AccueilS'enregistrerConnexion
Derniers sujets
» Un Coucou après bien longtemps...
Mar 22 Nov 2016 - 11:18 par Kain

» Un Noël réussi?
Jeu 7 Jan 2016 - 17:27 par Anton Reynisson

» Pour ceux à qui la lecture fait même pas peur !!!
Mar 24 Nov 2015 - 20:22 par Galatée

» Absences temporaires
Dim 22 Nov 2015 - 22:49 par Poséidon

» Les cosplay
Sam 21 Nov 2015 - 13:24 par Arkhos

» Gods of Egypt (Film)
Ven 20 Nov 2015 - 11:31 par Arkhos

» Anton happy birthday
Mer 18 Nov 2015 - 15:16 par Galatée

» Présentation Taranis
Mer 18 Nov 2015 - 15:12 par Galatée

» Saint Seiya Online Thailande (Perfect World)
Ven 13 Nov 2015 - 12:00 par Arkhos

» Arkhos
Mar 10 Nov 2015 - 2:34 par Arkhos

Artiste du mois: Camille Addams
javascript
Livre d’or
SIGNER

Voir tous les messages

Partagez | 
 

 Poste de garde

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3 ... , 11, 12, 13  Suivant
AuteurMessage
Skida
MARINAS
avatar

Nombre de messages : 637
Postule pour : Chrysaor
Emploi RP : conciliateur général

Feuille de personnage
PVs:
300/300  (300/300)
PCs:
195/195  (195/195)

MessageSujet: Re: Poste de garde   Mar 17 Aoû 2010 - 19:44

Comme ci cette remarque allait intimider Skida, Erwyn pensait il que le fait que les combats aient déjà lieux aurait semé un doute dans son esprit? Entaillé l'idée d'aller plus en avant dans la barrière de Corail?
Il n'avait qu'une envie courir rejoindre les autres dans la bataille! Se mêler aux combats, donner des coups d'épées, étrangler, découper dans les chairs, crier, enfoncer ses ongles dans la peau jusqu'au sang, déchirer les corps...

L'idée de se battre et du carnage...

Bien qu'au yeux des autres il soit un garçon sage et gentil. Un peu trop parfois son âme aspirait au sang et à la mort. Son sang se déléctait à l'idée de se répandre dans un autre corps, de se mélanger au sang d'un autre .
Deplus il rêvait d'en découdre avec les Neptuniens qu'il exécrait depuis sa rencontre avec Nova. Bien que si l'on le laissait faire il aurait aussi combattu contre tout les hommes de la surfaces.
Il se souvenait encore de ses premières paroles lorsqu'il était entré sur les terre du sanctuaire..

-Le peuple qui vit a la surface est corrompus, il ne reste que haines et soufrances...se sont des égoistes qui ne respectent ni la terre ni les dieux... je suis de l'avis du seigneur Poseidon, il est
temps déradicquer toute cette vermine


Avait il changé d'avis? Pas vraiment... Il aimait Amalthia, Aaricia, Lyra et Ergastul. Il admirait Voji et respectait Clio et Poseidon. N'était ce pas déjà un grand changement? Oui il avait appris à aimer cette patrie et ses habitants.
IL avait été accepté, c'était un must pour lui. Si peu avait toléré sa présence si peu lui avait parlé. Ici tout était diffèrent, il avait une vie. Tout ça peut paraître des plus anodin mais quel cadeau ça avait été pour lui.
Et Neptune voulait lui enlever ça? Lui enlever ceux qu'il aime? Impossible qu'il en reste indiffèrent.
Encore une foi lui prendrait on ceux qui compte pour lui?

Mais était il assez fort pour se battre? Car là était la question.
Oui il avait combattu lors du tournois organisé dans le sanctuaire, on pouvait même dire qu'il avait réussi a s'élever à un niveau prometteur mais il n'était rien en comparaison de Voji qui venait de recevoir son écaille.
Oui, qu'était il en comparaison? D'accord il s'était défait de ses adversaires lors de sa mission. Mais Nova l'avait fait reculer dans ses derniers retranchements, acculé à utiliser ses techniques de combats alors qu'il devait s'agir que d'un simple entraînement.
Il jeta un coup d'oeil à Sheena et à son armure. Un coup d'épée contre une scale ne servirait pas à grand chose. Les attaques des chevaliers du dieu romain serait aussi dévastatrice que les siennes au moins mais lui n'avait pas d'armure pour se protéger.

Il hésitait, allait il être d'un recoure lors d'un combat ou ne ferait il que mètre un bâton dans les roues des marinas?
Il baissa les yeux, il se tourmentait. Ou était sa place?
Se retournant il porta son regard sur l'étendue rocailleuse et recouverte de corail où non loin de lui résonnait le bruit de batailles qui devaient être sanglantes.




Amalthia quand à elle s'était dirigée vers Sheena.

-Je suis Amalthia et voici Skida. Nous sommes tout deux de vaillants combattants et avons déja été envoyé en mission par Poseidon lui même. Nous nous sommes déja confronté contre des soldats de Neptune.

Elle avait fixé ses yeux bleu azur dans ceux de la marina. Elle était décidée et résignée, en elle ne subsistait aucun doute.

- Nous comptons aller rejoindre ceux qui se battent déja contre nos assaillants. Nous ne les laisserons pas s'approcher d'avantage des remparts de notre cité!
Bien que nous n'ayons pas votre force, nous irons porter secoure aux autres marinas. Si il y a une troupe de soldats qui suit ou précède les chevaliers ennemis, nous nous en chargerons.


Sheena comprit bien que ce n'était nullement une question mais la jeune fille lui indiquait juste ce qu'elle contait faire. Quoi qu'elle dise elle ne pourrait l'en empêcher, les mots ne suffiraient pas. Seule la force , un combat l'en empêcherait. Mais était ce utile?

-Votre sens de perception du cosmos des autres est plus développé que le notre. Savez vous qui combat à présent? Et qui nous sommes capable d'aider?

Alors que Skida se posait mille questions Amalthia était prête à se jeter dans un âpre combat.
Que lui importait de savoir si elle était assez forte ou non. Elle était marina et son devoir était de se battre au péril de sa vie.



Revenir en haut Aller en bas
Poséidon
EMPEREUR DES MERS
EMPEREUR DES MERS
avatar

Nombre de messages : 3702
Emploi RP : Dieu du RSM

MessageSujet: Re: Poste de garde   Mer 18 Aoû 2010 - 18:51

[L'entrée de la vallée de Corail se situe à un autre endroit dans la cité, vous n'êtes donc pas juste à côté Wink ]

Sheena observa silencieusement Amalthia pendant que celle-ci lui expliquait ce qu'elle comptait faire. De temps à autre, le chevalier jetait un regard à Skida...

- Je crois, fit-elle une fois qu'Amalthia se fut tue, que vous ne serez pas utiles au milieu des combats. Le général Syleka mène de nombreux chevaliers: vous vous feriez tuer. Vous seriez tous les deux plus utiles dans la cité.

Toutefois, Sheena ajouta, en souriant:

- Les apprentis - ou la plupart, dit-elle en lançant un regard à l'un des hommes présents au poste de garde - se sont rassemblés dans la vallée et tentent d'apporter leur aide aux chevaliers. Si réellement vous êtes entrainés, vous n'avez qu'à aller là-bas... Mais si c'est ce que vous décidez, laissez-moi vous donner un conseil: soyez sûrs de ne pas affronter un chevaliers seuls. Si c'était le cas, vous ne tiendriez pas longtemps...

Sheena soupira: jusque là, il n'y avait aucune trace de neptuniens de ce côté et elle commençait à penser qu'eux non plus ne seraient d'aucune utilité...

[Jusque là, c'est le calme plat au poste de garde... Smile ]

_________________
Marinas un jour, Marinas toujours!!!

Touchàtou a écrit:
"Je viens de gagner le droit de porter cette écaille. Que m'importe le nombre de chevaliers au service de Poséidon? Je suis là moi, et d'autres viendront.

Parce que nous sommes "demain", n'est-ce pas Léosotaure?
"


Revenir en haut Aller en bas
Poséidon
EMPEREUR DES MERS
EMPEREUR DES MERS
avatar

Nombre de messages : 3702
Emploi RP : Dieu du RSM

MessageSujet: Re: Poste de garde   Mer 25 Aoû 2010 - 20:05

Soudain, Roran et Sheena tournèrent la tête vers le bout du chemin. La chevalier abandonna Amalthia et se rapprocha du chevalier de l'Argo. Ensemble, ils s'avancèrent. Les gardes et les apprentis comprirent pourquoi quelques instants plus tard. Trois chevaliers apparurent, marchant doucement vers eux. Un des gardes, Aniki, réagit le premier:

- Par ici! Venez! fit-il en direction des nouveaux arrivants, Nabil et Shark, ainsi qu'à Skida et Amalthia. Il leur indiqua la cabane qui servait de lieu de repos aux gardes, juste devant les portes de la cité. Mettez-vous là!

Le garde ne cachait pas son inquiétude. Mais alors que Gorgh et Erwyn, les deux autres gardes, avaient dégainé leur arme, Aniki avait saisi la petite conque qui pendait à sa ceinture et la tenait fermement dans la main. Devant, Roran et Sheena, les deux chevaliers, regardaient fixement les ennemis avancer. Jorba, l'apprenti de Sheena, les avait rejoint. Nul ne prononçait mot, on savait que les événements qui allaient suivre seraient d'une importance capitale. Après que les amis aient combattu les neptuniens dans la vallée de Corail, leur tour de défendre la cité était venu!

Les neptuniens étaient donc au nombre de trois. Une jeune fille, accompagnée de deux hommes: l'un, plus vieux, portait une imposante armure, tandis que l'autre semblait n'être fait que de muscles. A bonne distance, ils s'arrêtèrent. Le plus âgé des neptuniens s'avança et fit, d'une voix forte et noble:


- Je vous salue, marinas. Nous sommes envoyés par Neptune. Notre mission est de tuer les chevaliers de Poséidon et de prendre le contrôle de la cité. Je ne tiens cependant pas à faire d'innocentes victimes. C'est pourquoi je vous accorde le temps nécessaire pour mettre les vôtres en sûreté. Après quoi, nous attaquerons.

- Crois-tu nous vaincre? Jamais tu ne passeras ces portes, chevalier! fit Roran, d'un air convaincu. Un air qui n'émut pas son futur adversaire.

- La guerre a déjà fait un nombre important de victimes, que Neptune ne souhaite pas voir s'alourdir. Mettez les vôtres en sécurité, répéta-t-il.

Roran s'apprêtait à répliquer, mais il fut retenu par Sheena. Celle-ci lui fit un signe de la tête: non, cela ne servait à rien d'en rajouter. A son tour, elle s'adressa au neptunien:

- Nous redoutions ta venue, Tylorios et nous avons pris les précautions nécessaires. Je suis heureuse d'apprendre que vous serez cléments. Néanmoins, vous devrez d'abord nous vaincre. Cela fait longtemps que j'attendais de pouvoir me mesurer à toi.

Sans se départir de son expression la plus neutre, le neptunien lui répondit:

- Certes... votre Majesté. Vous étiez exceptionnellement douée pour tromper les esprits. Mais durant un combat, mentir est inutile. Vous me connaissez: comment pouvez-vous espérer gagner?

- Je n'ai pas dit que j'espérais...

Sheena, imitée par Roran, se mit en gardes. Et sans le regarder, conseilla son apprenti:

- Jorba, choisi un des deux autres chevaliers et empêche-le de passer. Laisse-nous celui-là, il est trop fort pour toi. C'est l'occasion que tu souhaitais, tu peux me montrer tes progrès. Bonne chance..., fit-elle avant d'expliquer à Roran à qui ils avaient à faire: Voici Aquilina et Iulios. Iulios possède un corps plus dur que la pierre, il est extrêmement résistant. Aquilina, par contre, possède d'étonnantes capacités mentales. Fait attention... Quand à lui, c'est Tylorios, le général des Abysses.

Apparemment, plus d'explications étaient inutiles: Roran semblait le connaître de nom. Tylorios, justement, tourna les yeux vers un des gardes - Aniki - et lui cria de loin:

- Toi! Va dire au général Voji de bien rester devant son Pilier. C'est là que je l'affronterai une fois que nous en aurons fini ici. Va maintenant, puis pars aussi loin que tu peux!

Tylorios reporta son attention sur les deux chevaliers, tandis qu'Aniki, lui, ne bougeait pas.

*****

[Skida et Nabil: libre à vous de répondre!]

_________________
Marinas un jour, Marinas toujours!!!

Touchàtou a écrit:
"Je viens de gagner le droit de porter cette écaille. Que m'importe le nombre de chevaliers au service de Poséidon? Je suis là moi, et d'autres viendront.

Parce que nous sommes "demain", n'est-ce pas Léosotaure?
"


Revenir en haut Aller en bas
Skida
MARINAS
avatar

Nombre de messages : 637
Postule pour : Chrysaor
Emploi RP : conciliateur général

Feuille de personnage
PVs:
300/300  (300/300)
PCs:
195/195  (195/195)

MessageSujet: Re: Poste de garde   Ven 27 Aoû 2010 - 1:21

Sheena avait écoutée Amalthia avec attention et semblait l'avoir jauchée ainsi que Skida

- Je crois que vous ne serez pas utiles au milieu des combats. Le général Syleka mène de nombreux chevaliers: vous vous feriez tuer. Vous seriez tous les deux plus utiles dans la cité.

Toutefois, Sheena ajouta, en souriant à son adresse,

- Les apprentis - ou la plupart, dit-elle en lançant un regard à l'un des hommes présents au poste de garde - se sont rassemblés dans la vallée et tentent d'apporter leur aide aux chevaliers. Si réellement vous êtes entrainés, vous n'avez qu'à aller là-bas... Mais si c'est ce que vous décidez, laissez-moi vous donner un conseil: soyez sûrs de ne pas affronter un chevaliers seuls. Si c'était le cas, vous ne tiendriez pas longtemps...

Amalthia gardait le même air décidé avec ce sourire qui l'accompagnait en tout temps et qui donné ce coté énigmatique. Bien que le chevalier l'avait quelque peu rabrouée, cela ne semblait pas l'avoir affectée du moins du monde.
Skida doutait qu'elle aie changé d'avis.
Il se rapprocha d'elle pour lui parler, ils se devaient de se battre. C'était leur devoir de marinas.
Ils trouveraient bien un moyen de se rendre utile, l'arme à la main.

Mais il n'eut à peine le temps de se rapprocher d'elle que trois individus apparurent.
Skida ressentait leur cosmos puissants. Il n'avait jamais ressentis de tel cosmos. Il était bien plus puissant que celui de ceux contre qui il s'était déjà battu. Aussi bien lors du tournois que lors de sa mission. Leurs silhouettes s'étaient découpée sur le parois rocheuses et rocailleuse des alentours du poste de garde.

Aussitôt les gardes leur indiquèrent de se mètre à l'abris dans le poste de garde tandis qu'ils se préparaient aux combats. Formant une ligne défensive devant la porte qui menait au sanctuaire marin.
Les fiers chevaliers de Poseidon qu'en à eux firent pas en avant pour faire face à l'ennemis, l'apprentis sur leur talons.

Alors que les ennemis lançaient leur sommations et que les marinas leur répondaient, Skida s'approcha de son amie de fortune. Ils fixaient tous deux les chevaliers de Neptune. Et bien que leurs regards étaient posés sur eux ils échangèrent ce qui pouvait être leur derniers mots.

-Qui aurait dit que nous serions jetté en pleine bataille?

Et il releva la cape qui couvrait la paume de son épée. Un léger vent soufflait, rien d'exceptionnel, on aurait dit une journée des plus ordinaires. Mais la tentions qui montait de plus en plus était des plus inaccoutumé.

-J'ai cru un moment que tu avais peur. dit elle avec un petit rire.

-Tu sais bien que je n'ai pas peur de la mort. lui répondit il avec un faux air vexé.

-Sans doute. Tu te poses toujours tant de question.

Ils écoutaient ce que disait le chevaliers le plus puissant.

-Ta petite famille n'a rien à craindre. Enfin si on prête attention et crédit à ce que peut dire un chevalier de Neptune.

Skida se retourna vers elle pendant quelques secondes avant de retourner vers l'homme. Avait elle été ironique? Etait elle un peu jalouse? Il est vrai que depuis que les enfants et Aaricia étaient venu s'installer chez lui il avait moins de temps pour sa compagne de voyage. C'était pourtant bien loin de son caractère.

-Oui je me méfie aussi. dit il d'un ton las.

Le chevaliers apostropha Aniki, lui disant:

- Toi! Va dire au général Voji de bien rester devant son Pilier. C'est là que je l'affronterai une fois que nous en aurons fini ici. Va maintenant, puis pars aussi loin que tu peux!

Les deux chevaliers avaient apparemment choisi leur adversaire. L'apprenti devrait sans aucun doute se battre contre un des trois chevaliers. Sans aucune armure il serait en mauvaise posture! Même si ils n'étaient pas de taille, ils se devaient de faire quelque chose.
Sans qu'un mot ne soit dit ,ils dégainèrent en même temps leurs épées.

Et s'avancèrent vers les chevaliers.

-Skida! Amalthia! Rentrez tout de suite dans l'abris de la garde! c'est un ordre! Vous n'êtes pas autorisés à participer aux combats!

-Tu te trompes, je suis le conciliateur généal de l'empire et je me dois de faire savoir aux Neptuniens que Poseidon n'admet aucun mort dans les rangs de son armée.

-Qu'en à moi je suis la directrice du centre de soin et je dois tout faire pour qu'aucun habitant de l'empire ne soit blessé.

Bien que les gardes continuèrent de leur dirent de revenir, il s 'avancèrent tout les deux jusqu'à arriver près de Jorba qui se tenait face à Aquilina.
Amalthia avait commencé à chanter de sa voix légère en faisant tourner son épée.

So stand in the rain
Stand your ground
Stand up when it's all crashing down
You stand through the pain
You won't drown
And one day, whats lost can be found
You stand in the rain


Sans la déployer totalement, ni de façon agressive, ils déployèrent tout deux leurs cosmos-énérgies. C'était leur manière de dire: " nous sommes là et nous aussi nous allons nous battre!"

- Jorba c'est ca? Nous venons te prêter main fortes!

-Retournez derrière avec les gardes, vous ne serez d'aucune aide ici. fit il

Il ne leur jeta pas un coup d'oeil.

-Ecoute mon petit, on ne te demande pas l'autorisation! On est des marinas autant que toi! Et notre sang vaut bien le tien! Je n'ai que faire de ce que tu penses je me battrais ici contre l'ennemis de mon peuple!

Amalthia acquiesça et se posa à la droite de Jorba tandis que Skida se plaçait à sa gauche.

- Ne nous sous-estimes pas! Nous serons de précieux alliés, tu peux le croire.

Skida était toujours imprégné de cette rage, cette envie de carnage. Il semblait que les dieux eux même avaient guidés les chevaliers de Neptune sur sa route. Ils étaient ses ennemis, il ressentait l'envie de se jeter sur eux. De se battre tout de suite . Mais il n'était pas sot et aveugle au point de se jeter dans la gueule du loup. A eux trois , ils devraient pouvoir venir à bout du chevalier.

Toute foi, c'était la première foi qu'il voyait une armure. Ces scales faites pour résister aux pressions marines les plus profondes, les courants les plus forts. Faites pour protéger le corps de ces hommes qui avait su déclencher et posséder leur cosmos intérieur. Ils s'en dégageait quelque chose de digne et de puissant.

Oui cela ne sera pas facile. C'était ça qui était amusant, l'idée de mourir ne l'effrayait pas, il n'y pensait même pas.
Amalthia lui avait bien dit que la prochaine foi il devait se battre contre leur ennemis sans se soucier d'elle. Il avait bien du le promettre.
Si les habitants n'avaient rien à craindre des chevaliers... de toutes façon ils étaient avec Poseidon. Ils ne pouvait rien leur arriver.

Sheena avait tourné les yeux vers eux ainsi que leurs adversaires. Si la première avait été émue par leur courage et leur détermination, les autres donnaient plus l'impression de les trouver pathétique.

-Ainsi vous avez fait votre choix?! Je ne peux vous reprocher de vouloir vous battre pour votre royaume. Mais je vous l'ai dit, il y a peu de chance que vous en sortiez vivant. Vous feriez mieux de partir.

dit elle avec un dernier espoir de les voir s'en aller.

-Vous même, ne risquez vous pas votre vie? Comment pourrions nous assister à l'envahissement de notre cité? Voir nos frères et soeurs d'armes mourir sans lever le petit doigt?

-Nous ferons ce que notre devoir de marinas nous incombe!


De toutes manières si ils avaient laissé Jorba seul contre le chevalier, il n'aurait pas fait long feux. Il n'aurait resté que les trois gardes pour empêcher l'ennemis de passer.
De qui entre Jorba et Erwyn et les autres étaient le plus fort?
Les gardes étaient plus fort que les deux marina? Qu'importe il faisait partie de la guerre.


Dernière édition par Skida le Dim 29 Aoû 2010 - 1:14, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Poséidon
EMPEREUR DES MERS
EMPEREUR DES MERS
avatar

Nombre de messages : 3702
Emploi RP : Dieu du RSM

MessageSujet: Re: Poste de garde   Sam 28 Aoû 2010 - 21:09

["-Tu te trompes, je suis le conciliateur généal de l'empire et je me dois de faire savoir aux Neptuniens que Poseidon n'admet aucun mort dans les rangs de son armée.": j'adore!!!]

Les couleurs, pour les prochains posts: Sheena parle en springgreen, Roran en yellow, Tylorios en darkblue, Aquilina en #E50286, Iulios en #8A4B56, Aniki en #fad74c, Gorgh en indigo et Erwyn en #AD63F9


*************************************************

Le premier des neptuniens, Tylorios, s'avança et Sheena elle-même alla à sa rencontre.

- Je n'en attendais pas moins de vous, votre Majesté.

Roran, tout comme derrière lui Skida, Amalthia et Jorba, les regardèrent s'écarter pour s'affronter sans être dérangé. Tylorios semblait avoir un compte à régler avec le chevalier de la Lamproie... Lorsque Iulios approcha, Roran lui fit face.

- Pas un pas de plus. Je serai ton adversaire! fit-il, menaçant.

Et sans attendre, il bondit en direction de Iulios, son aura jaillissait autour de lui. Le neptunien para sans difficulté ce premier assaut, avant de contre-attaquer d'un coup de poing. Skida ne put pourtant suivre l'évolution de ce combat, ni de celui de Sheena: à présent, Aquilina, dernière chevalier de Neptune, approchait, se dirigeant à pas tranquilles vers eux. Le marinas jeta un coup d'oeil aux gardes: ceux-ci, bien qu'en retraits, dernier rempart de la cité, étaient prêts à intervenir. Mais pour l'instant, il incombait aux apprentis de retenir la neptunienne. Le regard de celle-ci se fixa dans celui de Skida.

- Allons, je ne vous veux aucun mal... Si seulement vous me laissiez passer...

Son air, en tout cas, semblait attester de ses dires: aucune once de méchanceté ne se lisait sur son visage, uniquement un petit sourire et ce regard rempli d'espoir.

- Vous avez entendu mon maître? Nous ne voulons aucun mal aux marinas, seulement aux chevaliers. Je vous en conjure, retirez-vous, ne m'obligez pas à me battre... Je vous en serai très reconnaissante, ajouta-t-elle, accompagnant ses dernières paroles d'un clin d'oeil que chacun des trois apprentis pris pour lui.

Autour d'eux, les cosmo-énergies mélangées des autres chevaliers commençaient à se faire sentir: les combats avaient bel et bien débuté!


[Mode combat: ON]




_________________
Marinas un jour, Marinas toujours!!!

Touchàtou a écrit:
"Je viens de gagner le droit de porter cette écaille. Que m'importe le nombre de chevaliers au service de Poséidon? Je suis là moi, et d'autres viendront.

Parce que nous sommes "demain", n'est-ce pas Léosotaure?
"


Revenir en haut Aller en bas
Skida
MARINAS
avatar

Nombre de messages : 637
Postule pour : Chrysaor
Emploi RP : conciliateur général

Feuille de personnage
PVs:
300/300  (300/300)
PCs:
195/195  (195/195)

MessageSujet: Re: Poste de garde   Dim 29 Aoû 2010 - 18:06

http://www.youtube.com/watch?v=6S_basdn0rw&feature=related

Ils se retrouvaient seul face au chevalier ennemi, déjà les deux marinas recouverts de leur scales s'étaient élancés dans dans la batailles non loin d'eux. Les chocs du combats se répercutaient sur le paysage. Si Skida ne pouvait percevoir leurs échanges de coups, il pouvait bien ressentir les cosmos enflammés.

Ils étaient là en front prêt à risquer leur vies afin de retenir le plus longtemps possible la Neptunienne. Si Roran ou si Sheena gagnait son combat, ce qui n'est pas certain, il devrait venir et se battre à nouveau afin d'empêcher le chevalier de rentrer dans l'enceinte du sanctuaire.
Skida resserrait sa main sur la garde de son épée, ils feraient tous de leur mieux. Leur but serait de la ralentir la maintenir le plus longtemps en-dehors des remparts et l'affaiblir le plus possible.
Ni Roran , ni Sheena ne sortirait indemne de leur combat. Et qui plus est, Tylorios semblait pas être n'importe qui.
Enfin...

La femme s'adressa alors à eux:

- Allons, je ne vous veux aucun mal... Si seulement vous me laissiez passer...

Elle prenait des airs des plus sincère. Mais Skida ne connaissait que trop bien les menteurs et les faux semblant.

- Vous avez entendu mon maître? Nous ne voulons aucun mal aux marinas, seulement aux chevaliers. Je vous en conjure, retirez-vous, ne m'obligez pas à me battre... Je vous en serai très reconnaissante.

Elle leur adressa alors un clin d'oeil.

-Pourquoi donc tenez vous ce discour? Nous savons très bien comment est Neptune.

Dit il en avançant d'un pas, toujours en garde l'épée haute et pointée dans sa direction.

-Je vous en prie débarassez vous de ce faux air de complaisance, il ne va pas du tout aux chevaliers de Neptune.

Il se souvenait que trop bien des soldats envoyés lors de sa mission en Crète et de Nova.

-Vous etes venu ici pour tuer les partisans de Poseidon? Sachez qu'ici, nous aimons notre dieu et que nous ne sommes pas ses esclaves! Chaque habitants préférerait mourir que de trahir Poseidon!

Aquilina ne parut pas choquée par ses propos acerbes, elle paraissait plus désolée. Elle avait compris qu'elle devrait se battre contre eux.

-Jorba nous allons te percer une ouverture profites en!

Glissa Amalthia à l'adresse de l'apprentis alors que Skida parlait encore à Aquilina.

- Comme vous l'a dit la chevalier du Lamproie, un combat contre moi serait inutile. Vous ne portez aucune armure et voyez comme je suis équipée. Nous ne jouons pas dans la même salle de jeux, mon niveau et nettement supérieur aux votre.

-Pour Poseidon!
-Pour Poseidon

Skida s'avanca aussi rapidement qu'il pu et porta un coup d'épée horizontal. Il avait porté un genoux à terre et à l'aide de ses deux mains balaya l'air de sa claymore.
Amalthia avait bondi tel un fauve et prenant appuis sur l'épaule du marina abattit stared, son épée d'un geste puissant, effectuant ainsi un balayage horizontal au niveau du visage d' Aquila. La manoeuvre laissait un canal d'espace libre juste en face de Jorba qui pouvait attaque leur ennemi. Pour éviter les deux coups d'épée elle n'avait que deux solutions.

Soit elle parait les deux attaque mais ne savait parer celle de Jorba .
Soit elle s'élançait dans l'interstice et recevait l'attaque de l'apprentis.

Mais...


http://www.youtube.com/watch?v=bqDwIBCg-_A&feature=related

Elle n'évita tout simplement pas l'attaque. Les épées heurtèrent l'armure et rebondirent contre elle. Sans aucune égratignure.

D'un bon ils rejoignirent Jorba, ils étaient stupéfiés. Il avait frappé aussi fort qu'ils avaient pu et ca avait eu autant d'effet que s'ils lui avaient soufflé dessus.
Elle restait imperturbable.
Leurs mines déconfites ne sembla pas réjouir le jeune femme. Qui portait toujours son air désolé.
Jorba n'avait pas bougé d'un pouce il scruté son ennemis sans prendre en compte les deux marinas.

-Il nous faudra faire mieux...

-Le combat ne fait que commencer.

Aquilina soupira.

-Je pensais que cette exemple suffirait pour vous ouvrir les yeux. Vous n'êtes pas de taille aucuns de vous trois ne pourra m'empêcher d'avancer. Tout ce que vous ferez c'est de mourir inutilement. Ecartez vous.

http://www.youtube.com/watch?v=yfP2rNWZ-Jw&feature=related

-C'est ce que nous allons voir!

-Tu n'as pas encore vu de quoi nous étions capable!! dit il en pointant son épée vers elle.

Ils se regardèrent et acquiescèrent d'un geste de la tête et ils filèrent tous deux. Ils dessinaient un cercle autour de la jeune fille.
Cette foi leur cosmos brillaient de mille feux. Celui de Skida ressemblait à un feux ardent tandis que celui d'Amalthia avait les teintes d'une opale bleue.

-Manoeuvre 1.

-Lui causer le plus d'égratignures possible. Lui dit elle pour confirmer l'idée du plan.

Leurs pas étaient synchrone. Ils martelaient le sol de leurs pieds, courant aussi vite qu'ils le pouvaient.
Leurs armes bien en mains, ils attaquèrent en même temps.

Bloodsilk!

Stared dared!




Les coups des attaques se confondaient entre elles, c'était comme ci ils provenaient d'un même assaillants.
On ne pouvait que se douter que nos deux protagonistes s'étaient longtemps entraînés.

Suite à leur défaites contre Nova, ils s'étaient promis de trouver des techniques de combats qui combineraient leurs attaques aux mieux.
Pour que les illusions d'Amalthia marche au mieux, il fallait brouiller les sens de l'ennemis avec le Béni kazumi. Pour que le Beni kazumi empoisonne leur ennemis, il devait le blesser le plus possible afin que le poison s'infiltre par les nombreuses plaies. Ils devaient réussir chaque étapes de leur plan. Combiner leurs forces était leur seul sotucion pour vaincre un ennemis aussi puissant.

Encerclant Aquila et réunissant leurs forces ils espéraient la désorienter.
L'épes d'Amalthia provoquait des rayons lumineux. Ces jets de lumière filaient tel des étoiles.
Les rubans soyeux qui sortaient des bras de Skida enrobaient son épée et des trais rouges étaient lancés de son épée.



Aquila était au centre de leur attaque. Les yeux baissés elle ne les regardait pas.
Une lueur rose commença à l'entourer, elle se répandait de plus en plus vite. Elle était de plus en plus vive.
Soudain elle leva les yeux sur eux et sa cosmo-énergie les écrasa.
Tel une pression sous-marine, son aura les domina.

Dans un dernier élan, ils lancèrent leur attaque de concert.

Bloodsilk!
Stared dared!

(PC 25)
( tu ne m'as pas dit en quel couleur parle Jorba...)
Revenir en haut Aller en bas
Poséidon
EMPEREUR DES MERS
EMPEREUR DES MERS
avatar

Nombre de messages : 3702
Emploi RP : Dieu du RSM

MessageSujet: Re: Poste de garde   Mar 31 Aoû 2010 - 20:29

D'ordinaire, Jorba parle en jaune. Mais pour le différencier de Roran, je propose: #60FF2D

Citation :
Skida et Amalthia reçoivent 2016 de puissance.
Aquilina reçoit 3294 de puissance.
L'attaque des marinas est d'une force prodigieuse et très précise.
Aquilina est en état de grâce.
Aquilina arrive à se protéger.
Aquilina ne subit aucun dégâts.
Les attaques combinées des deux marinas, le Bloodsilk et le Stared dared, n'eurent aucun effet sur Aquilina. Pire, celle-ci parvint à les repousser à l'aide de son unique cosmos. Sans attaquer, toutefois: elle se contentait de les regarder, tranquillement. Skida se retourna vers Jorba: pourquoi celui-ci était-il resté en retrait? Peut-être que s'il avait participé, ils auraient pu toucher la neptunienne! Il vit que l'apprenti avec les traits tirés. Et comprit rapidement pourquoi: en essayant de faire un pas, Skida s'aperçut qu'il était paralysé!

Avec grande difficulté, il tourna légèrement la tête et constata qu'il en était de même pour Amalthia: les pouvoirs d'Aquilina étaient impressionnants... En outre, elle semblait s'être décidée à passer à l'action. Elle s'approcha doucement de Jorba, dont le regard trahissait les émotions. Skida aurait voulu faire quelque chose, mais il en était incapable. A un pas de Jorba, Aquilina s'arrêta. Quelques secondes passèrent, puis elle approcha son visage de celui de l'apprenti et l'embrassa! Jorba retrouva alors sa mobilité: son regard était devenu inexpressif. Il ne chercha pas à attaquer la neptunienne, restant seulement debout, immobile, indifférent au combat.

Aquilina se mit à marcher en direction de Skida, mais elle dut éviter Erwyn qui s'était jeté sur elle par derrière. De son bras, elle le fit vaciller et tomber sur le sol.


- Ton tour viendra après, traître.

L'intervention d'Erwyn avait au moins parmi à Skida et Amalthia de retrouver l'usage de leurs membres. Jorba était clairement hors combat, ils devraient donc se débrouiller à deux. Erwyn s'était redressé et pointait son épée en direction d'Aquilina, qui ne se souciait pas de lui: elle avait reprit la direction des deux apprentis:

- Vous avez pu le constater: vous n'êtes pas de taille. Abandonnez maintenant.

Un peu plus loin, un bruit sourd se fit entendre: la sol venait de se fissurer sous le poing de Iulios. Roran avait déjà bondi en arrière et s'apprêtait à contre-attaquer, tandis que Sheena se relevait péniblement, face à un Tylorios qui avait à peine bougé depuis le début de l'affrontement...


*****

@Skida: bah oui, Aquilina est chevalier... Je te laisse poursuivre, je trouvais le précédent post fort bien fait!
@Nabil: comme dit par mp, tu peux poster.

_________________
Marinas un jour, Marinas toujours!!!

Touchàtou a écrit:
"Je viens de gagner le droit de porter cette écaille. Que m'importe le nombre de chevaliers au service de Poséidon? Je suis là moi, et d'autres viendront.

Parce que nous sommes "demain", n'est-ce pas Léosotaure?
"


Revenir en haut Aller en bas
Skida
MARINAS
avatar

Nombre de messages : 637
Postule pour : Chrysaor
Emploi RP : conciliateur général

Feuille de personnage
PVs:
300/300  (300/300)
PCs:
195/195  (195/195)

MessageSujet: Re: Poste de garde   Dim 5 Sep 2010 - 21:36

http://www.youtube.com/watch?v=ed7yXfKUPRM&feature=related

Aquilina avançait imperturbablement vers eux, d'un pas tranquille elle savait qu'elle n'aurait aucun mal à les battre.
Skida et Amalthia ne devaient plus compter sur Jorba pour les aider, la technique d'immobilisation qu'elle avait utilisée marchait au mieux sur lui.

-Qu'allons nous faire? Nos coups ne l'inquiète pas du tout!

dit la jeune fille en remontant sa garde. sa respiration était haletante, elle avait lancé tant de coups déjà et qui n'avait eu aucune efficacité.

-C'est incroyable , elle a repoussé nos deux forces contiguë. Malgré tous nos efforts, tout nos entraînements..

lui répondit il, avec un ton empli d'amertume, il serra le poing sur son épée.

-Je comprend mieux quand Sheena disait que nous n'étions pas de taille.

Rajouta t elle dans un souffle.

Ils jetèrent un coup d'oeil dans la direction du chevalier de la Lamproie qui était en bien mauvaise posture. Son adversaire était bien plus fort qu'elle.

* Elle n'a sûrement pas dit son dernier mot, et nous non plus!

Pensa t'il en observant la femme qui s'approchait d'eux. Il ne devait pas se laisser toucher. Les rubans rouges dansèrent autour de lui lorsque sa cosmo-énérgie flamba.

-La meilleur défense c'est l'attaque et puis nous n'avons pas trop le choix!

Il fonça vers son adversaire et lui décocha un hypercut ,

-Blooooooodsilk!

Une nuée des serpents ondulèrent et fondirent sur la Neptuniène qui les broya de sa puissante aura. Sa silhouette était entourée de son aura qui ne faisait que croître.
Amalthia déclencha à son tour son attaque mais les étoiles filantes se brisèrent contre l'armure.




http://www.youtube.com/watch?v=85GE-oNr1Q8&feature=related

-Courage!

Lança Erwin. Comme il était bon de s'entendre être encourager! Cela renforça leur envie de sa battre et leur détermination. Ils devaient protéger les habitants, les marinas, Poseidon ! Non il ne pouvait décidément pas la laisser passer la porte du sanctuaire!

-haaaaaa! poussa t 'il en s'élançant le poing haut.

Abandonnant l'idée de lancer leurs attaques, ils s'efforcèrent de frapper de toutes leurs forces le corps d'Aquilina.
Une pluie de coups tombait sur elle. Ils y mettaient tout leur coeur, intensifiant leur cosmos jusqu'à leur limite.
L'épèe de la marina s'abattait sans relâche sur le scale sans faire la moindre fissure.

Les mains de Skdia se refermèrent sur les épaules d'aquilina. Le bloodsilk s'enroula autour des bras de la chevalier, Skida se retourna et l'envoya valser. Même pojetée, elle gardait son air imperturbable, et placa sa main vers lui.
Un rayon rosé sorti de sa paume. D'une vitesse prodigieuse le rayon pointait la poitrine de Skida.

-Attention! Glas evel ar mor


La nouvelle attaque d'Amalthia.
Après des efforts surhumains , elle avait développé une nouvelle caractéristique: contrôler les éléments de l'air et de l'eau.
Un tourbillon sorti de la pointe de stared, grandissant il devint une petite tornade. Evoluant dans les airs, il se dirigea vers l'attaque d'Aquilina. Il fut transformé en écume et les bulles explosèrent lorsque Aquila repassa en trombe à travers elles. D'un coup de pied sur la roche elle avait repris son équilibre.

-Il suffit maintenant!

Ils n'avaient plus le temps de réagir, elle était déjà sur eux. D'un coup de poing elle envoya Skida s'écraser contre la paroi. Aniki fit un pas en avant mais trop tard, d'un coup de pied au plexus solaire, elle envoya valser Amalthia qui fila tel une comète. Elle passa à coté des gardes, trop lent à réagir, et s'encastra dans le mur des remparts. Un pan de mur s'écroula sur elle.
Aniki avait tourné la tête et ne vit pas arriver Erwin qu'Aquilina avait attrapé par la main et qui l'avait balancé sur lui.
Déjà dans l'encadrement du poste de garde Aquilina s'apprêtait à frapper le dernier garde quand... Des rubans percèrent le sol sous ses pieds, pour les éviter elle fit un pas en arrière et scruta le sol.

-Stared Aquilina releva le regard. dared!

Sortant de l'office de m'emploie Amalthia l'attaqua. Si le chocs ne la blessa pas, il avait réussi à la faire reculer.

-Alleeez!

Les rubans s'était enroulé entour d'une des colonnes et il l'envoya sur elle.

-Inutile!

Le pilier explosa alors qu'il était encore à plusieurs mètres d'elle.

-Stared..

-Trop lente!

Des jets lumineux sortirent de sa paume et balayèrent l'espace devant elle. Amalthia fut prise dans le filet fulgurant.
Pas un cris ne s'échappa de sa bouche.
Lourdement elle tomba à terre.

-Tu vas me le payer! Dit Skida qui avait accouru auprès de son amie.

-Sorcière!

Engourdie par le coup, elle cracha du sang à terre.

-Plan B!

Skida fit signe qu'il était d'accord. IL intensifia sa cosmos énergie, les rubans soyeux dansèrentd eplus belle. Amalthia ferma les yeux et déploya elle aussi toute sa force.

-Vous ne parviendrez à rien avec ce genre d'attaque.

Aquilina s'ennuyait elle de ses adversaire?
Les rubans virevoltèrent t l'entourèrent.

-Tes rubans ne te seront d'aucun recoure!

Elle tandi la main vers eux, voulant les déchirer de sons cosmos comme elle l'avait déja fait.

-Béni Kasumi!

-Glas evel ar mor


Les rubans s'évaporèrent sous le nom de l'invocation et aussitôt la brume rouge s'en éleva. La tempête que la jeune fille avait déclenchée vrombissait. Unissant leurs forces, ils entouraient leur ennemi d'un tourbillon rouge.

* Espérons que la pression de le tempête la force à en respirer le plus possible!!


PC 50





Revenir en haut Aller en bas
Poséidon
EMPEREUR DES MERS
EMPEREUR DES MERS
avatar

Nombre de messages : 3702
Emploi RP : Dieu du RSM

MessageSujet: Re: Poste de garde   Lun 6 Sep 2010 - 20:15

Citation :
Skida et Amalthia n'ont pas le temps de finir leur attaque qu'Aquilina leur tombe dessus.
Aquilina reçoit 1340 de puissance.
Skida (et Amalthia) reçoivent 134 dégâts.
Le marinas, au moment où il espérait enfin prendre l'avantage dans le combat, sentit l'aura d'Aquilina grandir d'un coup. Au même moment, il ressentit une intense douleur au creux de sa tête.

*Assez joué... Abandonnez maintenant!*

La voix de la neptunienne résonnait dans son esprit. Et la douleur se faisait plus forte: avant qu'elle ne le pousse à fermer les yeux, il vit qu'il en allait de même pour Amalthia, qui gémissait en se tenant le crâne entre les mains.

*Jamais vous ne parviendrez à me toucher!*

Malgré la cosmo-énergie d'Aquilina qui réchauffait les lieux, le marinas sentit un frisson lui parcourir le corps: il avait perçu, dans sa voix, qu'elle avait décidé de ne plus défendre, mais de passer à l'action. Et de tuer. Semblant provenir de très loin, il entendit la voix de Jorba, qui criait. L'autre apprenti attaquait certainement Aquilina. Et pourtant...


***

[Un instant plus tôt, au même endroit]

Sheena cessa son effort: malgré ses talents, elle ne parvenait pas à atteindre Tylorios... Elle était spécialiste des techniques mentales, pourtant. Elle s'y était entrainée durant ses années d'apprentissage, auprès du meilleur maître du Royaume Sous-Marin. Elle avait réussi à trompe la vigilance de Neptune et de ses chevaliers durant dix longues années. Et aujourd'hui, face à ce chevalier qui n'était capable que de force brute, elle ne parvenait à rien: il restait insensible à ses tentatives d'intrusion... Elle prenait conscience qu'elle ne gagnerait pas contre le général. Un coup d'oeil rapide lui avait suffi pour comprendre que Roran, trop occupé avec son propre adversaire, ne pourrait pas lui venir en aide dans l'immédiat. La situation était donc très compromise... D'autant que Tylorios, lui, commençait à s'impatienter. Elle le vit lever les bras, lentement, vers le ciel, et sut qu'il allait se battre sérieusement, désormais.

- Votre Majesté, vous en avez certainement entendu parler. Permettez-moi de vous en faire la démonstration...

D'un coup, il baissa les bras et lança le Tourbillon sous-Marin. Jorba, plus loin, vit son maître le recevoir de plein fouet et tomba en arrière: cette fois-ci, elle aurait encore bien plus de difficultés à se relever... Et Tylorios s'avançait vers elle! L'apprenti n'hésita pas: il voyait bien que Skida et Amalthia avaient besoin d'aide, mais il ne pouvait laisser seul son maître. Il se mit à courir en hurlant vers Tylorios!

- Jorba... Non...

Les murmures de Sheena lui restèrent en travers de la gorge. Le chevalier de la Lamproie se remettait sur ses jambes et allait intervenir, mais son apprenti était déjà trop loin. D'elle. Et bien trop près de Tylorios. Le général préparait déjà une nouvelle attaque. Avant même qu'il ne passe à l'action, Sheena fut prise de remords. Ce qui allait se passer, elle en était pleinement responsable. Jorba avait été mal entraîné, elle avait été un très mauvais maître. Elle avait fait beaucoup de mauvais choix. Et aujourd'hui, Jorba allait les payer, alors qu'il n'en pouvait rien! Sheena se releva, à temps pour voir le Tourbillon Sous-Marin couper la respiration de Jorba. Tylorios n'hésita pas: il bondit sur l'apprenti et d'un seul coup, lui briser la nuque.

- Nooooooooon!!! Tu vas le payer!!!!

Le cosmos de Sheena, pourtant à bout de forces, s'enflamma, ce qui fit sourire le neptunien.

- Par l'Onde de Lumière!!!

Instantanément, le corps de Sheena tomba au sol, tandis que celui de Tylorios restait immobile...


***

[Du côté de Roran]

L'un après l'autre, Iulios du Poisson Coffre et Roran de l'Argo s'attaquaient, échangeant leurs techniques comme autant de coups.

- Par le Brise-Roc!

Roran évita le poing de son adversaire, qui s'écrasa au sol, le fissurant une nouvelle fois. Le terrain, autour d'eux, était empli des marques que Iulios y avait laissé. Déjà, le neptunien fonçait sur lui.

- Par l'Ecume du Large!

De la fissure jaillit une mousse marine, véritable mur entre les deux chevaliers. De son seul poing, Iulios le brisa, et se lança à nouveau sur Roran, qui préparait également sa prochaine attaque. Entre les deux chevaliers, le combat ne faisait que commencer...


***

[Retour chez Skida...]

Le marinas, alors même qu'il s'attendait à ce que Jorba attaque Aquilina, dut se rendre à l'évidence: il n'en avait rien fait. La douleur qui traversait son esprit était toujours aussi vive, bien trop importante pour qu'il puisse faire quoi que ce soit. Ses efforts étaient vains: à chaque instant où il croyait réussir à en échapper pour pouvoir attaquer Aquilina, il avait l'impression que des poignards lui transperçaient la tête...

*Fais tes prières...*

Le marinas parvint à ouvrir les yeux: la neptunienne s'était rapprochée de lui. Sa main brillait d'une étrange lueur rosâtre. Dans quelques instants, elle allait l'attaquer. Allait-il mourir?

- Laissez-le!

Aquilina leva les yeux. Ces gardes auraient du apprendre à mieux se tenir... Le pauvre aurait peut-être eu la vie sauve...

Skida vit Gorgh brandir son épée et attaquer Aquilina, mais celle-ci était trop rapide pour lui. Elle évita l'épée et le frappa d'une main au poignet pour la lui faire lâcher, tandis que son autre main, qui brillait toujours autant, vint se coller contre le crâne de Gorgh. Celui-ci hurla, souffrant visiblement atrocement, mais quelques secondes seulement. Il se tut ensuite et lorsqu'Aquilina le lâcha, son corps tomba au sol, sans vie. Aquilina, s'abaissa près de lui, néanmoins, et lui caressa doucement les cheveux.

Pour Erwyn et Aniki, c'était la consternation. L'un des leurs venait de mourir, si rapidement, si facilement. Ce chevalier était invincible... L'un tenait à la main, outre son épée, la conque que Poséidon lui-même lui avait donnée. Il s'était juré de ne s'en servir qu'au dernier moment, mais celui-ci ne tarderait plus... Quant à l'autre, il ferma les yeux, pour penser très fort à sa femme et son jeune enfant, laissé dans la cité. Il pria, en cet instant: non pas Poséidon, le dieu qu'il servait depuis si peu de temps, mais pour que Faënor et Areala soient encore en vie. Il avait confiance en eux, il savait qu'ils s'occuperaient de sa femme et son bébé... Il dégaina son arme et s'avança à son tour: son heure était venue!


- En garde, chevalier!

Erwyn se planta face à elle, attendant l'attaque. Il reprit un peu espoir en voyant Skida et Amalthia se relever, prêts à poursuivre le combat. La douleur lancinante qui lacérait leur cerveau avait disparu... Aquilina, d'ailleurs, se désintéressa du garde pour s'en retourner vers les deux apprentis...


*****************

Le combat continue donc: néanmoins, les blessures laissent des traces, Amalthia et toi n'êtes plus aussi vifs qu'au début de l'affrontement :(

_________________
Marinas un jour, Marinas toujours!!!

Touchàtou a écrit:
"Je viens de gagner le droit de porter cette écaille. Que m'importe le nombre de chevaliers au service de Poséidon? Je suis là moi, et d'autres viendront.

Parce que nous sommes "demain", n'est-ce pas Léosotaure?
"


Revenir en haut Aller en bas
Skida
MARINAS
avatar

Nombre de messages : 637
Postule pour : Chrysaor
Emploi RP : conciliateur général

Feuille de personnage
PVs:
300/300  (300/300)
PCs:
195/195  (195/195)

MessageSujet: Re: Poste de garde   Lun 13 Sep 2010 - 21:57

http://www.youtube.com/watch?v=zlDAFyJRIEw&feature=related

Roran se bâtait avec toute la force de son cosmos et parvenait à faire jeu égal avec son adversaire. Si auparavant certains jetaient des brefs coups d'oeil à sa situation , désormais les gardes étaient tout attentif à la leur.

Roran était vaillant et fort mais si il était encore en vie c'était grâce à son agilité et à sa rapidité. Ses coups avaient fait mouche mais il n'avait fait qu'ébranler l'immense masse de muscles qu'était le chevalier de Neptune. Que cela ne tienne Roran continuait avec acharnement à déclencher son cosmos et à attaquer son adversaire.

Après avoir échangé plusieurs coups, ils étaient sur un pic de roche qui surplombait le poste...

-Tu vas mourir chevalier de l'argo! COLD BITE!

La glace recouvra le sol et même le ciel marin sembla se geler. Des stalactites se formèrent et le sol se fissura sous l'attaque, alors que des morceaux de glace gros comme une maison tombaient du ciel.



Dansant d'un point à un point à un autre, il réussi à les esquiver. La glace explosait en touchant le sol, envoyant des éclats à tout va. Telles des lances acérées elles fendaient l'air en tout sens.
Roran avait réussi à se faufiler jusqu'au Neptunien.

-Par l'écume...

-MONSTROPLANTE!

D'énorme lianes sortirent du sol et parcoururent le sol, balayant les blocs de glaces tel des fétus de pailles et projetant le marina loin en arrière.
Il fut balayée de lianes en lianes. Loin de se briser sur l'amure de l'Argo, elles frapaient le corps de Roran.





-FOAM EXPLOSION!



Sortant de son cosmos, une quantité faramineuses de bulles d'écume tourbillonnèrent de tous côtés et explosèrent sur les lianes les rendant en charpies.
La terre et le bois s'éparpillèrent sur le sol, sans vie.

Roran essuya le sang qui coulait de sa bouche sur son poing, et lui jeta un regard haineux alors que son adversaire le regardait en riant.

Si Aquilina répugnait à faire violence le chevalier du poisson coffre lui se régalait de faire usage de la force. Autant elle était spirituel et utilisait les forces de son psyché, il utilisait la force brute dont ses muscles saillants et noueux étaient capable.

*Quel imposant répertoire... Non seulement il possède une force colossale mais en plus il jongle avec des techniques aussi diverses que puissantes.*

http://www.youtube.com/watch?v=xUPXWGMNf8E&feature=related

Il scrutait et jaugeait le chevalier, aux premiers abords il lui avait fait penser à un idiot qui ne faisait qu'utiliser la force brute mais finalement... Il n'avait pas obtenu son armure pour rien. Il devrait faire preuve de plus d'ingéniosité que lui. Mais Roran avait confiance en lui. Il pouvait vaincre, il le devait.

Il eu une pensée pour Sheena et Tylorios. Qu'en était il du combat? De toute façon le père te le fils devrait s'affronter tôt ou tard... Sheena ne s'interposerait pas éternellement. Et la femme chevalier?

*Je l'avais oubliée celle la... *

Il devait vaincre son adversaire et retourner auprès des autres.

-Alors chevalier, on revasse? On a la tête en l'air?

-Rassures toi, je suis tout à toi!

Avec un sourire, Yulios lança une deuxième vague de roches glacées sur Roran qui rétorqua avec l'explosion des bulles d'écumes. Le tourbillon entoura le chevalier qui se fraya un chemin pour porter un coup. Un violent coup de pied de Roran frappa en pleine mâchoire.

Il profita d'être à sa portée pour lui décocher sa plus puissante attaque,

-L'ECUME DU LARGE!

L'attaque réussi à toucher le Neptunien, il tomba à terre la tête à la renverse. Il heurta le sol et le choc fit voler son casque.
Il n'eut cependant a peine eu le temps de toucher le sol qu'il le vit se soulever et saisir sa jambe gauche.

-Tu es à moi... Dit il d'une voix grave.

Et les mains toujours crispées sur la jambe il déploya sa cosmo-énérgie.

-LE BRISE ROC!

L'attaque broya la jambe du pauvre jeune homme, qui ne put s'empêcher de pousser un cri. L'armure de L'Argo vola en morceau et les os de sa jambe durent en faire autant. Heureusement la scale le protégea quelque peu.
Roran n'avait pas dit son dernier mot, et avant qu'il ne s'échape, recule, il posa ses mains sur les tempes du crâne d'Iullios;

-FOAM EXPLOSION!

Il avait brûlé tout son cosmos, il devait le tuer sur ce coup car avec sa jambe... il aurait du mal à continuer son combat. Décidément les marinas étaient dans de salles draps.


*****************

http://www.youtube.com/watch?v=5qwwGTFVaow&feature=related

Roran n'avait pas vu les marinas tomber sous le coup d'Aquilina. Il n'avait vu tomber ni Gorg ni Jorba. Mais l'apprentis était-il vraiment mort? Tylorios l'avait il bel et bien tué? Le jeune homme n'était pas une réel menace pour lui, il se pouvait bien qu'il fusse seulement assommé par l'écrasant pouvoir de cet homme.

Skida pensait se souvenir qu'il avait un lien avec Faenor et Voji. Mais il n'en était pas sur. Et Pourquoi appelait il Sheena votre majesté? Il connaissait de nom les pouvoir du chevalier de la Lamproie. Etait ce elle qui avait permis à Amphitrite de s'échapper? Avait elle prit son apparence? ou Tylorios était un ancien apprentis de la femme chevalier?
Il semblait plus âgé qu'elle, mais il savait que cela pouvait être trompeur. Les événements de la vie peuvent marquer un homme.

Dans un éclair Sheena avait lancé son attaque sur le général Neptunien et elle était tombée à terre.

http://www.youtube.com/watch?v=ynTTXnrICcg&feature=related

Péniblement Skida et Amalthia se relevèrent. Ils avaient plusieurs blessures, le sang coulait de leurs tempes et leurs toges étaient en piteuses états , mais ce n'est pas ça qui les arrêteraient.
Le sol tremblait sous leur pas, à moins que ce ne soient leurs jambes qui ne parvenaient plus à soutenir leurs corps meurtris.
Ils étaient en colère et nul ne pourrait les arrêter facilement, on pouvait lire sur leurs visages leur haine et leur détermination. Un homme était tombé, un des leurs, un frère d'arme. Ils savaient que tout le monde n'en sortirait indemne mais on fond d'eux ils l'avaient espéré, en tout cas Skida l'avait espéré.
L'homme avait le visage sur la roche des fonds marins, ses yeux s'était refermé pour la dernière foi.. Le vent qui régnait dans l'intérieur des terres agitait ses vêtements ainsi qu'un faible nuage de poussières.
Les deux gardes , les derniers à être encore sauf fixait la femme de leur yeux horrifiés. Il avait vu leur ami tomber. Aniki et Erwin en étaient stupéfié qu'avaient été leur derniers mots pour Gorgh? Pourquoi n'avaient ils pas foncé vers elle avec lui?
Ils tenaient fermement leur armes toujours prêt à se battre pour défendre l'entrée du royaume face au envahisseurs, aux êtres surpuissants qui les dépassaient de loin. Leur destin serait il lui aussi de mourir face à l'ennemis? Les deux jeunes gens allaient ils savoir faire face à cette femme démoniaque? Dame Sheena s'en sortirait-elle face à Tylorios? Et Roran?

-Vous devez gagner!

Même si c'était absurde, Aniki c'était entendu prononcer ces mots. Amalthia lui sourit en remettant une de ses mèches en place. Skida acquiesça en relevants on épées. Mais bien sur c'était inenvisageable. Impossible qu'ils puissent la battre à eux seul.

-Que vont-ils savoir faire à eux deux?

Demanda alors Erwin d'une voix faible.

-Ils ne sont pas seul!

http://www.youtube.com/watch?v=C_nM2C_MbCQ&feature=related

Deux femmes Sortaient de l'encadrement du poste de garde. C'était Itana et Nathaela. Deux marinas qui avaient elles aussi étés envoyées en mission par Poséidon.
Elle portaient toutes deux une armure d'écailles. Ce n'était pas les fameuses scales de Poséidon. Non, ce n'étaient pas des habit sacrés, juste les armures des soldats. Très résistantes elles étaient d'une couleur entre l'argent et l'aiguë marine. Des ailerons sortaient des protections des avants bras et des jambes. Un casque était posé sur leurs têtes et leurs cheveux s'en échappaient par vagues. Nathaela portait à sa ceinture une longue épée et une dague courte. Itana tenait une lance en argent, dont la lame était en forme de coeur.
Elles placèrent juste devant les gardes, et se mirent en position d'attaque non sans avoir posé les yeux sur les deux corps inanimés.


Aniki fut soulagé mais pas totalement, Il savait qu'elles ne feraient pas le poids face à la neptunienne.

Aquilina soupira, elle devait être de son avis. Elle stoppa son mouvement vers Amalthia et Skida et leur adressa ces mots:

-Si vous pensiez être une aide... Vous avez tout faux. On ne peut pas appeler ça des secours.

Elle désignait du doigt les deux nouvelles arrivantes à Skida et à Amalthia qui étaient eux aussi soulagé de voir du renfort. Leurs coeurs se mirent à battre plus doucement, leur venue était réconfortant, Peut-être d'autres viendraient les aider également..

-Je suis Itana

-Et moi je suis Nathaela.

-Et au nom de Poséidon nous allons te punir!

Aquilina hocha de la tête et pris un air désolé.

-Tout cela est inutile! Vous ne pourrez rien contre moi!

Dit elle en hochant les épaules.

-Je vais vous montrer de quoi je suis capable. J'ai assez joué avec vous!

http://www.youtube.com/watch?v=9v2uD2lXsv0&feature=related

L'attaque fut fulgurante, et tous les marinas tombèrent au sol touché par la déflagration de son cosmos. Les deux gardes purent à peine relever la tête. Leurs corps les faisaient souffrir affreusement. IL avait l'impression de sentir encore la décharge électrique du coup qu'elle leur avait porté.
Nathaela réussi a se relever à grande peine. Alors qu'elle était enfin réussie a se tenir debout qu'elle retomba. Itana rampa jusqu'à elle et elles se soutint mutuellement, Itana avait une longue balafre sur la joue et elle était ouverte à la jambe.

-C'est donc cela la puissance d'un chevalier? dit elle en crachant du sang.

-J'ai cru que mon corps allait voler en éclats...Comment Skida et Amalthia ont ils pu tenir jusque là?

Dit elle en jetant un coup d'oeil vers eux.
S'aidant de son épée le jeune homme s'était vaillamment relevé mais il faisait peine à voir. Il était recouvert de sang et on ne distinguait plus d'où venaient ses blessures.
Amalthia était en piteux état également. Elle ressemblait à un spectre qui se serait égaré sur un champ de bataille.
Mais ils étaient tous vivant! Aquilina n'avait pas pu se résoudre à employer l'entièreté de sa cosmos énergie.

Ils ne pourraient plus se battre encore longtemps, Il était arrivé au bouts de leurs forces!

-Itana, Nathaela.... ca va?

-On fait avec... dit elle avec un demi sourire

- On y va une dernière foi.. lui répondit il, en fixant toujours Aquilina qui paraissait toujours aussi désolée;

-Que nos cosmos s'intensifie à leur paroxysme! C'est notre seule chance!

Les quatre cosmos s'intensifièrent. Les marinas allaient se battre encore une foi. Pour tout ceux qu'ils aimaient, pour leurs dieux bons et généreux, pour ce qu'ils avaient réussi à construire, pour leur nouvelle vie en tant que marina pour tout cela il devait la toucher, la déstabiliser. Tout les regards se posèrent sur Gorgh qui gisait à terre puis se posèrent sur l'intruse.

-Aux noms de tout ceux que tu as tué! Aux noms des nôtres qui sont déjà tombés sous vos coups! ANGEL STRIKE!

Le corps d'Itana s'éleva dans les airs alors que son cosmos bleu dessinait des ailes gracieuses.

-Aux noms de tous ceux que nous aimons et que nous voulons protéger! BLOODSILK!

De toutes les plaies de son corps, de fin filets de sang s'élevèrent vers les cieux formant un énorme boulet.

-Aux noms de Poséidon et d'Amphitrite! Et pour la gloire de nos souverains! CROCS DES MARAIS!

Nathaela sorti sa dague de son fourreau, sons cosmos s'intensifia et se concentra sur elle et des étincelles brillaient sur sa lame.

- Nous ne te laisserons jamais passer! STARED DARED!

Dégainant stared , elle la pointa sur Aquilina. Le cosmos de la marina fit apparaître des étoiles qui tombèrent en fine poussière sur son arme.
En même temps les attaques furent déclenchée et les cosmos furent déchaînés.

Itana portée par ses ailes fonça tel un bolide le poing en avant.

Nathaela dégaina entièrement la lame et couru vive comme l'éclair la pointe de la dague vers le coeur d'Aquilina.

Skida envoya le boulet dont les fils agissaient tel des mâchoires de fer.

Amalthia abattit son épée et des étoiles filante sillonnèrent le ciel et l'espace.

70pc
Revenir en haut Aller en bas
Poséidon
EMPEREUR DES MERS
EMPEREUR DES MERS
avatar

Nombre de messages : 3702
Emploi RP : Dieu du RSM

MessageSujet: Re: Poste de garde   Mer 15 Sep 2010 - 20:45

Citation :
Aquilina n'a pas le temps d'élever sa défense.
Les marinas reçoivent 1494 de puissance.
Les marinas trouvent une faille et l'exploitent.
Aquilina reçoit 149 dégâts.
La neptunienne reçut de plein fouet les attaques cumulées des quatre marinas. Et pour la première fois, elle ne les évita pas. Skida la vit s'effondrer sous leurs coups. Etait-ce une lueur d'espoir? Pouvaient-ils gagner? Allaient-ils la vaincre?

Le marinas n'en était pas convaincu. Il savait qu'un chevalier ne se laisserait pas abattre si aisément. Et lorsqu'il regarda les deux autres combats, il frissonna. Sheena était allongée devant Tylorios, tentant vainement de se remettre debout. Elle avait perdu, elle, c'était indéniable. Du côté de Roran, l'issue du combat était encore incertaine: le chevalier de l'Argo était à terre, mais son ennemi également: les deux adversaires étaient mal en point. Et même si Roran finissait par l'emporter, il ne serait pas d'un grand secours face à Tylorios.

De plus, Amalthia et lui étaient à bouts de force. Itana et Nathalea, même si elles étaient arrivées plus tard, étaient également fatiguées. Et Aquilina qui se relevait! Skida vit dans son regard toute la haine qu'elle leur portait: s'être fait toucher l'avait attisée et elle allait maintenant leur faire payer! En effet, son aura rosâtre jaillit et Skida ressentit une douleur aigüe dans son crâne. Il s'effondra en un instant et sentit la vie le quitter. Il vivait ses derniers instants...

Il revoyait déjà les meilleurs moments de sa vie quand il sentit une douce chaleur l'envelopper et la douleur s'estomper. Une chaleur familière et puissante. Skida se releva et tourna la tête, dans la direction du cosmos qui l'avait sauvé. A l'entrée du poste de garde, aux côtés d'Aniki, se tenait Poséidon, revêtu de son écaille, son trident à la main.

Le dieu prit le temps de regarder le champ de bataille, immobile. Mais déjà, Skida pouvait voir que les choses venaient de changer. Tylorios avait levé les yeux vers lui, offrant un répits à Sheena. Et Aquilina cherchait chez le général un signe lui indiquant la marche à suivre. Manifestement, la neptunienne hésitait à s'attaquer au dieu. Dans les yeux du général, par contre, il était difficile de lire quelque chose tant les sentiments se succédaient: peur, envie, hésitation, fascination. Poséidon avança.


- C'est terminé. Vos compatriotes qui cherchaient à s'introduire dans la cité ont échoué: les rescapés seront bientôt mis hors d'état de nuire. Quant à vous, vous ne passerez pas les portes de mon royaume.

Poséidon arriva près des apprentis: Skida ressentit plus que jamais l'énergie qu'il dégageait. Il leur fit un signe d'encouragement, leur montrant sa fierté qu'ils aient résistés aux assauts de l'ennemi. S'attardant un instant près du corps sans vie de Gorgh, il poursuivit ensuite vers Tylorios. Pour se faire, il passa à quelques pas d'Aquilina, qui le regarder s'approcher, immobile. Mais le dieu ne s'intéressa pas à elle. Il continua vers Tylorios et ne s'arrêta que lorsqu'il fut à quelques mètres du général.

- Tylorios, je souhaite que cette guerre s'arrête. Je ne veux pas vous combattre. Partez maintenant, restons-en là.

- Je n'ai pas l'habitude de fuir. Au contraire, j'ai toujours voulu me mesurer à un dieu!

- Tu as tort. Je voudrais que tu rentres à Atlantys et que tu portes un message à Neptune. Je voudrais que tu lui dises qu'il y a déjà eu assez de morts. Qu'il faut que cela cesse. Que les océans du monde sont assez vastes pour nous. Que cette guerre doit cesser. Et surtout, fit Poséidon d'un ton plus menaçant, que s'il refuse, c'est moi qui attaquerait...

Loin d'écouter Neptune, Tylorios se mit en position de combat.

- Neptune a dit un jour qu'un chevalier ne pourrait jamais vaincre un dieu. Il s'est trompé. Et je vais encore le prouver aujourd'hui! Poséidon, tu vas tomber comme ton royaume, aujourd'hui-même!

Aquilina, ne prêtant plus aucune attention à Skida et aux autres apprentis, s'était rapprochée de Tylorios. Son cosmos brillait, il ne faisait aucun doute qu'elle comptait aider le général des Abysses...

_________________
Marinas un jour, Marinas toujours!!!

Touchàtou a écrit:
"Je viens de gagner le droit de porter cette écaille. Que m'importe le nombre de chevaliers au service de Poséidon? Je suis là moi, et d'autres viendront.

Parce que nous sommes "demain", n'est-ce pas Léosotaure?
"


Revenir en haut Aller en bas
Skida
MARINAS
avatar

Nombre de messages : 637
Postule pour : Chrysaor
Emploi RP : conciliateur général

Feuille de personnage
PVs:
300/300  (300/300)
PCs:
195/195  (195/195)

MessageSujet: Re: Poste de garde   Mar 21 Sep 2010 - 18:48

Poséidon lui même était venu joindre les rangs des combattants. Skida n'en avait pas cru ses yeux mais il avait déjà reconnu le seigneur des mers quand il avait été enveloppé dans son aura.


La douleur était tenace et foudroyante, le cosmos d'Aquilina compressait leurs cerveaux, broyait leurs volontés. Comme emprisonnés sous une profondeur insondable, la pression fracassait leurs esprits et leurs corps. Le puissant chevalier avait la main mise sur leurs vies. Même si ils avaient fait mouche et qu'ils avaient envoyé au tapis, pour un moment seulement, ils se tordaient comme des vers sous la douleur infligée.

Comment le définir?

Douceur? Sérénité?

Une vague de paix et de bienveillance les avait submergés, la quiétude des océans les avait rejoins et avec elle, son seigneur et maître: Poséidon.
L'incroyable comos du dieu était tel les mers du globe, puissant redoutable mais empreint de calme et de paix.
Couché sur le sol, les yeux des marinas s'ouvrirent ils avaient recouvert leurs raisons. Pendant un moment ils restèrent là, couché a même la roche. Ils étaient bien, c'était une jour ensoleillé sous un ciel bleu, couché sur l'herbe fraîche, sentant la chaleur des rayons solaires mais c'était la chaleur du cosmos divin qui les réchauffait ainsi.


Lentement ils se retournèrent pour le regarder.



Des reflets rouge et or miroitaient dans les alentours. Ces reflets aux couleurs de coucher de soleil provenait de la scales divine et c'était l'incroyable cosmos du dieu qui illuminait et inondait de lumière l'ère de combat.
Avez vous deja vu le soleil percer les nuages? C'est un peu comme un mirage , une apparition divine. Les larmes coulaient des yeux des apprentis et des chevaliers, Sheena assise sur le sol regardait elle aussi son roi apparaître devant elle.

Sous son masque, de lourde larmes coulaient sans qu'il puissent s'en empêcher. IL était émus, non seulement parce qu'il avait été secouru, sauvé et qu'il avait accompli son devoir mais surtout c'était que Poséidon lui même qui était venu les sauver.

Sa main se crispait sur le sol, alors qu'il tentait vainement de refouler ses larmes et il s'émerveillait de la vision qui s'offrait à lui.

- Merci,d'être venu accomplir ce que nous ne sommes capable...


Il senti son regard s'attarder sur lui et sur chacun d'entre eux, empreint d'une fierté et de reconnaissance. Ils avaient tenu face à trois chevaliers, il y avait de quoi être fier. Sheena avait eu affaires avec forte partie, Tylorios était sans doute le plus puissant chevalier de Neptune. Elle n'avait pas la niveau mais avait tenu jusqu'à on arrivée. Et à eux quatre ils avaient tenu tête à un chevalier en armure. Ils étaient tout les quatre en vie et c'était remarquable, même si il fallait le reconnaître il devait leur survie à clémence d'Aquilina. Si le combat avait duré que quelques instants de plus, le nombre de morts chez les marinas aurait grimpé de quatre têtes.
Une tristesse se dessina sur le visage gracieux lorsque les yeux bleus se posèrent sur le corps inanimé. Malheureusement il était venu trop tard pour Gogh , le gardien de l'empire. L'homme était toujours dans la position dans laquelle il était tombé sous le coup d'Aquilina.
Le dieu aimait chacun de ses habitants, de ses croyants, de ses brebis. Skida fut touché de l'humanité, tout les dieux étaient ils ainsi? Pas Zeus ... Il éprouvait une reconnaissance envers son protecteur et une fierté d'être à service.
Il reposa son regard sur Tylorios, on pouvait voir combien le dieu était en colère et déterminé.
Combien de morts y avait il déjà eu? Bien trop de marinas étaient tombés sous les coups des envahisseurs.


Ils le virent s'avancer pour se préparer à affronter le général de l'armée de Neptune. C'était un dieu, il ne pouvait que gagner, mais il offrait l'opportunité à Tylorios et à ses compères de se retirer chez eux. Tôt ou tard ils devraient combattre les uns contre les autres. Déja Aquilina avait les avait rejoins pour se battre.
L'homme se dressait face au dieu d'une façon désinvolte, il ne se rendant même pas qu'il se montrait irrévérencieux. Poseidon lui déclara d'un ton neutre mais empreint de majesté:

- C'est terminé. Vos compatriotes qui cherchaient à s'introduire dans la cité ont échoué: les rescapés seront bientôt mis hors d'état de nuire. Quant à vous, vous ne passerez pas les portes de mon royaume. Tylorios, je souhaite que cette guerre s'arrête. Je ne veux pas vous combattre. Partez maintenant, restons-en là.

Toujours plus bravache Tylorios osa lui répondre:

- Je n'ai pas l'habitude de fuir. Au contraire, j'ai toujours voulu me mesurer à un dieu!

Se rendait il compte de ce qu'il disait? Quel blasphème! Skida était choqué de l'audace du général.

- Tu as tort. Je voudrais que tu rentres à Atlantys et que tu portes un message à Neptune. Je voudrais que tu lui dises qu'il y a déjà eu assez de morts. Qu'il faut que cela cesse. Que les océans du monde sont assez vastes pour nous. Que cette guerre doit cesser. Et surtout, fit Poséidon d'un ton plus menaçant, que s'il refuse, c'est moi qui attaquerait...

Tylorios se mit en position de combat, il provoquait le dieu des océans. Comment osait il? Pensait il avoir une chance face à un dieu?

- Neptune a dit un jour qu'un chevalier ne pourrait jamais vaincre un dieu. Il s'est trompé. Et je vais le prouver aujourd'hui! Poséidon, tu vas tomber comme ton royaume, aujourd'hui-même!

Le cosmos des sbires de Neptune se mit a flamber. IL n'y aurait pas d'échappatoire, Poséidon devrait se battre lui aussi même si il avait espéré pouvoir résonner le général. Tylorios voulait aller au bout de sa mission, il fallait croire que c'était son dernier combat, que la guerre entre Néptune et Poséidon prendrait fin aujourd'hui.


Le dieu fit briller son cosmos a son tour se préparant à convaincre Tylorios par la force.


Les marinas étaient tous à terre, épuisés, vidés de leur cosmos mais bon sang, ils n'allaient pas rester là sans rien faire!
Ils puiseraient dans leurs dernières retranchements, et tant qu'une étincelle de vie brillera au fond d'eux ils se relèveront encore et encore pour affronter leurs ennemis. C'était là leur devoir, leurs destins!
Au pris d'efforts douloureux ils étaient sur leurs jambes, Skida jeta un oeil sur Amalthia qui lui sourit. Elle était en piteux état mais ils l'étaient tous.
Itana avait été projetée près de Skida alors que Nathaela était du coté d' Amalthia. Le jeune homme aurait préféré aller se battre aux cotés d' Amalthia mais il n'y avait plus de temps à perdre. Roran n'avait plus qu'une jambe de valide et il aurait bien du mal à vaincre son adversaire qui se relevait lui aussi.

Il ne leur avait fallu un regard pour se concerter. Les deux jeunes filles iraient soutenir Sheena qu'en à eux il soutiendrait le chevalier. Ensemble ils se devaient d'éliminer les deux chevaliers plus faible. Si faible était le bon mot. Roran avait réussi à faire face à Yullios, pour Aquilina avait été bien trop forte pour eux mais Sheena était puissante et qui plus est dans le même style d'attaque . Si elle n'avait pas trop été touchée et affaiblie elle devrait pouvoir se débarrasser d'elle.

Aussi vite qu'il le purent il allèrent aux près de celui qu'ils devaient aider. Roran évitait de justesse aux coups. Il fallait dire qu' Yullios avait été sacrement touché et qu'il ne déployait plus autant de force et d'agilité.

-Tu es encore leste, chevalier mais tu n'échapperas pas a dame Nature! MONSTROPLANTE!

Une végétation sorti du sol, bouleversant la terre. Les lianes était moins nombreuses et moins larges que les précédentes mais elles fusaient de tout coté.
Malencontreusement Roran s'appuya sur sa jambe blessée et poussant un cris il perdit l'équilibre. Il n'eut pas le temps de lancer l'explosion d'écume qu'il fut renversé par une des tiges vivantes. Projeté non loin il fut écrasé entre deux plus larges . Il serra les dents et écarta les lianes rien qu'avec la force de ses poings. En moins de temps qu'il ne faut pour le dire Yullios était sur lui le poings haut, prêt a lui décocher un coup quand des rubans rouge s'enroulèrent autour de son poing.
Bien crampé sur le sol Skida retenait du mieux qu'il pouvait la force dévastatrice du chevalier.

-Menu frottin

Marmonna le neptunien, c'est alors que qu'Itana Broya les tiges à l'aide de sa technique.

-DEAD DANCE!


Tel une fée des eaux Itana exécuta une danse harmonieuse ou des paillettes d'eau brillaient.
D'un coup sec Yullios brisa ses liens qui l'entravait et abattit sa main sur Roran qui sauvé de justesse par Itana esquiva sans mal

-Je n'ai pas besoin de vous!

-Tu pourrais nous être reconnaissant!

-C'est un combat d'homme à la loyale! Un contre un!

Roran était un homme fier qui ne supportait pas la lâcheté. Il se savait assez fort pour vaincre son ennemis, et il n'était pas en manque de courage et de volonté! Il détestait les Neptuniens et Neptune. Il se chargerais seul de son adversaire, il n'avait cure de leur aide.

-Je n'ai pas besoin de vous!

Leur cria il, en posant sa main sur sa jambe douloureuse. Le sang coulait assez abondamment de ses plaies, et il avait le souffle haletant.
Skida n'avait pas besoin d'être médecin pour voir que Roran était dans un sale état. Il doutait qu'il puissent guérir un jour, il ne recouvrerait probablement pas l'usage de sa jambe. A moins d'être soigné au plus vite.
Skida enrageait, il comprenait que trop bien ce que le chevalier ressentait mais était ce une raison pour le laisser se battre dans ces conditions? risquer de perdre sa jambe? De plus Roran pourrait venir en aide à Poséidon. C'était un chevalier et il était bien plus puissant que lui.
Oui le savait très bien il était inutile qu'il se mette entre Tylorios et Poséidon.
Il le comprenait mais, mais, Poséidon passait avant tout!

-Ne vois tu pas que Tylorios veut se battre contre Poséidon? Crois tu que c'est le moment de faire le brave?

-Roran, je t'en prie, laisses nous t'aider! la voix d'Itana se faisait suppliante.

-Plus vite nous nous débarrasserons des subalternes, plus vite nous pourrons aider notre seigneur!

-Subalternes? dit il choqué Vous ne savez pas a qui vous avez à faire les petits!!

Rajouta il en croisant les bras. du sang coulait de son visage. L'attaque de Roran avait porté ses fruits, il avait du mal a garder une vision claire et ses oreilles bourdonnaient. Mais il était toujours prêt à se battre.

-Attaquez moi tout les trois ca ne changera pas grand chose! je vais me débarasser de vous tois en même temps! COLD BITE!


Roran jeta un regard aux apprentis, il se devait de les protéger mais ce sont eux qui se placèrent à ses cotés.

-Laisse nous t'aider. BENIKAZUMI NO TATE!

Une plaque rouge, tel un grand bouclier apparut et se plaça au-dessus de leurs têtes. Les stalagites se brisèrent sur lui. Le choc était rude et le jeune homme avait bien du mal à maintenair son bouclier.

-Je tiendrais bon!

Intensifiant son cosmos Itana frappa le sol de toutes ses forces.

-DEAD DANCE!

Les couches de neige et de glace qui emprisonnaient leur pied et gênaient leur mouvements se brisèrent.
Encouragé par ses amis, Roran se lança dans la bataille.
Alors qu'Yullios avait encore les mains levées vers le ciel afin d'invoquer les tourments de glaces, Le chevalier de l'Argo déploya ses dernières forces.

-L'ECUME DU LARGE!


********

Amalthia et Nathaela avait rejoins Sheena. La femme chevalier c'était elle aussi relevée, même si l'attaque de Tylorios l'avait meurtrie, sa volonté n'avait pas été ébranlée. Bien sur le sort de Jorba l'inquiétait, elle se sentait responsable et ce à plus d'un titre. Elle était son mentor elle aurait du le protéger et c'est lui qui avait foncé tête baissée contre un adversaire hors de sa portée pour la secourir elle.

L'âme en peine elle scrutait la silhouette sur le sol. IL n'avait toujours pas bougé. Etait il mort? Le général avait frappé fort et le jeune homme s'était écroulé. Elle connaissait que trop bien le pouvoir de cet homme et de quoi il était capable. Un seul coup avait pu suffire pour un homme qui ne portait même pas d'armure.
Elle se frotta le bras gauche, il était engourdit. Son armure était fêlée et pourtant elle n'avait pas vu le général porter le moindre coup, il avait semblé immobile tout le temps de leur combat.

*C'est un homme redoutable. Poséidon faites attention à vous!*

http://www.youtube.com/watch?v=a83K-sxbMBM

Elle senti une main sur son épaule, elle se retourna et aperçu qu'Amalthia et Nathaela étaient à ses cotés.

-Alors chevalier? Te sens tu prête à te battre?

Les jeunes filles lui souriaient. Elle leur rendit un sourire léger et amer.
Nathaela se retourna vers Tylorios et Aquilina qui s'étaient élancé deja dans un combat contre Poseidon.

-Nous devons nous occuper de cette femme!

A son tour le chevalier de la lamproie regarda Aquilina.
Amalthia s'avança l'épée à la main, épée qui était de plus en plus lourde. Ses forces la quittaient peu à peu mais la présence de son dieu lui avait redonné courage.

-Pensez vous pouvoir vous en charger seule? Nous sommes ici pour vous aider mais... nous ne sommes pas de taille pour lui faire face. Vous aviez rai..

Sheena porta un doigt aux lèvres de la jeune fille pour la faire taire, un sourire plus doux sur son visage.

-Non, j'avais tort. Vous vous êtes bien battu! J'ai été assez sotte pour renier l'aide que vous m'aviez proposée auparavant mais je l'accepte avec joie maintenant.

Elle se serrèrent leurs mains. Oui elles se battraient ensemble désormais!
Trois cosmos de couleur , de nature et d'intensité différentes résonnèrent. Ils brillaient pour leur toute dernière foi sans doute...


Aquilina n'arrivait pas à toucher le dieu avec ses ondes mentales. Elle allait se jeter à nouveau à l'assaut quand... Une énorme vague surgi de nul part, elle fondait droit vers elle! La vague grandissait de plus en plus! Tel un énorme Tsunami l'eau allait s'abattre sur elle et l'empoter.
Un léger reflet apparu tout d'abord dans l'immensité bleutée et puis très vite l'eau fut parcourue de frisson et émergeant de toutes parts apparu des licornes. Des centaines de Licornes qui chargeaient vers elle.
Elles hennissaient et piaffaient de rage et de colère, Aquilina le ressentait. De la colère de la haine!


Ce qu'elle ne savait pas c'était que derrière tout ça se cachait:

- LIVAN GEVIER !

- SOUL EXTINCTION!

* Que nos attaques détruise son esprit , son âme et son coeur!*



Revenir en haut Aller en bas
Poséidon
EMPEREUR DES MERS
EMPEREUR DES MERS
avatar

Nombre de messages : 3702
Emploi RP : Dieu du RSM

MessageSujet: Re: Poste de garde   Lun 27 Sep 2010 - 17:37

Voji vient de la vallée de corail

Les dieux étaient cruels. Ils envoyaient leurs chevaliers s'affronter les uns les autres, pour obtenir plus de pouvoirs. Ces chevaliers, rivalisant de puissance et de volonté, s'entretuaient. Certains finissaient par acquérir d'extraordinaires talents, devenant presque aussi puissants que les dieux eux-mêmes. Presque. Car alors, les dieux entraient en scène et éliminaient ces chevaliers trop puissants. Poséidon détestait la guerre, disait-il? Pourquoi faisait-il combattre ses chevaliers, alors? S'il avait lui-même défier Neptune, un combat entre les deux rivaux aurait mis un terme au conflit. Définitivement. Mais non, ils préféraient se retrancher derrière leurs chevaliers. Beaucoup étaient morts déjà, et d'autres suivraient encore. Les dieux laissaient faire. Ils étaient cruels.

Tylorios vit les deux gardes, devant les portes de leur cité, l'observer avec peur et respect. Ils avaient raison. Si celle de Poséidon n'avait été là pour la contrer, sa propre aura aurait recouvert les lieux, déjà, et tout les guerriers présents auraient vu leur sang se glacer d'effroi. Mais depuis l'arrivée de Poséidon, cette aura qui aurait fait trembler nombre de chevaliers paraissait si dérisoire. Celle de Poséidon était tellement supérieure... Le neptunien l'avait compris: nul mortel ne pouvait vaincre un dieu, aussi entraîné était-il. Dans certaines circonstances, un chevalier pouvait peut-être mettre un dieu en danger, mais la victoire était illusoire. Et tant que Neptune et Poséidon refuseraient de s'affronter, la guerre continuerait.

Lorsque le général des Abysses attaqua, ce fut sans foi, sans espoir de toucher le dieu. D'avance, il savait que ce combat serait vain. En jetant toutes ses forces dans la bataille, il pourrait peut-être le blesser, tout au plus. Ce combat était inutile: à l'instant où Poséidon s'était présenté devant eux, il avait su que forcer les portes de la cité serait impossible. Syleka ayant été vaincu, il était inutile d'insister... Il suffit par ailleurs à Poséidon de lever son Trident pour que le Tourbillon Sous-Marin du général soit bloqué.


- N'insiste pas, Tylorios. Je t'offre de rentrer sain et sauf à Atlantys...

Le dieu de ne semblant pas se résigner à devoir attaquer, lui aussi. Ni Tylorios à devoir abandonner. Le regard triste, Poséidon le vit préparer une seconde attaque, toute aussi vide que la première...

*****

[A côté, au même moment]

Cette fois, Roran n'attaqua pas Iulios seul. Skida et Itana lui avaient prêté leur aide et ce fut leurs techniques combinées que le neptunien du repousser...

Citation :
Iulios n'a pas le temps d'élever sa défense.
Les marinas reçoivent 1233 de puissance.
Les marinas trouvent une faille et l'exploitent.
Iulios reçoit 123 dégâts.

L'union des marinas avait fait leur force. Iulios fut soulevé de terre et emporté par la vague destructrice. Alors que Roran - tant bien que mal, sa blessure à la jambe le faisait visiblement souffrir - et Itana se précipitaient pour en terminer, Skida prit le temps de regarder si Amalthia s'en sortait aussi bien avec Aquilina. A sa grande surprise, il vit le chevalier de Neptune près de son amie, s'apprétant à lui porter le coup fatal. Mais avant même qu'il ne puisse bouger, il vit Poséidon intervenir...

*****

[Un rien plus tôt]

A l'instar de Skida et Itana, Nathaela et Amalthia avaient joint leurs forces à Sheena et ensemble, les trois marinas attaquèrent Aquilina. Toutefois, le résultat fut légérement différent de celui de Skida: le Tsunami qui fonçait vers elle n'atteignit jamais la neptunienne. Celle-ci, de son seul cosmos, repoussa encore et toujours les attaques des marinas. En l'espace d'une seconde, ceux-ci crurent la voir traverser le raz-de-marée qui la menaçait: en réalité, leur perception des choses était altérée depuis qu'ils avaient subi la technique de la neptunienne. Celle-ci, voyant son maître aux prises avec Poséidon, choisit d'en finir d'abord avec les marinas avant d'aller elle aussi combattre de Seigneur des Mers.

Elle s'approcha d'eux et, d'un coup, Amalthia et Nathaela tombèrent à genoux, terrasées par la pensée de leur ennemie. Sheena résista plus longtemps, mais finit par plier également, marqué par son affrontement avec Tylorios. Aquilina s'approcha d'elles, et d'Amalthia, la plus proche. Dans quelques instants, les trois jeunes femmes seraient passées de vie à trépas. Mais alors qu'elle s'apprétait à frapper Amalthia, elle sentit qu'on l'attaquait. A peine se tourna-t-elle qu'elle vit une vague d'énergie, cette fois, arriver sur elle...


*****

[Un peu plus loin, dans la cité]

Simuld et Cha Vergil, après avoir laissé Léos et Areala aux bons soins des médecins, avaient quitté le centre de soin. Désormais, leur but était le poste de garde: les combats n'y étaient pas encore terminés, ils pourraient aider leurs amis. Alors qu'ils étaient en vue de leur objectif, ils virent arriver Voji et Yshsin. Ceux-ci leur expliquèrent que Kundamal du Corail avait été vaincu. Ensemble, ils allaient se remettre en route quand ils virent une intense lueur s'élever dans les airs, en provenance de l'entrée de la cité. Pour eux, le doute n'était pas permis:

- C'est Poséidon...

- Allons voir!

*****

Poséidon perçut que la vie des siens était en danger. Après avoir paré la seconde attaque de Tylorios de la même manière que la première, il tourna la tête et vit que la jeune chevalier de la Confiance s'avançait vers trois marinas au sol. Sans hésiter, il délaissa Tylorios et brandit son arme en direction de la neptuenienne. Le Trident s'illumina et un rayon bleuté en jaillit. Un rayon qu'Aquilina n'évita pas. Le jeune fille chuta, inconsciente, et resta au sol. Tout ceux qui se trouvaient là hésitèrent: ils venaient d'assister à une attaque de Poséidon et attendaient la suite. Celle-ci vint de Tylorios qui, en regardant Aquilina, fit:

- C'est terminé.

De ces seuls mots, Tylorios venait de mettre un terme aux affrontements. Roran s'était arrêté et Iulios relevé. Skida en profita pour se rapprocher d'Amalthia.

- Nous allons rentrer à Atlantys et je dirai à Neptune ce que vous voulez.

Tylorios s'avança doucement vers Aquilina. Ce faisant, il arriva tout près de Skida et Amalthia. Le marinas put voir le regard glacé du général. Mais sans faire attention à lui, il prit Aquilina dans ses bras et retourna devant Poséidon, rejoint par Iulios. Roran et Itana étaient revenus, eux, auprès de Sheena et Nathaela. A l'entrée du poste de garde, Voji et ses trois compagnons arrivèrent à leur tour.

Tylorios se retourna pour faire face à Poséidon.


- Que dois-je dire?

- Je ne pardonne pas à Neptune cette attaque contre ma cité. Rien ne remplacera la vie de ceux qui sont morts, c'est pourquoi je ne demande rien. A la prochaine attaque, mes chevaliers seront là, comme aujourd'hui, pour repousser ses troupes. J'espère que Neptune aura la sagesse d'éviter pour lieu de combat un endroit rempli d'innocents. Assure-le de ma volonté de préserver Atlantys de la guerre. Dis-lui aussi que je souhaite la paix. Je voudrais l'inviter à évoquer cette possibilité. Seules ces deux options existent: la paix ou la guerre. Dans un cas, nos deux royaumes se verraient plus forts. Dans l'autre, nous serions affaiblis. Et vous seriez vaincus.

Tylorios s'inclina.

- Soyez sûrs que je transmettrai vos paroles. Cependant, je ne puis vous assurer qu'elles seront entendues. Sachez, Seigneur, que quelque soit l'option choisie par Neptune, j'espère avoir l'occasion de revenir ici.

Le général allait s'en retourner quand ses yeux croisèrent ceux de Voji, avec qui il échangea un regard. Impassible, il fit encore à Poséidon:

- Lorsque je reviendrai, je prie pour que Neptune m'accompagne. Ainsi, vous pourrez évoquer ou façonner l'avenir ensemble et je pourrai régler mes propres affaires.

Tylorios fit volte-face. Alors qu'il était déjà en train de quitter les lieux, Itana se précipita et fit à Poséidon:

- Seigneur! Ne les laissons pas partir! Nous avons gagné, profitons-en!

Les yeux plein de peine de Poséidon lui imposèrent le silence.

- N'y a-t-il pas déjà assez de morts? L'heure est maintenant aux soins et aux pleurs. Cette attaque ne restera pas impunie, mais il nous faut maintenant panser nos blessures et rendre hommage à ceux qui ont donné leur vie.

Poséidon, pour montrer l'exemple, se dirigea vers le corps de Gorgh et le prit lui-même dans ses bras. S'adressant à l'assemblée, il fit:

- L'offensive des neptuniens est maintenant terminée. Je vous remercie d'avoir défendu la cité.

Après quoi il passa les portes de la ville et disparut. Les survivants se rassemblèrent.

Sheena, la première, se dirigea vers le corps de Jorba, son apprenti, qui était resté à l'écart. Itana allait l'accompagner, mais Nathaela la retint de la main: sa présence ne lui serait d'aucun réconfort. Les deux jeunes filles reprirent tristement le chemin de la cité. Skida et Amalthia s'étaient redressés. Avec Roran, qui les avait péniblement rejoint, ils regardaient le groupe de marinas approcher. Outre Aniki et Erwyn, les gardes, il y avait là deux chevaliers - dont Voji, que Skida connaissait déjà - un apprenti, et une jeune fille, que Skida reconnu également: il s'agissait de cette inconnue qui voulait à tout prix se présenter devant Poséidon munie d'une arme. Au vu de l'impressionante lance qu'elle tenait à la main, elle avait trouvé de quoi se satisfaire.

Les nouvelles s'échangèrent rapidement, Simuld et Roran prenant tour à tour la parole. L'un raconta comment les envahisseurs qui étaient entré dans la vallée de Corail avaient été repoussés, l'autre comment ils avaient tenté de résister aux neptuniens jusqu'à l'intervention inespérée de Poséidon.


- Nous ferions mieux de rentrer. Il n'y a plus de danger, mais nous pourrons peut-être être utiles dans la cité. Vous aussi, fit-il à Aniki et Erwyn. Je vous conseille de fermer les portes, le temps de retrouver vos familles et de vous faire remplacer.

Aniki leva les yeux vers Sheena, qui s'était accroupie et tenait le corps de Jorba dans ses bras.

- Il ne faut pas la laisser seule. Et Poséidon ne voudrait pas que sa cité ferme ses portes. Quand la relève arrivera, je partirai. En attendant, je vais rester ici.

- Je vais rester avec toi. Serait-il possible d'envoyer un message dans la cité?

Erwyn souhaitait qu'on prévienne son épouse, jeune maman, qu'il était sain et sauf. Cha Vergil se proposa pour transmettre les rassurantes nouvelles, tandis qu'Aniki en profitait pour demander la même chose: lui-même était jeune marié et Mylène, sa femme, devait mourir d'inquiètude.

Suivi de Simuld, Cha Vergil rentra à son tour dans la cité. Roran, lui, s'approcha en boîtant de Voji, qui s'était écarté du groupe. Le général observait au loin le chemain par lequel les neptuniens étaient arrivés et repartis.


- Je crois que je suis bon pour rester immobiliser un petit moment. Je me demandais si tu allais finir par arriver!

Voji tourna la tête vers son ami et lui sourit.

- Trop tard, malheureusement...

Voji proposa son aide à Roran pour marcher jusqu'au centre de soin. Passant devant Skida, le général le salua: au vu de ses blessures, il était évident que le conciliateur général avait durement combattu, lui aussi.

Enfin, Yshsin, la jeune fille à la lance, s'approcha de Skida:


- Comme on se retrouve! Je t'entends encore prêcher le calme et le dialogue, la diplomatie! A ce que je vois, tu n'as pas hésité à venir te battre, toi aussi!

Le jeune marinas, qui soutenait toujours Amalthia, devait certainement être aussi surpris qu'elle...


Outre Sheena d'un côté et les deux gardes de l'autre, les autres ont quitté le poste de garde. Je te laisse voir ce que tu préfères faire pour l'instant!

[b]Voji part ici

_________________
Marinas un jour, Marinas toujours!!!

Touchàtou a écrit:
"Je viens de gagner le droit de porter cette écaille. Que m'importe le nombre de chevaliers au service de Poséidon? Je suis là moi, et d'autres viendront.

Parce que nous sommes "demain", n'est-ce pas Léosotaure?
"




Dernière édition par Poséidon le Dim 21 Nov 2010 - 14:24, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Skida
MARINAS
avatar

Nombre de messages : 637
Postule pour : Chrysaor
Emploi RP : conciliateur général

Feuille de personnage
PVs:
300/300  (300/300)
PCs:
195/195  (195/195)

MessageSujet: Re: Poste de garde   Jeu 30 Sep 2010 - 21:01

Skida tenait Amalthia par son épaule, il la soutenait de son mieux mais étant fatigué lui aussi il avait un peu de mal. Ils avaient tout deux des blessures sur tout leurs corps, mais ils avaient tenu bon, ils avaient tenu face assez longtemps. Ils pouvaient être soulagés Poséidon avait mi en fuite les assaillants.

IL n'écouta que d'une oreille ce que la jeune fille lui disait, il était préoccupé par l'état de santé d'Amalthia et voulait rassurer le plus vite possible Aaricia et les enfants.
Il posa son regard sur Sheena qui berçait le corps sans vie de Jorba.

Sans vie ou juste sans réactions? Il n'osait pas aller la réconforter ou du moins aller voir comment ils se portaient tout deux. Sheena était complètement déboussolée.

*Elle devait avoir beaucoup de tendresse pour lui...*

Alors qu'il était encore quelque peu hébété par la situation, Amalthia tomba à genoux avec un cri sourd.
Skida s'agenouilla près d'elle.

-Mon dieu Amy , qu'est ce qu'il y a?


Du sang coulait des cuisses d'Amalthia. Elle se tenait le ventre et était blême.

-Je... je n'aurai peut être pas du me battre dans mon état...

-Dans ton état? Je ne comprend pas...

La jeune fille avait les mains à terre et son corps tremblait.

-Il y a une partie de l'histoire de Nova que tu ne connais pas...


-Tu me racontera tout plus tard, je vais te porter au centre de soin.

Il la souleva de la terre, la portant dans ses bras.
Et il se dirigea vers la ville.

En chemin Amalthia lui expliqua à quel point Nova et elle s'étaient rapprochés. Voyant à quel point Skida se méfiait de lui, ils avaient décidés que leur liaison deviendrait secrète.
Skida était des plus étonné, il n'avait absolument rien vu.
Si Nova avait tout fait pour emporter la jeune fille avec lui était ce par amour? Tout cet acharnement pour se sauver et l'emmener avec lui...
Et elle était enceinte de lui... Skida se demandait si il avait bien fait de l'en empêcher.
Amalthia qui pensait deviner ce à quoi il pensait, tint à lui dire qu'elle ne savait pas qu'il était à la solde de Neptune. Elle n'aurait jamais voulu le suivre dans son royaume.
Mais était ce par ce qu'elle était en colère qu'il ne l'ai pas mise au courant?
Il comprenait aussi mieux ses sautes d'humeurs.


edit Poséidon:
Prochains posts ici
Revenir en haut Aller en bas
Pandora
REPRÉSENTANTE D'HADÈS
REPRÉSENTANTE D'HADÈS
avatar

Nombre de messages : 2101
Emploi RP : Représentante d'Hadès

MessageSujet: Re: Poste de garde   Lun 4 Juil 2011 - 15:44

[hrp: quelques jours après l'attaque neptunienne]


En ces temps de troubles, on ne peut décrire les sentiments qui traversèrent Erwyn et Aniki, qui se trouvaient au poste de garde lorsque deux silhouette s'avancèrent jusqu'à eux, lorsqu'ils les reconnurent pour être d'anciens apprentis et lorsqu'ils virent, sur leurs épaules, les coffres sacrés qu'ils portaient.

Les sentiments des marinas qui les regardaient passer en direction du palais étaient divers, mais tous s'accorderaient plus tard sur le fait que deux nouveaux chevaliers étaient un bon présage pour eux alors que l'attaque neptunienne, bien qu'elle se soit soldée par la mort d'un général neptunien et de plusieurs de ses compagnons, restait bien ancrée dans leurs mémoires.

Nous laisserons également le soin à Poséidon d'exprimer son ressenti lorsque ces deux nouveaux chevaliers s'agenouillèrent devant lui pour lui présenter leurs respects et lui jurer fidélité.

Ce soir là, dans de nombreuses conversations, se murmuraient les noms d'Eilidh de Circé et Alarig du Cachalot.


[hrp: à suivre...]
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Sun-Ken   Mer 2 Mai 2012 - 22:24

  • BIOGRAPHIE:
Ken est enfant unique de parents marchands de fruits et légumes. Malgré leur modeste mode de vie, Ken ne manquait de rien, et la famille vivait paisiblement. Depuis sa naissance, le jeune enfant était voué à reprendre l'affaire familiale et dû travailler avec son père au champ. Les journées étaient rudes, le travail pénible mais Ken se contentait de labourer la terre, toujours le regard vers l'océan que son champ surplombait. Il rêvait secrètement d'embarquer dans un immense bateau, naviguant et participant à diverses aventures tous droit sortis de son imagination fertile, évitant d'en parler à qui que se soit et surtout à ses parents qui n'avaient qu'une chose en tête, former leur rejeton afin d'assurer la relève au champ. Attiré inexplicablement par cette étendue bleue, il passait tout son temps libre, à se baigner, ou passait des heures entières à contempler l'océan, comme hypnotiser par celui-ci. Des jours, puis des années passaient. Ken grandissait vite passant d'un jeune garçon à un charmant jeune homme bien constituer de part son travail. Les jours de marché le jeune homme accompagnait désormais sa mère afin d'apprendre à marchander les produit qu'ils vendaient. Ken regardait toujours avec dégout tout ses étal de poissons, pensant au ravages que faisait tous les bateau de pèche sur faune sous-marine. Plus les jours passait et plus le jeune homme détestait les humains qui méprisaient et souillait la nature, si bien qu'il venait à penser que c'était la nature même des hommes. Dés lors, la nuit, il organisait quelques "opérations commando" en sabotant plusieurs bateaux et filets de pêche jusqu'au jour ou il fût capturé et envoyer en prison. A partir de se jour, sa vie changea radicalement. Renié par ses parents, il était désormais seul. Il rencontra un vieil homme considéré comme fou par les autre pensionnaires de la prison, marmonnant sans cesse de folles histoires sur Poséidon, sa sois disant armée et sur d'étrange combattants en armures d'écailles. A la fois curieux et perplexe, il réussit a se procuré quelques manuscrits sur Poséidon et son sanctuaire. Plus il en apprenait et plus il était convaincu de l'existence de ce Dieu et de ce sanctuaire. Décidant que de toute façon il n'avait plus rien à perdre, il s'évada de la prison, voyageant clandestinement vers la mer Egée, afin de proposer son service au Dieu des océan. ken connaissait par coeur le contenue des manuscrit qu'il à lu, plongea dans l'eau, et s'enfonça de plus en plus. l'eau était glaciale, les muscles du jeune homme commençaient à s'engourdir. Ken luttait de toutes ses forces, mais il commençait à suffoquer. Ses yeux se fermaient petit à petit et pensait "Je suis à toi seigneur Poséidon, empereur des sept mers." Brusquement, le jeune homme se réveilla, se mit à tousser, recrachant l'eau contenue dans ses poumons. cinq minutes plus tard, réussissant tant bien que mal à reprendre son souffle, il regarda autour de lui. Il se trouvait devant une imposante porte, puis regardant le ciel s'aperçut que celui si ondulait gracieusement, au dessus de sa tête. "Mais ou suis-je?" pensa t-il se demandant s'il n'était pas dans l'au delà.
Revenir en haut Aller en bas
Poséidon
EMPEREUR DES MERS
EMPEREUR DES MERS
avatar

Nombre de messages : 3702
Emploi RP : Dieu du RSM

MessageSujet: Re: Poste de garde   Jeu 3 Mai 2012 - 21:00

Ken mit un moment à comprendre que ce qu'il voyait au-dessus de sa tête n'était pas le ciel qu'il connaissait, mais bien le fond de la mer. Etait-il possible qu'il ait réussi à atteindre le but de son voyage, le royaume de Poséidon? Il balaya les environs du regard, mais rien d'autre ne pouvait le lui laisser penser: derrière lui, un long sentier s'en allait se perdre au loin, tandis que de part et d'autres, les plaines semblaient inoccupées. Il s'attarda peut-être un peu plus longuement sur les deux grandes portes qui lui cachaient la vue. Visiblement, il y avait quelque chose derrière, mais il ne pouvait deviner ce dont il s'agissait. Après un moment passé à les observer, il se décida à avancer vers elle. C'est alors qu'elles s'ouvrirent...

- Sois le bienvenu au Royaume Sous-Marin, étranger.

Deux gardes venaient de faire leur apparition. Chacun portait une épée à la ceinture, mais aucun ne l'avait dégainée. Cependant, on ne pouvait se méprendre sur leur air suspicieux. En lui-même, Ken put se demander pourquoi: après tout, il était seul, non-armé et à bout de forces. Finalement, ce n'était sans doute pas bien important. Ce l'était en tout cas beaucoup moins que la confirmation qu'il était effectivement arrivé là où il le voulait...

- Qui es-tu, et pourquoi as-tu fait route jusqu'à notre cité?

*****

Je te laisse te présenter et convaincre Aniki et Erwyn (les deux gardes) qu'ils peuvent te laisser entrer! En cas de questions, n'hésite pas à m'envoyer un mp! Bon jeu!

_________________
Marinas un jour, Marinas toujours!!!

Touchàtou a écrit:
"Je viens de gagner le droit de porter cette écaille. Que m'importe le nombre de chevaliers au service de Poséidon? Je suis là moi, et d'autres viendront.

Parce que nous sommes "demain", n'est-ce pas Léosotaure?
"


Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Arrivée de Sun-Ken   Jeu 3 Mai 2012 - 23:42

  • Au terme d'énormes efforts, Ken réussit à se relever, toujours le regard levé vers cet étrange ciel. Se trouvait t-il au fond de l'océan? cela l'intriguait beaucoup. Il faisait jour comme à la surface, et balayant les environs du regard distingua derrière lui un long sentier se perdant au loin, avec de part et d'autres, des plaines qui semblaient inoccupées. Une petite vague de nostalgie le fit frissonner car le paysage ressemblait beaucoup à son pays natal. Le jeune homme secoua la tête.
  • "Non il faut que j'oublie mon ancienne vie. Je dois toujours aller de l'avant et penser au futur" pensa t-il.
  • Ken se mit à scruter les deux immense portes. A première vue, elles paraissait peser des centaines de kilo, avec plusieurs inscription sur les pierres entourant celles-ci. Le jeune homme se rapprocha affin de les déchiffrer mais il lui était impossible de les lires. Le jeune homme s'avança de plus en plus afin de toucher le bois dont sont faites ces portes, qui s'ouvrirent brusquement. Le jeune homme, surprit eu un petit mouvement de recul, avant de distinguer deux hommes. Ils étaient assez impressionnant, chacun portant une épée à la ceinture.
  • "Sois le bienvenu au Royaume Sous-Marin, étranger" dit l'un des gardes.
  • Ken mit un certain temps avant d'assimiler ces paroles, puis son regard s'illumina. Il se trouvait au portes du royaume de Poséidon, le royaume sous-marin, mais plus encore le Seigneur Poséidon l'avait-il reconnu comme serviteur en le sauvant d'une noyade certaine ou est-ce juste de la chance? Les gardes le regardait d'un air suspicieux, avant de rajouter
  • "Qui es-tu, et pourquoi as-tu fait route jusqu'à notre cité?"
  • Le jeune homme balaya une nouvelle fois le paysage après tout c'était une situation extraordinaire, avant de répondre:
  • "Je me prénomme Ken et je suis ici afin de voué ma vie au seigneur Poséidon empereur des sept mer, et je souhaite prétendre à une armure sacrée."
  • Il résuma le cheminement qui lui à permis d'arriver en ces lieux mais prit plus de temps à raconter sa plongée dans la mer Egée ainsi que la manière dont il s'est retrouver ici qui sait peut être que ces deux hommes trouveront un explication.
Revenir en haut Aller en bas
Poséidon
EMPEREUR DES MERS
EMPEREUR DES MERS
avatar

Nombre de messages : 3702
Emploi RP : Dieu du RSM

MessageSujet: Re: Poste de garde   Dim 6 Mai 2012 - 20:36

Les deux gardes écoutèrent attentivement les explications de Sun-Ken. Une fois que ce dernier eut terminé, les deux hommes échangèrent un regard entendu.

- Il semble évident que ta route devait te mener à nous... Ce n'est jamais un hasard lorsqu'on arrive de cette manière...

Aniki eut un regard songeur, pensant sans doute à une autre personne arrivée de la même façon. Les gardes ne firent cependant pas mine de laisser passer le nouveau venu.

- Tu l'ignores sans doute, mais la guerre gronde et les mers se sont déchirées: il y a peu, des chevaliers de Neptune nous ont attaqué, et depuis, nous questionnons avec attention tous les étrangers. Pardonne-nous notre suspicion... J'ai encore une question, avant de te laisser entrer: tu viens de loin, et tu aurais pu choisir de servir bien d'autres dieux que Poséidon. Qu'est-ce qui t'a décidé à choisir Poséidon, plutôt qu'un autre dieu?

Derrière les gardes, le cité paraissait attendre l'arrivée de Ken...


*******************

[Oui, en temps de guerre, c'est légèrement plus difficile de rentrer... Rien de très dur, malgré tout!]

_________________
Marinas un jour, Marinas toujours!!!

Touchàtou a écrit:
"Je viens de gagner le droit de porter cette écaille. Que m'importe le nombre de chevaliers au service de Poséidon? Je suis là moi, et d'autres viendront.

Parce que nous sommes "demain", n'est-ce pas Léosotaure?
"


Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Sun-Ken   Lun 7 Mai 2012 - 16:29

  • Une fois le récit de Ken terminé, les deux gardes s'échangèrent un regard puis,
  • " Il semble évident que ta route devait te mener à nous... Ce n'est jamais un hasard lorsqu'on arrive de cette manière..."
  • Un des deux gardes eut un regard songeur, ce qui fit penser au jeune homme qu'il n'était pas le seul être humain à venir ici de cette manière. C'était déjà un bon début, peut être qu'il rencontrerait une autre personne qui a vécu la même expérience que lui dans la citée. Les gardes ne le laissait pas entré pour autant, voulant d'avantage d'explications. Un des hommes informa Ken qu'une guerre faisait rage dans le monde sous-marin, et que récemment, des chevaliers de Neptune les ont attaqué. La suspicion des gardes était légitime car le jeune homme aurait bien pu être un espion envoyé par Neptune. A la question des gardes, Ken répondit:
  • "En effet j'ignore qu'une guerre gronde. Neptune vous me dite? je ne connait pas cet homme. Vous me demandé pourquoi Poséidon et pas un autre Dieux? Etant Japonais, je ne connait pas tous vos Dieux et puis je n'ai pas eu le loisir de suivre les enseignements de quelques professeur qui auraient pu me conté des légendes sur eux. (Ken pensait tout à coup au vieux fou.... enfin certes il avait quelques neurones en moins mais il n'était pas aussi fou que tout le monde le disait en tout cas. Ces fameux guerriers en armures d'écailles qu'il contait dans ses histoires étaient t-il appeler ici chevaliers?) Je déteste la nature des homme, qui se croyant au dessus de tout, abuse de la nature et de leurs bienfaits. Ils saccagent les fonds marins sans oublier les déchets provenant de mines de plomb, de cuivre ou de mercure rejeter en mer qui pollue celle-ci. Ils me dégoute et je suis même aller en prison en voulant sauvegarder avec mes faibles moyens ce cadeaux des Dieux. C'est d'ailleurs en prison que j'ai rencontrer un vieil homme qui me contais des récits sur des hommes incroyablement puissant qui participait à la sauvegarde de la faune et de la flore aquatique, voulant que tous les humains vivent en harmonie avec la nature, sans pour autant s'imposer à elle. J'ai alors décider de servir Poséidon, un Dieux sage dont je partage ses convictions. Je désire porter une armure d'écaille afin de protéger mon seigneur, la citée, ainsi que toutes âmes vivantes se mouvant dans ces vastes océans."
  • Ken finit de parler, tout en regardant fixement les deux gardes, tour à tour.





Revenir en haut Aller en bas
Poséidon
EMPEREUR DES MERS
EMPEREUR DES MERS
avatar

Nombre de messages : 3702
Emploi RP : Dieu du RSM

MessageSujet: Re: Poste de garde   Mar 5 Juin 2012 - 21:05

Les deux gardes échangèrent un nouveau regard, puis s'écartèrent:

- Sois le bienvenu, Sun-Ken. Tu peux entrer dans la cité.

On mit cependant le nouveau venu en garde:

- Tant que Poséidon ne t'aura pas rencontré, tu seras considéré comme potentiellement suspect: nous sommes désolés, mais c'est une mesure nécessaire. Sois cependant libre d'aller où bon te semble...

On lui ouvrit les portes et Sun-Ken put découvrir le royaume qu'il avait tant recherché...

_________________
Marinas un jour, Marinas toujours!!!

Touchàtou a écrit:
"Je viens de gagner le droit de porter cette écaille. Que m'importe le nombre de chevaliers au service de Poséidon? Je suis là moi, et d'autres viendront.

Parce que nous sommes "demain", n'est-ce pas Léosotaure?
"


Revenir en haut Aller en bas
Yéléna
MARINAS
avatar

Nombre de messages : 9
Postule pour : Ecaille des Aloades

Feuille de personnage
PVs:
0/0  (0/0)
PCs:
0/0  (0/0)

MessageSujet: Re: Poste de garde   Lun 18 Juin 2012 - 17:11

Une jeune femme arpente le chemin l’amenant vers le cap de Sounion. Sa silhouette était fine et sa démarche gracieuse malgré ses pas laborieux suite à la fatigue causée par sa longue marche la conduisant vers le royaume sous marin. Elle porte une cape en lin blanc dont le capuchon masque ses long cheveux noir de jais au reflet bleuté mais mets en valeur ses magnifique yeux bleu azur scintillant comme des saphirs. Cette dernière n’est nullement habituée aux voyages et cette jeune femme répondant au nom de Yéléna a entrepris ce long voyage pour se rendre au royaume sous-marin. Elle marchait pensive, se remémorant les raisons de cette expédition et son départ d’Omphalos, sa ville natale…

La ville d’Omphalos avait été attaqué par les royaumes voisins et un mystérieux inconnu leur avait prêté main forte et les avait menés à la victoire. C’était tout d’abord dans l’espoir de retrouvé cet individus que Yéléna avait décidé de consulté l’oracle de Delphes. Mais c’est lors de sa consultation avec l’honorable prêtresse qu’une terrible révélation lui avait été faite. Omphalos subira un second assaut et l’issu de ce combat dépendra de la jeune femme. Pour ce préparé à cette guerre, la jeune femme doit se mettre au service du seigneur des Océans et ainsi accroitre sa force.

Le départ d’Omphalos avait été déchirant pour Yéléna. Elle se souvient avec tristesse des pleurs de sa sœur cadette, Lyana. La voyageuse est issue d’une famille de commerçant, son père partant souvent en bateau pour faire des échanges avec les pays voisins. Sa mère gère la boutique familiale d’Omphalos mais est de constitution fragile depuis la naissance de la petite dernière. C’est pour cette raison, que ses enfants participent activement à la gestion de la boutique. Yéléna est l’ainée d’une fratrie de cinq enfants. Son frère, Abel est le second enfant de la famille, âgé de 17 ans, ce fier gaillard doté une force incroyable est d’une grande aide dans la gestion des stocks. Il a de beaux cheveux blond bouclé qu’il a hérités de sa mère et les yeux d’un brun profond de son père. De nombreuses jeunes filles étaient tombée sous son charme car sous ses airs bourru, il a un cœur d’or et est toujours près a aidé autrui. Hélène, le troisième enfant, est âgée de 14 ans, celle-ci est le portrait de leur mère. Elle a de longs cheveux bouclés descendant jusqu’aux reins et une tresse traversant de part et d’autre son front ornait son joli visage. Quatre an plus tard, avait vu le jour, Galen un petit garçon malicieux qui a toujours le mot pour rire. Ses yeux brun pétillant de malice et ses cheveux hirsute accentue son côté espiègle. Et enfin, Lyana, qui incarne la douceur et la tendresse. La petite cadette âgée de seulement cinq ans est quant à elle physiquement le portrait de sa sœur ainée avec ses grands yeux bleu azur et ses cheveux d’un noir intense.

De retour de sa consultation auprès de la pythie de Delphes, Yéléna avait narré la prédiction de la prêtresse. Les habitants avaient pris très au sérieux l’Oracle et entamèrent aussitôt les préparatifs pour la future offensive et le développement de leur armée. Yéléna avait pourtant dissimulé qu’elle était destinée à les mener à la victoire. Elle savait pertinemment que tous auraient été contre son départ, son physique délicat jouant en sa défaveur. De plus, elle ne voulait pas accentuer l’inquiétude de sa famille. C’est alors en prétextant allez rechercher le mystérieux inconnu qui leur avait prêté main forte lors de la récente attaque que Yéléna avait quitté Omphalos.

"Nous sommes arrivés Mademoiselle", lui dit une voix qui la sortit de ses pensées.

Un vieil homme barbu est dressée devant elle. Ce dernier ayant gentiment dirigé Yéléna vers l’entrée du royaume sous-marin lors de son arrivée à Athènes.

" Merci monsieur " répondit Yéléna

"En bas que ces escaliers se trouve le sanctuaire du dieu des mers Poséidon, ma présence n’est plus requise. Adieu. Mademoiselle et que les dieux vous accompagnent." Sur ces mots, ils se saluèrent et il s’en retourna chez lui.

Yéléna se retrouva seule en face d’un long escalier s’enfonçant dans le sol. Elle entreprit sa longue descende à la lueur d’une lampe torche. La chute est si facile sur ces marches en pierre que c’est avec une grande précaution que la jeune femme continue son chemin. Après une longue descende qui lui paru interminable, Yéléna arrive a bout de souffle à la fin de ce long couloir. Advenu aux pieds des escaliers, il ne lui fallut pas longtemps avant de repérer l’entrée du royaume de Poséidon. En effet d’immense porte se dressent au loin et nul doute que la cité ce trouvait au-delà de ce passage. Oubliant sa fatigue voyant à sa portée son but, Yéléna se présente aux portes du royaume sous-marin.

Aux portes de la cité, sont posté deux gardes, ces derniers aux aguets depuis le début de la guerre contre Neptune, fixent l’inconnu d’un air curieux. A leurs armes et leurs armures, ils inspirent l’autorité. La jeune femme est impressionnée devant tant de charisme et se dit que toutes les personnes aux services de Poséidon doivent être extrêmement puissantes. C’est alors que les deux gardes firent un pas en avant, l'un d'eux la saluant:
"Sois la bienvenue au Royaume Sous-Marin."

Le second s'avança également et lui demanda qui elle était et pourquoi elle était là.

Yéléna ôte délicatement son capuchon et lui répond:


"Je m’appelle Yéléna et je viens d’Omphalos, je souhaiterais devenir citoyenne du royaume de Poséidon et entrer à son service"

***

Poséidon: j'ai édité la fin du message pour que cela colle davantage au caractère des deux gardes, je t'envoie un mp avec plus de détails
Revenir en haut Aller en bas
Poséidon
EMPEREUR DES MERS
EMPEREUR DES MERS
avatar

Nombre de messages : 3702
Emploi RP : Dieu du RSM

MessageSujet: Re: Poste de garde   Mer 20 Juin 2012 - 19:51

- Je m’appelle Yéléna et je viens d’Omphalos, je souhaiterais devenir citoyenne du royaume de Poséidon et entrer à son service.

Les deux gardes se dévisagèrent. Celui qui lui avait demandé de décliner son identité fronça les sourcils:

- Je connais la cité d'Omphalos, mais j'ignorais que ses habitants avaient des liens avec Poséidon. Qu'est-ce qui t'a poussé à quitter ta cité d'origine, pour quelle raison souhaites-tu t'établir ici?

L'autre garde ajouta qu'il n'était pas certain d'avoir bien compris: qu'entendait-elle par "entrer au service" de Poséidon?

Yéléna put remarquer que si les deux gardes étaient armés, ils n'avaient pourtant pas dégainé leurs armes...

_________________
Marinas un jour, Marinas toujours!!!

Touchàtou a écrit:
"Je viens de gagner le droit de porter cette écaille. Que m'importe le nombre de chevaliers au service de Poséidon? Je suis là moi, et d'autres viendront.

Parce que nous sommes "demain", n'est-ce pas Léosotaure?
"


Revenir en haut Aller en bas
Yéléna
MARINAS
avatar

Nombre de messages : 9
Postule pour : Ecaille des Aloades

Feuille de personnage
PVs:
0/0  (0/0)
PCs:
0/0  (0/0)

MessageSujet: Re: Poste de garde   Jeu 21 Juin 2012 - 10:40

Yéléna put remarquer que si les deux gardes étaient armés, ils n'avaient pourtant pas dégainé leurs armes. Cela signifiait qu’ils étaient disposés à entendre son histoire. Alors la jeune femme leur narra la raison de sa venue jusqu’au royaume sous-marin. Elle leur raconta l’attaque de sa ville ainsi que le mystérieux inconnu venu a leur secours mais que nul n’avait retrouvé trace. Ensuite, elle expliqua sa visite chez la pythie de Delphes et sa prédiction. Yéléna expliqua également a quel point sa motivation était grande car elle voulait aider les siens et ajouta:
"Lors de mon voyage jusqu’ici, j’ai eu tout le temps de réfléchir sur les raisons qui me poussent à devenir chevalier…"
"Et quelles sont ces raisons?" demanda l’un des gardes visiblement intéressé par son récit.

"Durant l’attaque de ma cité, je n’ai pas sus intervenir, j’ai vu des innocents mourir juste pour assouvir un besoin de pouvoir et de conquête. Plus jamais je ne veux revivre ça ! Je veux non seulement défendre les habitants d’Omphalos mais aussi tous ceux auront besoin d’être protégé! C'est pourquoi je veux devenir chevalier et servir de mon mieux le seigneur Poséidon" Répondit avec détermination Yéléna.
Revenir en haut Aller en bas
Poséidon
EMPEREUR DES MERS
EMPEREUR DES MERS
avatar

Nombre de messages : 3702
Emploi RP : Dieu du RSM

MessageSujet: Re: Poste de garde   Ven 22 Juin 2012 - 17:50

Les deux gardes échangèrent à nouveau un regard. Le premier inclina la tête en signe d’assentiment.

- Cela me paraît être une bonne raison. Tu es consciente, je suppose, qu'il te sera très difficile de devenir chevalier: tu t'engages sur un chemin long et périlleux...

Yéléna acquiesça. Le second garde s'écarta donc, en lui indiquant les portes:

- Tu peux entrer. Sache cependant que, vu les circonstances... La guerre avec Neptune... Nous ne pouvons t'accorder toute confiance. Tu ne seras pleinement acceptée que lorsque tu auras rencontré Poséidon. En attendant qu'on te fasse appeler à la salle d'audience, tu seras susceptible d'être surveillée et interpellée, je suis sûr que tu comprendras les raisons de ces précautions.

En attendant, les gardes venaient de s'écarter, pour lui laisser le passage. La cité lui était ouverte...

_________________
Marinas un jour, Marinas toujours!!!

Touchàtou a écrit:
"Je viens de gagner le droit de porter cette écaille. Que m'importe le nombre de chevaliers au service de Poséidon? Je suis là moi, et d'autres viendront.

Parce que nous sommes "demain", n'est-ce pas Léosotaure?
"


Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Poste de garde   

Revenir en haut Aller en bas
 

Poste de garde

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

 Sujets similaires

+
Page 12 sur 13Aller à la page : Précédent  1, 2, 3 ... , 11, 12, 13  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: L'entrée aux sept mers-
Sauter vers: