Taimu se mit à réfléchir à la façon de formuler la raison de sa venu de façon à montrer sa motivation sans avoir vraiment besoin de rentrer dans les détails de son histoire, après tous il allait bientôt faire nuit et après un long voyage le jeun étranger ne désirait qu'une seule chose, un repas et on bon lit.

Il soupira donc légèrement puis regarda chacun des garde avant d'entamer son cour récit


- Je suis natif du Japon, ma mère était japonaise mais mon père était grec, nous étions une petite famille de pêcheur, comme beaucoup de personnes de mon village mais un jour une tempête nous à emporter mon père et moi alors que nous allions ramener les filets que ma mère avait elle même tressé de son vivant.
Mon père n'en à pas réchappé et moi j'ai été sauvé par un Albatros, qui ma emmener sur une petite île où vivait un ermite.
Celui-ci ma dis que je devait ma vie à Poséidon car il avait envoyé l'oiseau pour me sauver il ma donc plus ou moins adopté, n'ayant plus de parents je ne voyait pas l'utilité de retourner au village et le vieil homme avait déclaré être capable de faire de moi un guerrier au service de Poséidon.
Et aujourd'hui me voila, je n'ai surement pas grand chose à lui offrir mais je ferai de mon mieux pour le servir.


Taimu soupira profondément, raconter , même succinctement, son histoire lui avait rappeler des mauvais souvenir et à présent il voulait vraiment au moins trouver un lit.
Revenir en haut Aller en bas
Poséidon
EMPEREUR DES MERS
EMPEREUR DES MERS
avatar

Nombre de messages : 3702
Emploi RP : Dieu du RSM

MessageSujet: Re: Poste de garde   Lun 29 Mar 2010 - 19:30

Il n'avait pas échappé aux deux gardes que la nuit tombait. Et, comme souvent, les voyageurs qui gagnaient la cité étaient éreintés par leur voyage. Gorgh choisit de faire confiance à son instinct. Erwyn, l'autre garde, préférait pour l'instant ne pas intervenir dans ces choix: il ne tenait pas à froisser son collègue, compte-tenu de sa situation "spéciale".

- Je propose que tu contes ton histoire devant Poséidon. Lui seul sera apte à juger de ton honnêteté. Néanmoins, vu l'heure tardive, il ne pourra sans doute pas te recevoir aujourd'hui.

Gorgh fit signe à Erwyn, qui alla ouvrir les portes, au grand soulagement de Taimu.

- Cette nuit, trouve un endroit où dormir. Et demain, va voir Poséidon. Selon ce qu'il décidera, tu seras libre ou non de rester dans notre cité.

Les portes finirent de s'ouvrir, et on invita Taimu à les franchir, non sans lui faire comprendre qu'on ne l'oublierait pas...

_________________
Marinas un jour, Marinas toujours!!!

Touchàtou a écrit:
"Je viens de gagner le droit de porter cette écaille. Que m'importe le nombre de chevaliers au service de Poséidon? Je suis là moi, et d'autres viendront.

Parce que nous sommes "demain", n'est-ce pas Léosotaure?
"


Revenir en haut Aller en bas
Asklepios
MARINAS
avatar

Nombre de messages : 62

Feuille de personnage
PVs:
60/60  (60/60)
PCs:
60/60  (60/60)

MessageSujet: Re: Poste de garde   Dim 2 Mai 2010 - 21:54

Au bout d’un an de voyage à travers le royaume sous-marin, Asklepios se trouvait maintenant devant la capitale de Poséidon. Pendant de longues minutes, il se laissa aller à contempler cette cité qui différait si peu de la sienne à un détail près : la sienne n’était plus que débris calcinés. En ces lieux se tenaient l’un des dieux les plus puissants de l’olympe, en ces lieux régnaient le seigneur qu’il avait choisi de servir, en ces lieux se tenaient un être qui éveillait en lui un sentiment de profonde colère.

Ce n’était certes rien comparé à ce qu’il ressentait envers Neptune mais Poséidon était tout aussi coupable que son rival. Oui, le règne de Neptune n’était dominé que par la violence, la peur, la haine et d’autres sentiments néfastes, oui le sang coulait flot alors que le règne de Poséidon était tout son contraire. N’était-ce pas la faute de Poséidon de ne pas avoir su réagir à temps pour contrer cet ennemi qui s’affichait sous ses yeux en cachant à peine ses attentions ?

Pourquoi l’empereur des sept mers n’avait-il pas appliqué sa légitime colère alors que ses sujets se retrouvaient assassinés ou réduits en esclavage ? Pourquoi n’avait-il pas réagi alors que son royaume était en train d’être mis à sac par l’imposteur ? Et Surtout pourquoi avoir laissé Atlantis et la reine Amphitrite aux mains de Neptune sans accourir à son aide ? Les soldats de Poséidon semblaient être restés en posture défensive sans jamais avoir eu l’occasion de porter l’assaut ?


« Oui pourquoi seigneur Poséidon ? Vous vous seriez battus comme seul un dieu tel que vous l’auriez fait, nul doute que Neptune aurait été abattu et la paix revenu au sein du royaume sous-marin. Mes parents seraient encore en vie et notre cité prônerait toujours ses principes de pacifisme. »

Asklepios était parfaitement conscient que ce qu’il reprochait au seigneur Poséidon entrait en conflit avec les valeurs de sa cité mais ces belles valeurs avaient justement conduit sa ville au désastre.

« Maman, Papa, ce que je vais faire entre en opposition avec tout ce que vous m’avez appris mais je ne peux laisser votre mort et celle de tous nos frères impunie. Je suis désolé… »

Ses yeux restèrent désespérément secs et il finit par rejoindre les portes de la cité. Avant même de pouvoir les traverser, les armes des deux gardes s’entrechoquèrent pour lui barrer le passage.

« Halte guerrier, quel est ton nom, d’où viens-tu et que veux-tu? »

« Je suis Asklepios d’Euphor, je viens de Corellia et je suis porteur d’une terrible nouvelle. Corellia la pacifique est tombée, ses habitants sont tous morts et la cité n’est plus que ruine. Neptune s’est assuré qu’elle ne se relèvera pas de ses cendres et je viens afin de servir le seigneur Poséidon. »
Revenir en haut Aller en bas
Poséidon
EMPEREUR DES MERS
EMPEREUR DES MERS
avatar

Nombre de messages : 3702
Emploi RP : Dieu du RSM

MessageSujet: Re: Poste de garde   Lun 3 Mai 2010 - 18:47

Les gardes s'inclinèrent devant Asklepios.

- Sois le bienvenu. C'est une bien triste nouvelle, en effet.

L'étranger avait l'air honnête. Ses dires tendaient aussi à prouver sa bonne foi. Mais bien entendu, les gardes devaient prendre garde: il pouvait tout aussi bien s'agir d'un neptunien qui utiliserait une information confidentielle - ou fausse! - pour entrer dans la cité.

- Tu viens pour servir le Seigneur Poséidon... As-tu une preuve de ce que tu avances?

- Puisque tu es au fait de la guerre qui déchire les mers, tu comprendras que nous devons nous montrer prudents...

Plus loin derrière Asklepios se dessinaient deux silhouettes, dont l'une était bien plus petite que l'autre. Deux nouvelles personnes se rapprochaient de la cité...

[Je te laisse avec ton argumentation, et vais voir ta fiche perso!]

_________________
Marinas un jour, Marinas toujours!!!

Touchàtou a écrit:
"Je viens de gagner le droit de porter cette écaille. Que m'importe le nombre de chevaliers au service de Poséidon? Je suis là moi, et d'autres viendront.

Parce que nous sommes "demain", n'est-ce pas Léosotaure?
"


Revenir en haut Aller en bas
Asklepios
MARINAS
avatar

Nombre de messages : 62

Feuille de personnage
PVs:
60/60  (60/60)
PCs:
60/60  (60/60)

MessageSujet: Re: Poste de garde   Lun 3 Mai 2010 - 19:59

Le jeune corellien fut légèrement surpris de la réaction des gardes sans pour autant le montrer. Il ne s’était pas attendu à une telle courtoisie mais il répondit à son tour en s’inclinant. L’un des deux gardes semblait savoir quelle terrible perte venait de subir l’océan et comme il s’y était attendu, on lui demanda la preuve de ses dires. Avant de répondre, il écarta les mèches de cheveux qui cachaient son front afin de dévoiler au deux gardes le tatouage qui ornait celui-ci.

[img]http://i61.servimg.com/u/f61/11/01/27/28/images10.jpg[/img]

(HRP : il s'agit du tatouage de mon perso sauf que le dessin est horizonta de gauche a droitel)

« Comme vous le savez sans doute, ce tatouage est la marque que porte seulement les citoyens de Corellia. Cette preuve devrait être suffisante pour vous assurer qu’il s’agit bel et bien de ma patrie et maintenant concernant ma volonté de servir le seigneur Poséidon… »

D’un geste lent afin de bien montrer aux gardes qu’il n’avait guère l’intention de sortir une arme pour passer à l’attaque, il entreprit de remonter la manche de sa tunique afin de dénuder son épaule gauche. Les gardes découvrirent ainsi le blason de Neptune qui avait été semble-t-il apposé sur la peau à l’aide d’un fer chauffé à blanc. La blessure était boursouflée et ancienne, nul doute que la souffrance fut terrible mais Asklepios ne semblait pas s’en émouvoir lorsqu’il recouvrit de nouveau son épaule.

« Vous vous doutez bien que si je servais l’ennemi, je ne serai pas venu ici avec une telle marque d’adoration. Un chevalier neptunien me considère comme la propriété de son maître et il m’a marqué comme du bétail alors que ses comparses réduisaient ma cité en cendres. Il a tué ma mère Elebria, gardienne de la cité, sous mes yeux alors que mon père lui brûlait au cœur même de son foyer.

Je veux servir le seigneur Poséidon afin de rappeler à Neptune qu’il reste au moins un citoyen de Corellia qui n’oubliera pas la tragédie dont il est le responsable. Cette marque est le symbole de ma honte pour avoir survécu mais il est aussi le symbole de mon combat que je livrerai à ce dieu. »


Asklepios s’interrompit pour reprendre son souffle puis il reprit en fixant droit dans les yeux le garde qui avait demandé les raisons de sa motivation.

« Vous êtes sans doute au courant des croyances de mon peuple. Nous avons toujours été neutres, ne nous mêlant aucunement de cette guerre. Nous estimions que tous ces bains de sang n’étaient que les caprices de dieux orgueilleux incapables de respecter la vie. Pour nous, prendre part à un combat est une déchéance bien pire que la vieillesse ou la mort. De par mon choix, je trahis les croyances de mes parents et de mon peuple, je deviens un paria auprès des miens, estimez-vous cela suffisant comme preuve de ma bonne foi ? »

Nouveau silence de la part du Corellien qui ne détourna pas les yeux de son interlocuteur afin de bien montrer qu’il pensait véritablement ce qu’il disait. Il voulait aussi que les gardes comprennent bien l’importance de ce qu’il venait de dire.

« Si jamais vous doutez encore de moi, je ne porte pas la moindre arme sur moi, n’importe quel marina vous dira que mon cosmos n’est pas suffisant pour ne serait-ce qu’inquiéter l’un d’entre eux. S’il le faut je suis également prêt à être conduit enchaîné auprès de l’un de vos chevaliers pour être soumis à un interrogatoire. Je viens afin de me battre au nom du seigneur Poséidon et je ferai ce qu’il faut pour vous prouver ma loyauté. »


Asklepios parle en lightskyblue.
Revenir en haut Aller en bas
Poséidon
EMPEREUR DES MERS
EMPEREUR DES MERS
avatar

Nombre de messages : 3702
Emploi RP : Dieu du RSM

MessageSujet: Re: Poste de garde   Mar 4 Mai 2010 - 20:05

Pendant que l'inconnu parlait, les gardes s'observèrent tour à tour. Asklepios vit l'un des deux finir par baisser les yeux timidement, l'air triste. Finalement, devant les preuves, affichées les unes après les autres par Asklepios, les deux gardes acceptèrent de le laisser entrer.

- Néanmoins, tu devras te rendre au plus vite devant Poséidon. Lui seul pourra juger de ta bonne foi. Nous te laissons passer, mais nous vérifierons si tu as bien été voir Poséidon. Si ce n'est pas le cas...

Le second garde stoppa le premier. Ce serait le cas, il ne doutait pas d'Asklepios. Il semblait acquis que l'étranger n'était pas venu pour se battre avec qui que ce soit dans la cité. Malgré tout, on avait déjà vu des neptuniens venir sans armes et, a priori, sans représenter un quelconque danger. Les marinas se souvenaient de cette douloureuse histoire...

- J'espère que tu pourras accomplir ta voie parmi nous...


[Je vais t'ouvrir les portes du RSM dans un instant. Libre à toi d'y poster où bon te semble. Poséidon, lui, t'attend en salle d'audience quand tu seras prêt!]


******


Quelques instants après qu'Asklepios soit entré, deux autres personnes se présentèrent devant les deux gardes. L'un était un homme dans la force de l'âge, vêtu d'une longue robe blanche immaculée et portant un gros baluchon sur l'épaule. L'autre était un enfant d'un peu plus de dix ans, vêtu de la même manière que son compagnon. Le plus vieux les présenta:

- Je vous salue, hommes du Monde des Mers. Je suis Misu-Ath, médecin, et voici Raijid, mon disciple. Nous sommes venus de loin pour rencontrer les médecins de cette cité, qui sont réputés dans le monde entier pour leurs connaissances...

_________________
Marinas un jour, Marinas toujours!!!

Touchàtou a écrit:
"Je viens de gagner le droit de porter cette écaille. Que m'importe le nombre de chevaliers au service de Poséidon? Je suis là moi, et d'autres viendront.

Parce que nous sommes "demain", n'est-ce pas Léosotaure?
"




Dernière édition par Poséidon le Dim 13 Mar 2011 - 9:25, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Poséidon
EMPEREUR DES MERS
EMPEREUR DES MERS
avatar

Nombre de messages : 3702
Emploi RP : Dieu du RSM

MessageSujet: Re: Poste de garde   Dim 9 Mai 2010 - 20:18

Les deux étrangers, lorsqu'on leur expliqua qu'ils devraient aller rendre visite à Poséidon, se montrèrent réticents. Bien entendu, ils comprenaient qu'en temps de guerre, les marinas devaient prendre leurs précautions. Mais ils n'étaient que de simples hommes, pas des guerriers. Un médecin et son disciple ne pouvaient faire de mal.

Ce qui n'était pas vrai, comme on le leur fit remarquer. Neptune pouvait fort bien préparer quelque chose et avoir décidé d'envoyer des espions: qui bien sûr n'arriveraient pas en armes dans la cité!


- Poséidon pourra décider de votre bonne foi. Cela ne prendra qu'un instant. En outre, je suis certain qu'il sera heureux de rencontrer des médecins étrangers.

Après de longues minutes d'hésitation, le gamin finit par intervenir, pour dire à son mentor.

- Maître, je propose d'accepter. Finalement, c'est une chance de pouvoir rencontrer Poséidon en personne, non?

Le médecin ne cacha pas son mécontentement, mais finit par acquiescer.

- Tu as raison... C'est une opportunité unique, nous ne devons pas la laisser passer.

Ils promirent aux deux gardes d'aller voir Poséidon au plus vite, et ceux-ci, bien qu'hésitants, les laissèrent entrer. Le soir-même, Gorgh ou Erwyn irait se rendre compte s'ils avaient tenu leur promesse...

A peine étaient-ils entrés dans la cité qu'une voix se fit entendre.


- Je vois que vous êtes fort occupés! Vous aurez bien besoin d'une troisième paire de bras, non?

De l'intérieur de la cité venait de faire son apparition Aniki, le garde qu'Erwyn remplaçait, le temps de son voyage de noces. Celui-ci venait d'en revenir, comme en attestait son air joyeux: manifestement, il avait bien profité de ces bons moments avec Mylène, son épouse.

Il s'approcha et serra la main d'Erwyn: bien entendu, on lui avait parlé du garde qui avait pris sa place.

- Dorénavant, nous serons trois! Il paraît que les temps sont durs...

Les gardes se mirent à discuter: en effet, on disait dans la cité que la réponse de Neptune ne tarderait plus à arriver. Et de ce fait, la place de gardes aux portes du royaume n'était pas la plus enviée. En cas d'attaque, leur rôle était de donner l'alerte au plus vite. Mais après, ils auraient bien du mal à empêcher les neptuniens d'entrer... Et si Gorgh fit remarquer qu'il n'avait ni femme ni enfant, les deux autres ne pouvaient s'empêcher d'imaginer ce qui se passerait en cas d'offensive neptunienne. Tout au plus auraient-ils le temps de sonner le cor d'alarme. Tou au plus...

Aniki serra la conque qu'il avait prise avec lui. Au matin, Poséidon l'avait fait appeler en salle d'audience et la lui avait remise...


- Je n'avais pas encore pu te donner ton cadeau de mariage, c'est donc chose faite. Lorsque vous devrez donner l'alerte, tu pourras laisser tes amis sonner le cor et toi, utiliser cette conque. Quand tu y souffleras, un torrent venant du ciel s'abattra sur la cité et mettra en sécurité les personnes que tu aimes... J'ai pensé que cela pourrait t'être utile...

Aniki serra la conque. Le garde, heureux de retrouver son poste, remercia intérieurement Poséidon...

_________________
Marinas un jour, Marinas toujours!!!

Touchàtou a écrit:
"Je viens de gagner le droit de porter cette écaille. Que m'importe le nombre de chevaliers au service de Poséidon? Je suis là moi, et d'autres viendront.

Parce que nous sommes "demain", n'est-ce pas Léosotaure?
"


Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Poste de garde   Mer 19 Mai 2010 - 15:11

Nabil était très fatigué car il avait accomplit un miracle. Partir à pied du désert du Sahara jusqu'au royaume de Poséidon, c'était un suicide, Mais il arriva au royaume sain est sauf .
En arrivent au sanctuaire sous-marin, Nabil s'était assit par terre en attendant l'arrivé des gardes de ce royaume.


Dernière édition par Nabil le Mar 25 Mai 2010 - 14:38, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Poséidon
EMPEREUR DES MERS
EMPEREUR DES MERS
avatar

Nombre de messages : 3702
Emploi RP : Dieu du RSM

MessageSujet: Re: Poste de garde   Jeu 20 Mai 2010 - 20:36

[mp envoyé, concernant le premier post Wink]

Pendant que Gorgh restait en retrait, près des portes, Aniki et Erwyn se dirigèrent vers le nouvel arrivant.

- Bienvenue à toi, étranger, le salua Aniki.

Et comme de coutume, surtout depuis le début de la guerre, les gardes s'assurèrent des bonnes intentions de celui-ci:


- Qui es-tu, d'où viens-tu et que viens-tu faire dans la cité de Poséidon?

_________________
Marinas un jour, Marinas toujours!!!

Touchàtou a écrit:
"Je viens de gagner le droit de porter cette écaille. Que m'importe le nombre de chevaliers au service de Poséidon? Je suis là moi, et d'autres viendront.

Parce que nous sommes "demain", n'est-ce pas Léosotaure?
"


Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Poste de garde   Mer 26 Mai 2010 - 13:51

Nabil avait vu quelqu'un l'approché en lui disant:

" Bienvenue à toi, étranger"

Juste après cette phrase il rajouta ça:

"Qui es-tu, d'où viens-tu et que viens-tu faire dans la cité de Poséidon?"

Nabil avait répondu gentiment:

"Bonjour, Je me nomme Nabil, je viens d'un désert nommé Sahara.
Je viens ici pour voir votre dieu et m'entrainer pour avoir une écaille, l'écaille de Scylla plus précisément."
Revenir en haut Aller en bas
Poséidon
EMPEREUR DES MERS
EMPEREUR DES MERS
avatar

Nombre de messages : 3702
Emploi RP : Dieu du RSM

MessageSujet: Re: Poste de garde   Mer 26 Mai 2010 - 19:01

- Bonjour, Je me nomme Nabil, je viens d'un désert nommé Sahara.
Je viens ici pour voir votre dieu et m'entrainer pour avoir une écaille, l'écaille de Scylla plus précisément.


Aniki, le premier garde, sourit, amusé:

- Dans ce cas, j'espère que tu ne manques ni de courage, ni de patience. Tu en auras besoin si tu veux cette écaille-là...

Erwyn, le second garde, s'approcha d'Aniki et fit à Nabil:

- Tu n'ignores sans doute pas la guerre qui oppose Neptune à Poséidon. Tu comprendras que nous devions nous montrer très prudents: nous redoutons que Neptune envoie des espions...

- Pourrais-tu nous donner plus de détails sur ce Sahara, d'où tu viens? Et nous expliquer pourquoi tu as choisi de servir Poséidon et pas un autre dieu? Et surtout, as-tu une preuve de ta bonne foi?

En temps de guerre, il n'était pas aisé pour un étranger d'entrer dans la cité...

Resté en retrait, près des portes, Gorgh, le dernier garde, vit arriver de l'intérieur de la cité deux silhouettes, qu'il reconnut au premier regard:


- Seigneur Roran, Seigneur Sheena...

A la mine sombre des deux chevaliers, il savait qu'il devait se passer quelque chose de mauvais...

_________________
Marinas un jour, Marinas toujours!!!

Touchàtou a écrit:
"Je viens de gagner le droit de porter cette écaille. Que m'importe le nombre de chevaliers au service de Poséidon? Je suis là moi, et d'autres viendront.

Parce que nous sommes "demain", n'est-ce pas Léosotaure?
"


Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Poste de garde   Mer 26 Mai 2010 - 19:21

L'un des deux gardes s'approcha de Nabil et lui dis:

"- Dans ce cas, j'espère que tu ne manques ni de courage, ni de patience. Tu en auras besoin si tu veux cette écaille-là...

Nabil avait lancé un léger sourire ensuite il avait dit:

"Ne t'inquiète pas, je suis très patient et très courageux. c'est pour ça que j'ai choisis une écaille importante."

Le deuxième Garde semblait très méfiant en disant:

"- Tu n'ignores sans doute pas la guerre qui oppose Neptune à Poséidon. Tu comprendras que nous devions nous montrer très prudents: nous redoutons que Neptune envoie des espions...

Nabil avait répondu gentiment:

" Je comprends que vous devez vous méfiez de moi car je suis un inconnu pour vous mais je suis là en tant qu'ami."


le premier garde avait dit:

"- Pourrais-tu nous donner plus de détails sur ce Sahara, d'où tu viens? Et nous expliquer pourquoi tu as choisi de servir Poséidon et pas un autre dieu? Et surtout, as-tu une preuve de ta bonne foi?

Nabil avait dit:

" Le Sahara est une vaste mer de sable, il fait tellement chaud qu'on y croirai étre en enfer, mais pour les gens comme moi on supporte cette chaleur car on est habitués.
Une preuve, j'en ai pas mais je ne suis pas et j'aime pas les traitres.
Pour ce qui est de cette guerre, je vais y participé et faire en sorte que c'est Poséidon qui gagne."
Revenir en haut Aller en bas
Poséidon
EMPEREUR DES MERS
EMPEREUR DES MERS
avatar

Nombre de messages : 3702
Emploi RP : Dieu du RSM

MessageSujet: Re: Poste de garde   Jeu 27 Mai 2010 - 18:52

Erwyn lança un regard interrogatif à Aniki, qui soupira.

- Je suis désolé, mais nous ne pouvons pas te laisser entrer. Crois-moi, cela m'ennuie beaucoup de refuser l'entrée de notre beau royaume à quelqu'un... Mais c'est la guerre...

Après un regard en arrière, vers Gorgh et les deux chevaliers, Aniki se retourna vers Nabil et lui expliqua:

- Poséidon nous fait confiance pour juger de ceux qui méritent l'entrée dans la cité. Nous ne pouvons que nous baser sur les quelques minutes durant lesquelles un étranger est face à nous... Alors... Je suis désolé... mais...

- N'as-tu rien? Quoique ce soit qui vienne prouver tes dires?

_________________
Marinas un jour, Marinas toujours!!!

Touchàtou a écrit:
"Je viens de gagner le droit de porter cette écaille. Que m'importe le nombre de chevaliers au service de Poséidon? Je suis là moi, et d'autres viendront.

Parce que nous sommes "demain", n'est-ce pas Léosotaure?
"


Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Poste de garde   Jeu 27 Mai 2010 - 19:10

Alors que les gardes du royaume de Poséidon refusèrent sont entré:

l'un d'eux avait dit: "
- N'as-tu rien? Quoique ce soit qui vienne prouver tes dires?

Nabil avait répondu sincèrement: " Savez-vous que dans le Sahara je suis l'un des plus respectés? Car j'ai combattu plusieurs hors la lois dont le terrible Magodos si vous avez entendu parlé de lui et son supérieur Loquin qu'on surnomme la panthère noir. C'est pour cela que je ne me permet pas de mentir surtout dans des cas graves comme le votre.
Je viens ici car j'aime bien ce royaume magnifique et la justice de votre dieu me motive a le servir jusqu'à la mort. "

Cela vous suffi pour me laissé entré ?"


Après cela, Nabil lança un légé sourire au gardes et il avait attendu leur réponse.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Poste de garde   Dim 8 Aoû 2010 - 8:30

Au loin s’avance un homme recouvert d’une toison bleu, abimé avec le temps, il s’approcha de la porte à une allure calme, Shark apprécier se lieux plein d’histoire, il s’arrêta et se dit :

*voila le royaume de Poséidon, c’est impressionnant *

Il prit le temps d’observe, c’est lieu est il observe les gardes qui se tenez la immobile a l’observe, il s’avança et dit

« Puis-je entre en c’est lieux »

-------------
[Edit Poséidon: mp envoyé à Shark]
Revenir en haut Aller en bas
Poséidon
EMPEREUR DES MERS
EMPEREUR DES MERS
avatar

Nombre de messages : 3702
Emploi RP : Dieu du RSM

MessageSujet: Re: Poste de garde   Dim 8 Aoû 2010 - 13:34

[Je t'invite à relire les derniers posts de la page, ça peut toujours aider Wink ]

Aniki et Erwyn, à l'arrivée de Shark, s'étaient mis sur leurs gardes: il s'agissait peut-être d'un chevalier neptunien... Ils ne répondirent d'ailleurs pas à Nabil, qui resta en retrait, attentif. Et alors que Roran restait avec Gorgh près des portes, lui expliquant la situation en détail, Sheena arriva près des deux gardes.

Cependant, le nouveau venu ne semblait pas avoir de mauvaises intentions. Il était seul, sans armure et sans armes. Il demanda simplement s'il pouvait entrer dans la cité, sans autres précisions.

Aniki jeta un regard à Sheena, qui resta silencieuse. Le garde fit alors son travail: après un pas vers l'étranger, il le salua: dans le doute, il convenait de le considérer comme un ami.


- Sois le bienvenu, étranger, au Royaume de Poséidon. Malheureusement, nous ne pouvons te laisser entrer comme cela. Tu le sais peut-être: nous sommes en guerre avec Neptune, si bien que nous redoutons les espions. Dis-moi, qui es-tu, d'où viens-tu? Et pourquoi souhaites-tu entrer dans notre cité?

A l'arrière, de l'intérieur de la cité, une nouvelle personne arrivait. Il avait le regard fixé sur Sheena, mais resta un instant près de Roran, qui l'interrogea:

- Jorba? Qu'est-ce que tu fais là?

_________________
Marinas un jour, Marinas toujours!!!

Touchàtou a écrit:
"Je viens de gagner le droit de porter cette écaille. Que m'importe le nombre de chevaliers au service de Poséidon? Je suis là moi, et d'autres viendront.

Parce que nous sommes "demain", n'est-ce pas Léosotaure?
"


Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Poste de garde   Dim 8 Aoû 2010 - 14:54

Shark leva les bras pour montrai qu'il ne cacher aucune arme est salua le tous les personnes reunie, met observe tous le mon du regarde est dit:

" Je m'appel Shark, je viens d'un village au nord d'ici ou on vénère Poséidon, je suis venue en c'est lieux pour devenir un chevalier, met mon bute et de protéger les gens qui s'en non besoin, si vous voulez de mon aide, je suis prés à donner ma vie pour Poséidon"

*Shark observe le nouveau arrivant*

Revenir en haut Aller en bas
Poséidon
EMPEREUR DES MERS
EMPEREUR DES MERS
avatar

Nombre de messages : 3702
Emploi RP : Dieu du RSM

MessageSujet: Re: Poste de garde   Lun 9 Aoû 2010 - 19:28

Shark vit la jeune femme en écaille venir près du garde et lui dire, d'un ton menaçant:

- C'est exactement ce que dirait un espion. Alors, deux possibilités: tu es réellement qui tu prétends et tu seras le premier à mourir lorsque les neptuniens nous attaqueront, car je ne te défendrai pas. Autre solution, tu es un espion. Et dans ce cas, tu mourras également, de ma main. Je te repose la question: je veux le nom de ton village, celui de tes parents et la véritable raison qui t'amène ici.

A ses côtés, Aniki, le garde qui l'avait interrogé la première fois, semblait gêné.

Plus loin, derrière eux, le dernier arrivant, un apprenti, expliquant au chevalier Roran la mascarade qu'avait entraîné Voji et les autres apprentis. Il serait bien plus utile au poste de garde, on aurait bien besoin de lui. Roran et Gorgh acquiesçaient, sans rien dire...

_________________
Marinas un jour, Marinas toujours!!!

Touchàtou a écrit:
"Je viens de gagner le droit de porter cette écaille. Que m'importe le nombre de chevaliers au service de Poséidon? Je suis là moi, et d'autres viendront.

Parce que nous sommes "demain", n'est-ce pas Léosotaure?
"


Revenir en haut Aller en bas
Skida
MARINAS
avatar

Nombre de messages : 637
Postule pour : Chrysaor
Emploi RP : conciliateur général

Feuille de personnage
PVs:
300/300  (300/300)
PCs:
195/195  (195/195)

MessageSujet: Re: Poste de garde   Jeu 12 Aoû 2010 - 16:25

Skida était assis à son bureau, penché sur les nombreux dossiers dont sa charge voulait qu'il s'occupe.
Bien à l'abris dans l'édifice municipal, il ne se doutait pas que les combats avaient déja bien avancés. Il n'avait pas idée à quel point les sbires de Neptune s'étaient approchés de son royaume.


Quand une cloche sonna.

Il se leva, tenant une feuille de parchemin.

- Il n'y a pas de doute...


Oui c'était bien la cloche d'urgence, celle dont on faisait résonner le glas uniquement en cas de grand danger.
Tous alors avaient pour mission de se mettre a l'abris dans le grand temple du seigneur Poseidon.

Il n'était pas apprentis, même si il avait recherché ce titre, le seigneur des océans n'avait pas jugé utile de lui donner un maître.
Il savait qu'il était utile à la communauté , que sa charge aidait les autres marinas mais il bouillait en lui l'envie de combat.

Il s'approcha de la fenetre, du haut de son sixieme étages il voyait la foule courir en tout sens.
Doucement il retourna à son bureau et posa la feuille de papier.

-Je ne peux pas Seigneur, non je ne peux pas....

Sans ordre direct il ne devait pas s'approcher des remparts et des portes de l'empire. Il devait rejoindre tout ses concitoyens au temple de Poseidon.
Mais.... il ne pouvait s'y résoudre!

-Je ne peux pas laisser ces crapules entrer sur la terre sainte de votre sanctuaire sous-marin! Je ne veux pas que ces meurtriers souille une foi encore cette terre qui m'a accueilli!

Sa colère grondait, il ne pouvait supporter l'idée de ne rien faire et de n'être qu'un simple spectateur.

-Que se passerait il si ils rencontraient...

Il vit alors les visage d'Amalthia , d'Aaricia, de lyra et d'Ergastul.

-Non je ne peux pas les laisser entrer!

D'un saut il était sur le rebord de la fenêtre, il tendit le bras et un ruban soyeux s'enroula autour d'une sculpture du fronton. IL s'élança dans le vide , le ruban se déroula mais retint sa chute. en quelques seconde il tait au pied de l'établissement.

Sans s'arrêter une seule foi il couru chez lui et ouvrit la porte d'un coup.
Il surpris Aaricia qui tenait les deux enfant dans leur bras.


-Skida!Skida!

S'écria la petite fille qui lâcha les bras blanc de la jeune asguardienne pour ceux du marinas.

-Que se passe t'il?

dirent en coeur Ergastul et Aaricia.

Le jeune homme ôta son masque et le posa sur la table.

-Nous subissons une attaque. Tout est a croire que Neptune a envoyé ses assassins jusqu'ici.

-Il aurait osé?

- Je le crains hélas. Vous devez vous rendre immédiatement au temple de Poseidon!

-Et toi? que vas tu faire?

-Je dois remplir mon rôle de marinas.

Il tint un moment sa respiration et lâcha:

-Je vais aller me battre!

-Pour l'amour du ciel Skida tu es le conciliateur du royaume pas un soldat!

Skida sentait que la jeune fille s'inquiétait vraiment pour elle mais que pouvait il lui répondre. Il agrippa son épée qui était dans un coin et dit:

-Je suis avant tout un marinas. Je te suis reconnaissant pour..

Il n'eut pas le temps de continuer la jeune fille s'était retournée, le rouge au joues.
La petite tremblait dans ses bras, Ergastul se détacha de la protection d'Aaricia et vint vers lui.

-Je viens avec toi alors!

Il le fixait le regard plein de courage. Qui aurait su dire qu'il n'avait qu'à peine 7 ans?

-Je compte sur toi pour veiller sur ta soeur et sur Aaricia.

-je!

Skida s'agenouilla et embrassa son front.

-Je te fais confiance petit frère.

Lyra pleurait a chaud larme et Ergastul réprimait au lieux les siennes.
IL déposa l'enfant dans les bras de la jeune fille avant de partir en courant non sans leur avoir déposé un baiser sur leurs fronts et reposé son masque sur le visage.

Sa silhouette disparaissait déjà au coin d'une rue lorsque l'asguardienne murmura


-Reviens nous vivant.


Il courait le long du couloir de l'office de l'emplois qui menait au poste de garde, quand il sentit une présence devant lui.

-Amalthia!

-Skida?

-Alors toi aussi?

-Oui bien sur , je n'allait pas manquer cette occasion!

-Et l'hôpital?

-On se débrouillera très bien sans moi! rassures toi!

Dit elle avec un clin d'oeil.
Elle aussi voulait défendre la patrie qui l'avait accueillie. A moins qu'elle ne veuille se venger? Elle gardait une certaine rancoeur du fait de ne pas avoir combattu contre les chevaliers de Neptune lors de leur précédente missions.

Ils débouchèrent enfin au poste de garde. IL y avait déjà plusieurs personne, le seul qu'il reconnaissait fu le garde Erwyn.

IL s'approcha de lui toujours au pas de course.


-Alors dis mois Erwyn! Que se passe t il?
Revenir en haut Aller en bas
Poséidon
EMPEREUR DES MERS
EMPEREUR DES MERS
avatar

Nombre de messages : 3702
Emploi RP : Dieu du RSM

MessageSujet: Re: Poste de garde   Ven 13 Aoû 2010 - 16:48

Le garde se rapprocha de Skida et Amalthia: le conciliateur général était un des seuls marinas qu'il avait rencontré depuis son arrivée au royaume. D'un air sombre, il lui fit:

- Nous sommes attaqués. Des neptuniens ont pénétré à l'intérieur de la vallée de Corail, afin de la traverser et d'entrer dans la cité. Mais Poséidon craint qu'ils n'attaquent aussi de ce côté: c'est pourquoi il nous a envoyé deux chevaliers.

Erwyn indiqua Roran et Sheena, revêtus de leurs écailles, près à défendre le poste de garde.

- Et en plus, nous avons deux nouveaux arrivants, ajouta-t-il en soupirant. Ils auraient mieux fait de choisir un meilleur moment pour arriver!

Effectivement, le poste de garde avait rarement été aussi agité: en comptant Amalthia et Skida, il y avait neuf personnes, bien plus qu'à l'accoutumée. Peut-être un signe que le combat n'allait plus tarder. Mais pour l'instant, il n'y avait rien à signaler...

Erwyn demanda à Skida ce qu'il faisait là: le marinas lui avoua ne pas pouvoir se résoudre à rester en retrait.


- Pourtant, tu ferais mieux. Les chevaliers neptuniens viennent pour tuer, c'est très risqué de rester ici... Enfin, ça l'est toujours moins que de se trouver dans cette vallée de Corail: là-bas, les combats ont déjà commencé...

_________________
Marinas un jour, Marinas toujours!!!

Touchàtou a écrit:
"Je viens de gagner le droit de porter cette écaille. Que m'importe le nombre de chevaliers au service de Poséidon? Je suis là moi, et d'autres viendront.

Parce que nous sommes "demain", n'est-ce pas Léosotaure?
"


Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Poste de garde   

Revenir en haut Aller en bas
 

Poste de garde

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

 Sujets similaires

+
Page 11 sur 13Aller à la page : Précédent  1, 2, 3 ... 10, 11, 12, 13  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: L'entrée aux sept mers-
Sauter vers: