AccueilS'enregistrerConnexion
Derniers sujets
» Un Coucou après bien longtemps...
Mar 22 Nov 2016 - 11:18 par Kain

» Un Noël réussi?
Jeu 7 Jan 2016 - 17:27 par Anton Reynisson

» Pour ceux à qui la lecture fait même pas peur !!!
Mar 24 Nov 2015 - 20:22 par Galatée

» Absences temporaires
Dim 22 Nov 2015 - 22:49 par Poséidon

» Les cosplay
Sam 21 Nov 2015 - 13:24 par Arkhos

» Gods of Egypt (Film)
Ven 20 Nov 2015 - 11:31 par Arkhos

» Anton happy birthday
Mer 18 Nov 2015 - 15:16 par Galatée

» Présentation Taranis
Mer 18 Nov 2015 - 15:12 par Galatée

» Saint Seiya Online Thailande (Perfect World)
Ven 13 Nov 2015 - 12:00 par Arkhos

» Arkhos
Mar 10 Nov 2015 - 2:34 par Arkhos

Artiste du mois: Camille Addams
javascript
Livre d’or
SIGNER

Voir tous les messages

Partagez | 
 

 Office sous-marine pour l'emploi

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8  Suivant
AuteurMessage
Nathaela
MARINAS
avatar

Nombre de messages : 169

MessageSujet: Re: Office sous-marine pour l'emploi   Dim 27 Jan 2008 - 20:35

La secrétaire répondit de suite à Nathaela.

"Vous mademoiselle, vous devez ouvrir votre compte à la banque...la suite...je ne sais pas...vous trouvez un logement peut-être?

Puis elle se retourna et parla à Davlar.

Quant à ce monsieur, je lui suggère de se rendre au ministère du commerce pour demander l'obtention d'un registre de commerce... Je vous souhaite une bonne journée !"

Ainsi, leur chemin se séparait ici, enfin, la ville était grande, certes, mais ils se croiseraient certainement tous deux. Nathaela remercia grandement la secrétaire puis se retourna et se dirigea vers la porte, l’air pensive, elle posa la main sur la poignée puis s’arrêta. La jeune fille se retourna et adressa un sourire des plus charmants à Davlar.

« Bonne suite en tout cas ! Et j’espère que l’on se recroisera. »

Elle lui fit un clin d’œil puis sortit rapidement et dans les rues, lorsqu’elle se retrouva seule, elle se mit enfin en quête de trouver la route qui la mènerait à la banque.
Revenir en haut Aller en bas
Davlar
MARINAS
avatar

Nombre de messages : 224

MessageSujet: Re: Office sous-marine pour l'emploi   Lun 28 Jan 2008 - 16:22

Davlar prit le document que lui tendit la secrétaire puis se retourna et alla s’assoir près de Nathaela pour remplir ce formulaire. Il mit un peu de temps pour remplir le document et vit que la jolie demoiselle à côté de lui en avait fini avant lui mais cela ne le dérangeait pas. Il continua donc de remplir le formulaire et vit que la jeune fille discutait avec la secrétaire mais il n’essaya pas d’écouter leur dialogue, il voulait en finir. En effet, il devait ensuite se rendre au registre du commerce afin de pouvoir enfin ouvrir sa pharmacie. Une fois le questionnaire rempli, il était prêt à se lever quand il vit la jeune fille sortir et lui adressa un clin d’œil. Ce qu’il ressentit fut indescriptible et il resta bouche bée quand la jeune fille lui parla. Cependant; il était content de ce petit geste d’attention envers lui. Il espérait la revoir, qui sait ; un jour peut-être…

Quand elle sortit, il se leva pour remettre son questionnaire à la secrétaire qui lui parut assez froide, mais en même temps, il avait l’habitude de ce genre de réactions à son égard.

Arrivé près de la secrétaire, il lui rendit le formulaire rempli et lui adressa ces quelques mots :


« Désolé si j’ai pris un peu de temps mais je voulais le remplir le plus précisément possible. J’espère que vous ne m’en voudrez pas. »

Davlar lui remit le questionnaire et sortit pour se rendre au registre du commerce car il avait hâte d’ouvrir son propre commerce.
Revenir en haut Aller en bas
Calypso
MARINAS
avatar

Nombre de messages : 1313

MessageSujet: Re: Office sous-marine pour l'emploi   Jeu 6 Mar 2008 - 20:00

Voji arrivait en vue du bureau de l'office de l'emploi sous bonne garde de la jeune Vespa du BAC qui ne le lâchait pas d'une semelle avec un regard sévère.

Si le pauvre Voji avait décidé de passer sa journée dans son jacuzzi ce jour-là, c'était râpé. Il en soupira profondément. La jeune femme haussa les sourcils avant de lancer d'une voix tranchante.


"Cela vous navre tant que cela de chercher un travail, espèce de fainéant?! Enfin, s'il n'y avait plus de gens comme vous, je serais moi-même au chômage! Voyons le bon côté des choses!"


Le jeune homme s'apprêtait à répondre quand il fut bousculé pour une ravissante jeune fille qui lui tomba presque dans les bras.

Code:
Test de charisme de la jeune fille:
La jeune inconnue reçoit 142 points d'action.
La réussite est fixée à 100.
La jeune inconnue réussit son action.

Voji fut complètement ébloui par ce joli minois qui ne cessa de s'excuser pendant plusieurs minutes.
Code:

Test de réussite jeune fille:
La jeune inconnue reçoit 81 points d'action.
La réussite est fixée à 20.
La jeune inconnue réussit son action.

Le jeune homme fit preuve de la plus grande galanterie dont il était capable avant d'être rappelé à l'ordre par Vespa qui l'attrapa par l'oreille pour l'emmener vers l'office de l'emploi.


"Mais aïe?!!!!"

" Taratata! Vous croyiez pitête vous en tirer par cette diversion mais avec moi ça ne prend pas! "

"Mais je n'y pouvais rien moi?!"


"Je ne veux rien entendre! C'est par là!"


Code:
Test de perception Voji:
Voji reçoit 205 points d'action.
La réussite est fixée à 131.
Voji réussit son action.

Voji se sentit soudain extrêmement léger à la ceinture. Instinctivement, il mit sa main droite sur l'épée d'Antérios ...qui avait disparue...

[HRP: Je crois que maintenant, tu as intérêt à la réussir cette quête interne^^ Twisted Evil ]
Revenir en haut Aller en bas
Voji
GENERAL DU DRAGON DES MERS
GENERAL DU DRAGON DES MERS
avatar

Nombre de messages : 1758
Postule pour : une vie heureuse
Emploi RP : gardien de Pilier bénévole

Feuille de personnage
PVs:
700/700  (700/700)
PCs:
700/700  (700/700)

MessageSujet: Re: Office sous-marine pour l'emploi   Jeu 6 Mar 2008 - 21:03

[Encore heureux que j'ai réussi le test, sinon, pas de quête, plus d'épée et une vespa en prime. Au passage, quand j'ai lu vespa, j'ai pensé moto... alien ]

- Eeeeeeet mais! C'est pas possible!

- Ooooooh que si, c'est bien le bon chemin. Le droit chemin, devrais-je dire...

- Nan mais pas ça! M'en fous moi du chemin!

- C'est pourtant celui que vous allez devoir prendre.

- On m'a volé mon épée!

La Vespa sourit d'un air indulgent. Un instant, Voji cru qu'il y avait finalement bien un coeur sous la revêture de chair. Bien vite, il déchanta:

- Maaaaaais bien sûr... Le vilain voleur a volé la gentille épée de l'innocent monsieur Voji... Vous ne croyiez pas vous en tirer si facilement?! Allez, hop, en avant!

- C'est vrai! Je l'ai toujours sur moi! C'est cette fille, tantôt... Vite, je dois la rattraper!

L'aventure avec la Vespa avait donné à Voji une petite anecdote à raconter, la prochaine fois qu'Oliviane l'inviterait. Mais sa nouvelle copine ne semblait pas prête à le laisser partir. Elle lui mit la main sur le poignet et le serra de toutes ses forces. Plus le temps passait, plus Voji aurait de mal à retrouver la jeune fille.

*A la robe de soie bleue...*

*Mais pourquoi je pense à elle moi?!*


- Bon, maintenant, vous me lâchez, c'est clair?!

- Mon cher, nous sommes liés jusqu'à ce que vous retrouviez un travail honorable. J'espère que vous appréciez ma compagnie car je...

*Oh et puis tant pis!*

D'un cou de poing dans l'estomac, Voji fit lâcher prise à sa jeune amie, qui tomba sur les genoux. Se tenant le ventre des deux mains, elle semblait avoir du mal à respirer.
[HQI: Pas besoin de test, de toute façon il aurait été réussi je pense Wink ]

- Je suis désolé, mais là, pas de temps à perdre!

Voji se détourna et revint sur ses pas. Il y avait plusieurs personnes autour de lui, toutes le regardaient d'un air horrifié. Cela lui importait peu de passer pour un bourreau car, au final, la jeune fille avait eu le temps de partir avec l'épée!

Sans savoir comment il allait faire pour la retrouver, il se mit à courir, sans but, sans savoir où ses pas le conduiraient...


[J'édite plus tard pour mettre le lien, je pense avoir une bonne idée pour retrouver l'épée. Caly, mp va suivre dans la soirée! Wink ]

[Je pars ]

_________________
Je t'ai vu, Invité, n'essaie pas d'approcher de mon Pilier!



I love you I love you I love you Tout heureux d'avoir une admiratrice!!! I love you I love you I love you
1 bonus rp au choix + la reconnaissance de Poséidon et des marinas!
Revenir en haut Aller en bas
Antiope
MARINAS
avatar

Nombre de messages : 116

MessageSujet: Re: Office sous-marine pour l'emploi   Mer 14 Mai 2008 - 6:43

Antiope s'était, comme le lui avait dit le gade, rendu à l'office de l'emploi, et s'arrêtant devant un tableau sur lequel était affiché les emploi déjà occupés, ainsi que ceux laissé vacant, elle dût faire son choix.

*Alors.....

RESPONSABLE DES SPORTS :
CONSEILLER ARTISTIQUE:
GESTIONNAIRE DE LA PISCINE:
CONSEILLER COMMERCIAL : Crysta
RÉGISSEUR COMMERCIAL :
TRÉSORIER COMMERCIAL :
COMMERÇANT :
De nombreux commerces peuvent être repris ou créer
-Commerces à reprendre :
Taverne: DIta Ikaru
Stand de location équestre:
épicerie:
Pharmacie:
Artisan:
Armureries:
Auberge: Manon
Thermes:
Agence de coursier:

DIRECTRICE DU CENTRE DE SOIN: Amalthia
GARDE MARITIME :
CONSEILLER DES AFFAIRES ÉTRANGÈRES : Corrento
MINISTRE DE LA DÉFENSE : Itana
CHEF DES GARDES:
GARDE(S):
CONSEILLER JURIDIQUE :
CONCILIATEUR GÉNÉRAL :
ARCHIVISTE :
DIRECTEUR DU BUREAU DES EMPLOIS : Cha Vergil
ASSASSINS: Exodus
ORATEUR:
SCRIBE PUBLIQUE:
REDACTEUR DU JOURNAL DU ROYAUME :

.....Ouai, il y en a du choix, que vais je choisir...quelque chose dans mes competance, mais qui ne demande pas non plus une implication continuelle, après tout, je suis ici pour devenir chevalier, non pas pour trouver du travail.*


Puis la demoiselle fît son choix et se dirigea vers la personne en charge des recrutement.

-Bonjour, je suis nouvelle dans la cité, et viens pour poser ma candidature pour le poste d'Armurier, ou devrais je dire armurière.-

La personne en face d'Antiope, salua la demoiselle et lui tendit un formulaire. Antiope se saisi des differentes feuilles, et s'installa un peu en retrait afin de les remplir. Puis elle revins quelques instants plus tard vers cette même personne.

-Voici, je ne pense pas m'être trompée. Si celà est suffisant, pouvez vous m'indiquer l'endroit où je viis exercer ?-
Revenir en haut Aller en bas
Calypso
MARINAS
avatar

Nombre de messages : 1313

MessageSujet: Re: Office sous-marine pour l'emploi   Jeu 15 Mai 2008 - 19:14

La secrétaire reprit les papiers dument remplis par la jeune fille et lui sourit:

"Avant toute chose, vous devez vous rendre au ministère du commerce chez le régisseur commercial qui vous accordera un registre de commerce pour lancer votre commerce. Votre salaire sera de 1000 dinars par mois. N'oubliez pas en sortant de passer à la banque et de vous créer votre compte en vous versant le premier mois de salaire..."

La secrétaire souhaita enfin une bonne journée à la jeune guerrière.
Revenir en haut Aller en bas
Antiope
MARINAS
avatar

Nombre de messages : 116

MessageSujet: Re: Office sous-marine pour l'emploi   Jeu 15 Mai 2008 - 20:59

Antiope prit donc note de ce qu'il lui restait à faire et salua la secrétaire avant de s'en retourner.

-Merci bien mademoiselle au revoir.-

*Bon, direction la banque afin d'ouvrir un compte, puis ensuite elle m'a dit d'aller voir le régisseur commercial au ministère du commerce afin que celui ci m'accorde un registre du commerce.*
Revenir en haut Aller en bas
Areala
GENERAL DE LA SIRENE MALEFIQUE
 GENERAL DE LA SIRENE MALEFIQUE
avatar

Nombre de messages : 483
Postule pour : pour une vie pleine de bonheur
Emploi RP : Gardien du pilier de l'Atlantique Sud et de pommier Sacré

Feuille de personnage
PVs:
368/410  (368/410)
PCs:
500/1300  (500/1300)

MessageSujet: Re: Office sous-marine pour l'emploi   Lun 26 Mai 2008 - 20:24

[hrp : vient du centre de soin]

Sans trop savoir si c’était parce qu’il avait à cœur d’accomplir correctement les ordres de Calypso, ou si sa dévotion à lui faire visiter la ville n’était due qu’a son manque de motivation de retourner à son ennuyeux travail, le garde emmena Areala dans une longue promenade qu’il s’efforça d’agrémenter de commentaires divers…

« Cette fontaine là… Elle a été érigée à la gloire de Poséidon par un artiste renommé… Enfin, je ne me souviens plus son nom… Le fait est qu’il est mort écrasé par le dauphin la haut, tu vois… Celui qui saute… Ma mère me disait toujours que Poséidon dans sa bonté lui à offert des funérailles dignes d’un prince…

Aaaaaaah si tu veux du bon pain croustillant c’est ici que tu dois venir, chez la Mère Alphonsine… Je suis fervent admirateur de la tendresse avec laquelle elle travaille sa pâte… »


Puis, comme s’il voulait lui prouver ses dires, il lui prit brusquement le bras et la tira jusqu’au commerce de la vieille dame. Areala, surprise ne réagit qu’une fois arrivés chez la boulangère en dégageant son bras d’un air effaré,

« Bonjour à vous Mère Alphonsine ! Oh je vais faire des jaloux au poste de garde lorsque je leur conterai que j’ai eu droit à votre sourire qui illumine nos journées !

Vous voyez cette petite ? Elle s’appelle Areala, elle vient d’arriver au Royaume, je vous la recommande bien, elle ne peut pas parler, mais quand elle viendra, donnez lui votre meilleur pain ! »


La vieille dame sourit visiblement amusée des pitreries du jeune garde auquel elle donna quelques biscuits, après les présentations et les remerciements, les deux jeunes gens laissèrent la brave femme à ses occupations…

Tendant un biscuit à Areala, Arys lui assura qu’ils faisaient le bonheur de ses compagnons de caserne. La jeune fille mangea sans réel appétit le biscuit, elle devait avouer qu’il était délicieux.

Le jeune homme ne cessa ses bruyants commentaires à aucun instant de la promenade, contant les histoires de voisinage entre tel et tel, les amourettes secrètes entre le fils du cordonnier et la fille du tailleur, agrémentant le tout d’anecdotes diverses sur les lois aux sein du royaume du Seigneur des Mers…

Étrangement il ne semblait pas s’ennuyer de ce long monologue, et s’il endormait la jeune fille elle se garda bien de le lui faire remarquer.


***Comment est-il possible de parler autant sans s’étouffer ?***

Lorsqu’il annonça qu’ils étaient arrivés à l’office de l’emploi, la musicienne ne put réprimer un sourire de soulagement… Elle n’était pas habituée à ce qu’on lui parle autant et elle en avait presque mal à la tête…

Le jeune homme, éduqué, tint la porte à la muette avant de pénétrer lui-même dans le bâtiment, sans hésiter il s’adressa à une jeune femme,


« Mylène ! Comment vas-tu ? Tu devrais avoir honte de torturer ainsi ce pauvre Aniki… Oui, oui… Ne fais pas l’innocente Demoiselle, ce pauvre garçon a presque failli m’interdire de ramener cette petite qui s’est effondrée dans mes bras…

Non, non pas à cause de mon charme irrésistible… Elle était épuisée ! Mais ce n’est pas la question… Quand donc accepteras-tu d’épouser Aniki ? Non parce que à ce rythme, la prochaine fois, il empalera quelqu’un ! »


La jeune femme rougit devant les propos direct d’Arys, définitivement ce jeune homme ne savait pas tenir sa langue… Areala songea que la fille n’avait peut-être simplement aucune envie de se marier,

***Et puis de quoi il se mèle ? Et quelle manie de m’appeler « cette petite » ! Racontes ma vie à tout le monde tant que tu y es, pauvre idiot !***

Areala s’était crispée sur sa lyre, se contenant devant tant de paroles inutiles et agaçantes, elle aurait pu le gifler sur place…

Mais la jeune femme ne sembla pas perturbée pour la cause et rit de bon cœur aux remarques du garde avant de lui demander quelle était la raison de sa visite en ce lieu,


« Je disais donc, que cette petite est arrivée ce matin et m’est tombée dans les bras, Aniki aurait préféré la laisser sur place, mais tu connais ma galanterie… Après l’avoir amenée au centre de soin, elle a demandé à voir le Seigneur Poséidon… Rien que ça !

Après m’être rendu au palais, Dame Calypso intriguée par cette petite, se rend elle-même à son chevet… Après une discussion silencieuse entre elles… Ah oui j’oubliais, elle ne parle pas mais elle sait lire et écrire… Donc après une conversation silencieuse entre elles, la déesse me demande de venir te voir afin de te demander de lui donner le statut de « Muse » de Poséidon… Et bien sur de lui expliquer en quoi cela consiste ! Parce que entre nous, ni Prétos ni moi avons réellement compris… T’as son bonjour d’ailleurs ! »


Enfin du silence ! Areala ne quittait pas des yeux la jeune femme attendant une réaction de sa part à ce que venait de lui demander Arys.

[hrp : je me suis laissée emporter, mais comme tu m’as pas laissé d’autre consigne que : « fais comme tu veux » voilà quoi^^ Si ça va pas, dis le moi j’éditerai !]

_________________
Code couleur: #CC6699


Dernière édition par Areala le Sam 14 Juin 2008 - 22:44, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Calypso
MARINAS
avatar

Nombre de messages : 1313

MessageSujet: Re: Office sous-marine pour l'emploi   Jeu 29 Mai 2008 - 16:12

Mylène sourit à Areala et rit de bon coeur aux taquineries d'Arys. Quand ce dernier lui expliqua les motifs de sa visite, celle-ci ouvrit des yeux surpris mais ne cessa pas de sourire.

"Tu lui remettras également mon bonjour! "Muse" de Poséidon! C'est un très grand honneur! Peu de gens peuvent se vanter d'avoir une place aussi enviable! Vous êtes très chanceuse, mademoiselle! "

Arys fut aussi surpris que sa protégée.

"Ah bon?"

Mylène hocha fermement la tête.

"D'ordinaire, il n'y a qu'une sirènes des plus accomplies en matière de musique qui obtient cette place. La "Muse" de Poséidon a un rôle bien précis... La "Muse" des dieux du royaume sous-marin est présente lors des réunions importantes, des audiences ou à la demande personnelle de Poséidon...Sa musique doit savoir toucher les âmes et les coeurs afin d'apaiser l'atmosphère...Il n'est pas rare que Poséidon tienne compte des avis et des conseils de la Muse...La Muse a trois grands rôles : celui de la musique ,celui de la méditation et celui de la mémoire.
Vous serez d'une manière les oreilles et la mémoire de Notre Seigneur...et par votre musique vous saurez reconnaître la nature des "coeurs" qui rencontrent et entourent notre Seigneur. "


Arys semblait impressionné...Jamais il n'avait entendu parlé d'un statut pareil. Mylène sourit.


"Votre musique a du vraiment toucher la déesse Calypso pour qu'elle vous charge de cette tâche...Comme je vous le répète, ce n'est pas un poste qu'on propose à la légère. Si j'osais...Pourrais-je vous entendre ?...Juste quelques notes?...
" demanda Mylène avec ferveur.

[HRP bon me suis un peu emballée^^ Mais bon...je donne le reste des infos après ton post^^ j'en ai dit bcp...je veux pas présumer de tes pensées^^]
Revenir en haut Aller en bas
Areala
GENERAL DE LA SIRENE MALEFIQUE
 GENERAL DE LA SIRENE MALEFIQUE
avatar

Nombre de messages : 483
Postule pour : pour une vie pleine de bonheur
Emploi RP : Gardien du pilier de l'Atlantique Sud et de pommier Sacré

Feuille de personnage
PVs:
368/410  (368/410)
PCs:
500/1300  (500/1300)

MessageSujet: Re: Office sous-marine pour l'emploi   Ven 30 Mai 2008 - 19:49

Quelque chose échappait à la jeune fille et elle n’aimait pas ça… « Muse » de Poséidon… Elle écouta attentivement la description de l’emploi, définitivement elle avait du mal à comprendre pourquoi Calypso lui avait offert ce poste à elle.

Les sourcils froncés en signe d’incompréhension, son regard passait de Mylène à Arys qui semblaient aussi surpris qu’elle.

Pourquoi lui confiait-on un rôle si proche de Poséidon ? Assister aux audiences ? Apaiser l’atmosphère ? Conseiller et donner son avis au Seigneur des Mers ? Être sa « mémoire » ? Reconnaître la nature des « cœurs » qui entourent et approchent Poséidon ?

Calypso ne pouvait être sérieuse… Areala se sentait incapable de tenir correctement ce rôle, d’ailleurs elle n’était pas certaine de vouloir avoir toutes ces responsabilités !
Elle avait l’impression étrange que cette offre était destinée à l’humilier… Jamais personne ne lui avait demandé son avis ni même pris en considération ses opinions, alors pourquoi serait-ce différent maintenant ?

La demande de Mylène resta un moment sans réponse tant la muette était perdue dans ses pensées… Se souvenant qu’elle n’était pas seule, elle releva les yeux sur la jeune femme puis à nouveau sur Arys, pour elle cela ne faisait aucun doute… Ils étaient comme les gens de Cythères, ils se moquaient d’elle !

Le visage empourpré et les yeux en larmes, elle secoua vigoureusement la tête… Il était hors de question qu’elle se prête à leur comédie !
Son cœur battait terriblement fort et elle sentait la pression monter de sa poitrine à sa tête, elle voulait courir, fuir loin, dans un endroit où elle serait seule pour toujours !

C’est ce qu’elle s’apprêtait à faire… Elle avait presque oublié la fatigue, physique et morale, accumulée de ces derniers jours… Le sol tremblait, ses mains étaient moites et sa lyre s’en échappa sans qu’elle ne puisse la rattraper. Le bruit de son instrument tombant lourdement sur le sol fut la dernière chose dont elle eut conscience.


[hrp : Elle est un peu (beaucoup ?) parano xD]


SUITE
Revenir en haut Aller en bas
Areala
GENERAL DE LA SIRENE MALEFIQUE
 GENERAL DE LA SIRENE MALEFIQUE
avatar

Nombre de messages : 483
Postule pour : pour une vie pleine de bonheur
Emploi RP : Gardien du pilier de l'Atlantique Sud et de pommier Sacré

Feuille de personnage
PVs:
368/410  (368/410)
PCs:
500/1300  (500/1300)

MessageSujet: Re: Office sous-marine pour l'emploi   Lun 30 Juin 2008 - 14:19

Le chemin se fit rapidement, et silencieusement. Arys aurait souhaité pouvoir trouver de quoi faire réapparaître le sourire qui avait une fois illuminé le visage de la jeune fille, mais il en était incapable… Ils auraient du écouté Prétos quand il avait dit au médecin qu’ils ne devaient pas cacher un fait si grave à leur compagne… Elle aurait été blessée, mais ils n’auraient pas perdu sa confiance ! Il s’en voulait, mais elle avait l’air si perdue, si seule et désespérée… Il avait voulu lui épargner cette nouvelle douleur et il avait tout gâché…

Il n’était pas sur qu’il la reverrait… Elle serait bientôt la « Muse » de Poséidon, et cette idée lui fit serrer les poings sans qu’il n’en saisisse réellement la raison.
Soupirant, il réalisa qu’ils étaient déjà à l’office de l’emploi, il avait déjà raconté à Mylène ce qui était arrivé à la jeune muette, un jour où elle avait prit de ses nouvelles.

Il s’adressa à elle, d’un ton faussement enjoué, qui ne lui ressemblait guère,


« Bonjour belle Mylène, voici que je te ramène la douce Areala pour que tu lui explique en quoi consistera son emploi, ainsi que les démarches à faire afin de pouvoir l’exercer au plus tôt… »

Areala en retrait, se sentait impuissante face à la tristesse de ses deux amis, elle ne voulait pas leur faire de mal, mais ils avaient trahi sa confiance… Et elle en avait souffert ! Elle se rassura en songeant que demain elle ne serait plus qu’un souvenir pour eux… Comment avait-elle seulement pu croire qu’elle pouvait leur être importante ?
Revenir en haut Aller en bas
Calypso
MARINAS
avatar

Nombre de messages : 1313

MessageSujet: Re: Office sous-marine pour l'emploi   Mer 2 Juil 2008 - 23:26

Arys se mit en retrait pour laisser Areala avec Mylène. Celle-ci sourit gentiment même si une certaine compassion se lisait sur ses traits.

"Je suis contente de voir que tu es de nouveau sur pied. Je suis vraiment désolée de t'avoir blesser l'autre jour...Ce n'était pas mon intention."

Mylène sortit un gros livre à reliure d'un tiroir.

"Tu n'as qu'à signer ce registre. En tant que "Muse", je te l'avais dit, tu auras 3 rôles: la musique, la méditation et la mémoire... La musique de la Muse doit charmer et sonder la vraie nature des coeurs des proches et des visiteurs de Poséidon. C'est un de ses conseillers les plus discrets mais aussi un des plus important."

Mylène fit une moue un peu embarrassée.

"C'est un rôle assez difficile à expliquer avec des mots...Probablement, Poséidon saura être plus précis et t'en dire plus. Tu disposeras d'un logement dans le quartier qui te plaira le plus."

Mylène sembla réfléchir un moment.

"Ah oui! J'allais oublier ! Ton salaire sera de 1200 dinars/mois. En sortant d'ici, tu devras aussi te rendre à la banque ouvrir un compte (et y verser toi-même ton premier salaire) "

Mylène donna encore bien d'autres détails à la jeune fille qui acquiesçait de la tête.

A la fin de l'entrevue, Areala remercia Mylène en langue des signes ce que cette dernière ne comprit pas. Arys qui observait toujours de loin se rapprocha et sourit.


"ça veut dire "merci"."

Mylène ouvrit des yeux étonnés.

"Tu as appris la signification de ses signes?"

Arys rougit.

"Si peu! Mais j'aimerais m'améliorer davantage!"

Arys ne voulut pas croiser le regard d'Areala ...sans doute par peur d'y lire une expression qu'il ne souhaitait pas voir.

"Merci pour tout Mylène!"

"Il n'y a pas de quoi! C'était un plaisir!"

Areala sortit suivie de près par Arys. Celui-ci semblait chercher ses mots dehors. Dans un mélange confus de langue des signes et de paroles, il lui demanda:

"Areala...avant de t'emmener à la banque...Il y a un endroit que j'aimerais te montrer... Tu veux bien m'accompagner?..."

La jeune fille allait faire un mouvement de refus mais le jeune homme l'anticipa, lui prit une main et lui lança un regard suppliant.

"Je t'en prie! Après, si tu y tiens vraiment, je ne t'importunerai plus..."

Son regard semblait presque désespéré. Finalement, la jeune fille céda. Sans la lâcher, Arys l'entraîna à l'autre bout de la ville sur une colline où la vue était splendide avec la mer d'un côté et les milles couleurs de la vallée de corail de l'autre.

Un long moment de silence se passa...lourd et tendu. Arys s'était assis dans l'herbe et semblait pensif. Ce n'est qu'au bout de quelques minutes qu'il se mit à parler.


"Je suis désolé... Je peux comprendre que tu ne nous fasses plus confiance... "

Il eut un triste sourire.

"Bandes d'idiots que nous étions! La dernière chose que nous voulions c'était te faire encore souffrir... Quand le médecin nous a parlé de ce qui t’était arrivé, Prétos voulait tout te dire …directement ! Sachant que cela te causerait une peine certaine, mais devinant que ç’aurait été mieux ainsi ! Le médecin n’osait pas à cause de ton état de faiblesse…et moi, je souhaitais tellement chasser cette tristesse de ton visage…que cela me fendait le cœur de te révéler une chose qui t’aurait encore plus plongée dans ton mutisme. Je n’ai pas su…Je ne voulais pas te faire souffrir davantage… »

Il eut une mine désabusée.

« Et au final, il aurait mieux fallu tout te dire… Je regrette de n’avoir pas eu assez de bon sens et de courage pour écouter les conseils de Prétos. Je suis sincèrement désolé. J’espère qu’un jour, tu pourras nous le pardonner. »

Il se leva et lui montra la vallée de corail.

« Je t’ai emmené ici pour te montrer ça ! La Vallée de Corail ! Le lieu où Prétos et moi avons partagé beaucoup de souvenirs dont beaucoup sont douloureux. C’est idiot…mais je tenais à te la montrer…même si…tu t’en fiches peut-être…Tiens ! »

Il plaça dans sa main une chaîne en argent avec une pierre bleue entourée par une cage de nacre blanc.

« C’est un porte bonheur…car tu en mérites, Areala ! Tu as déjà trop versé de larmes … et je souhaiterais réellement revoir ton sourire un jour…aussi fugace sera-t-il… »
Revenir en haut Aller en bas
Areala
GENERAL DE LA SIRENE MALEFIQUE
 GENERAL DE LA SIRENE MALEFIQUE
avatar

Nombre de messages : 483
Postule pour : pour une vie pleine de bonheur
Emploi RP : Gardien du pilier de l'Atlantique Sud et de pommier Sacré

Feuille de personnage
PVs:
368/410  (368/410)
PCs:
500/1300  (500/1300)

MessageSujet: Re: Office sous-marine pour l'emploi   Mar 15 Juil 2008 - 2:09

Sans commentaire et sans lâcher la main que lui tenait Arys, la jeune étrangère le suivit à travers les rues de la cité jusqu’à un endroit qu’elle n’avait encore jamais eut l’occasion de voir. Alors que le jeune homme s’était assis sur l’herbe, Areala ne détachait pas les yeux de ce merveilleux spectacle aux milles couleurs.

Le regard perdu devant cet horizon de mer et corail, elle écouta sans se retourner les explications du garde. Elle leur en voulait, autant à lui qu’à Prétos, et leurs excuses ne changeraient pas ce vide qu’elle ressentait à présent !
Ils avaient trahi la confiance qui commençait à naître entre eux… Elle se sentait surtout humiliée qu’ils soient au courant de ce que lui avait fait Sivis, plus informés qu’elle d’ailleurs, ils n’avaient pas jugé utile de lui dire qu’elle attendait un enfant de son agresseur ! Peut-être même savaient-ils qu’elle ne pourrait jamais avoir d’enfants…


*Bien sur qu’ils sont au courant ! Ce médecin les juge plus indiqués que moi à consulter de ce qui me concerne… Leur intérêt n’est que de la pitié camouflée sous une apparente amitié !*

Inspirer la compassion aux deux jeunes marinas était presque plus blessant pour la jeune muette que d’avoir été invisible aux yeux des siens durant tant d’années… Elle avait été si idiote de penser que peut-être enfin quelqu’un avait réellement envie de la connaître et que peut-être cette fois, elle avait enfin trouvé des amis !

Resserrant ses bras autour de sa lyre incrustée d’étranges pierres noires aux reflets rougeoyants, Areala ne vit pas Arys se relever et s’approcher,


« Je t’ai emmené ici pour te montrer ça ! La Vallée de Corail ! Le lieu où Prétos et moi avons partagé beaucoup de souvenirs dont beaucoup sont douloureux. C’est idiot…mais je tenais à te la montrer…même si…tu t’en fiches peut-être… »

Enfin elle fixa son regard dans le sien, visiblement hésitante, mais son visage crispé se radoucit avant de répondre par quelques signes qu’Arys commençait peu à peu à reconnaître avec une certaine facilité,

[Langue des signes] « Fille-Sans-Voix aimer histoires Graçon-Bonne-Humeur plus Garçon-Coquillage, Fille-Sans-Voix toujours écouter jamais tricher »

« Tiens ! »

Areala, hébétée, regardait le bijou que venait de déposer Arys dans le creux de sa main. Il s’agissait d’un pendentif avec superbe pierre de couleur bleu intense, enlacée d’une fine cage de nacre, accroché à une chaînette d’argent… La jeune fille plongea son regard émeraude dans celui du jeune garde qui ajouta d’un air un peu confus,

« C’est un porte bonheur…car tu en mérites, Areala ! Tu as déjà trop versé de larmes … et je souhaiterais réellement revoir ton sourire un jour…aussi fugace sera-t-il… »

Cette fois elle avait plus de mal encore à comprendre le marinas, elle s’était persuadée qu’il n’éprouvait que de la pitié pour son handicap et son agression… Et voici qu’il lui offrait un bijou qu’elle trouvait magnifique et qu’il souhaitait revoir un jour son sourire !
Mais au lieu d’un sourire même fugace, se sont des larmes qui accueillirent l’attendrissant présent ! Jamais personne n’avait été aussi attentionné avec elle… Et si elle s’était refusée à l’admettre, elle devait maintenant avouer que le garde au front balafré et au regard azuréen, avait été présent à ses cotés depuis son arrivée et avait chaque jour un détail pour elle… Fleurs, livres, pâtisseries de chez la Mère Alphonsine… Areala rougit honteuse, elle avait été injuste avec Arys, et également avec Prétos et elle s’en rendait compte…

Le jeune homme sourit devant les larmes et les joues empourprées d’Areala, il lui sécha maladroitement le visage en ajoutant,


« Cette pierre est une Aigue-Marine, on dit que les plus intenses, comme celle-ci, proviennent des coffres des Sirènes elles-même… Je t’avoue que je ne suis pas certain de la véracité de cette légende, mais ce qui ne fait aucun doute, c’est que notre Seigneur les affectionne particulièrement, peut-être parce que leur couleur lui rappelle celle de son domaine… Tu sais qu’il en avait offert une parure magnifique à son épouse ? »

Devant les yeux écarquillés de la jeune fille, il inclina vigoureusement la tête pour appuyer ses propos,

« Ma mère m’a souvent conter qu’Amphitrite avait retiré chacune des pierres qui ornaient sa précieuse parure afin d’en faire don aux familles de plusieurs apprentis qui avaient perdus la vie pris dans une embuscade par des chevaliers de Neptune lors d’une mission… Certaines familles ont revendus leurs Aigues-Marines pour pouvoir subvenir à leurs besoins immédiats, mais mon arrière-grand-mère l’a conservée précieusement afin de ne jamais oublier que notre Déesse était toujours pleine de compassion pour la souffrance de son peuple…

Oui, ne fais pas ses grands yeux, ce porte-bonheur est bien l’une des pierres d’un collier d’Amphitrite… Elle l’a offert à mon arrière-grand-mère qui avait perdu ses deux fils dans cette embuscade… Puis il est passé de mère en fille, qui l’ont toujours considéré comme un porte-bonheur… Je devais l’offrir à ma sœur le jour de ses seize ans, mais… »


Le regard du jeune homme se perdit longtemps dans la Vallée de Corail, avant de terminer d’une voix à peine audible,

« Cette superbe vallée à été le témoin de tellement de joies pour Prétos et moi… Mais elle a également été le témoin de nos pires souffrances… Nous nous entraînions là souvent, avec Faënor et Calix… Driane venait presque tous les jours nous apporter de quoi manger, elle avait dix ans et elle était toute amoureuse de Calix… Ce jour là, comme d’habitude, nous l’embêtions et elle est partie furieuse… D’habitude elle revenait, tu sais elle avait peur de rentrer seule lorsque tombait la nuit, elle ne voulait pas rester seule à la maison… Elle était si petite et pourtant elle s’occupait de tout à la maison depuis la maladie de notre mère… Souvent je me dis que c’est de ma faute, j’aurais du m’occuper d’elle, j’aurais du arrêter mes rêves de chevalerie et m’occuper d’elles quand elles avaient besoin de moi…

Mais elle avait ce regard confiant en l’avenir… Elle était si fière de dire à tout le monde qu’un jour son frère deviendrait un puissant général des mers ! Mais ce jour là elle ne revint pas près de nous… Parfois j’entends encore le hurlement qui nous à glacé le sang à tout les quatre…

Elle était tombée dans un profond ravin, et elle ne bougeait plus… Faënor et Calix voulaient aller chercher de l’aide, car on ne voyait presque rien et nous n’avions pas les moyens de la sortir de là… Nous aurions du les écouter… Peut-être que Driane aurait survécu si nous avions averti notre maître Léos…
Mais je ne pouvais pas la laisser seule dans le noir et blessée… Si elle avait reprit connaissance elle aurait eu peur… Prétos n’était pas d’accord avec son frère, et il se jeta le premier dans le ravin, je l’ai suivi sans me poser plus de questions, c’était ma petite sœur qui était en bas, et c’était la seule personne qu’il me restait…

Je ne me souviens plus de comment se sont enchaînées les choses, ni comment nous avons fini par chuter, mais lorsque je me suis éveillé, notre maître et nos compagnons étaient à nos côtés dans une chambre au centre de soins… Ma tête me faisait souffrir atrocement, mais lorsque Léos m’annonça que Driane n’avait pas survécu à la chute, et que Prétos était dans un état critique, c’est… C’est… »


Le jeune homme avait parlé sans s’arrêter, les poings serrés presque à sang, retenant les larmes qui perlaient dans ses yeux… Haussant les épaules, il se tourna vers la muette et tenta un sourire,

« Je n’ai pas pu tenir ma promesse envers ma mère et l’offrir à ma sœur pour ses seize ans… Je voudrai… Je voudrai que tu le portes Areala… Je voudrai que ce pendentif t’apporte tout le bonheur que tu mérites… »

Alors qu’il resserrait la main de la jeune fille sur le bijou, elle secoua vigoureusement la tête faisant danser autour d’elle ses longs cheveux châtains, le visage en larmes elle lui tendait le bijou en faisant des signes rapides de son autre main,

[Langue des signes] « Beaucoup beau ! Beaucoup beau bijou ! Fille-Sans-Voix non mériter ! Bijou rester famille Garçon-Bonne-Humeur ! »

Le pauvre Arys resta un instant interdit devant la négative de la jeune fille… S’il avait déjà assimilé nombre de signes, son vocabulaire était encore fort restreint, et il hésita sur la raison du refus d’Areala… Mais devant le visage en larmes de la jeune muette, il comprit qu’elle était émue,

« Non Areala, je veux te l’offrir à toi… Et je suis certain que non seulement il te porta chance, mais que ma mère et ma sœur approuvent mon choix ! Ne le refuse pas… Je t’en prie ! »

Elle avait été tellement injuste ! Tellement centrée sur ses propres tourments qu’elle n’avait jamais songé qu’Arys et Prétos avaient souffert aussi et souffraient encore… Cédant à ses larmes, elle se blottit dans les bras du garde, tous les pleurs qu’elle avait réprimé ces derniers jours semblaient décidés à noyer le pauvre garçon qui la serra doucement contre lui.

Une heure ? Peut-être deux ou trois d’ailleurs… En vérité Areala ne pouvait dire combien de temps elle était restée ainsi sanglotant dans les bras d’Arys. Mais la nuit tombait, et le jeune homme lui sourit en lui relevant le visage,


« Je crois qu’il est trop tard pour passer à la banque… Je crois qu’il est trop tard aussi pour te rendre au Palais… En vérité je pense que Poséidon s’est fait à l’idée que tu ne souhaitais pas être sa Muse…

Que penses-tu de retourner cette nuit au centre ? Tu es partie sans l’avis du médecin… Prétos et moi serions tellement plus rassurés si tu retournais là-bas… Juste cette nuit… Et le docteur te ferait quelques recommandations… Juste pour que tu te récupères complètement… S’il te plait ? Tu veux bien ? »


Les yeux rouges et gonflés, la jeune fille lui sourit timidement acceptant d’une légère inclinaison de tête de rentrer au centre… Arys avait raison, peut-être que Poséidon ne souhaiterait plus qu’elle entre à son service à force de tant de retard…
Mais Poséidon était bien le dernier de ses tracas actuels, elle regardait tristement le bijou que lui avait offert Arys, elle ne le méritait pas… Mais comment refuser sans le vexer ? Il la voyait peut-être comme la sœur qu’il avait perdue…

Le jeune marinas ne lui laissa plus de temps pour hésiter, il lui prit la chaînette des mains et la lui passa autour du coup… Il affichait de nouveau son sourire insouciant qui lui avait valu son nom en langue des signes,


« Damoiselle, permettez-moi de vous raccompagner avant qu’il ne fasse trop frais… Demain, je viendrai te chercher et nous irons ouvrir ton compte en banque puis je t’amènerai au Palais… »

Le chemin de retour se fit en silence, mais cette fois il n’était ni froid ni pesant… Simplement chacun d’eux était perdu dans ses souvenirs.



[suite au centre de soin demain xD]
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Office sous-marine pour l'emploi   Mar 5 Aoû 2008 - 15:00

Cartographe s'avança droit vers l'office de l'emploi, fier d'être enfin là et de pouvoir bientôt se rendre utile. Il pénétra dans le bâtiment et se présenta à la secrétaire !

Bien le bonjour, on m'appelle Cartographe et je viens d'être admis dans le royaume et je viens chercher un travail !

La femme le regarda attentivement et lui dit :

-Auriez vous des idées pour votre futur travail ?

- En arrivant j'ai repéré la liste des emplois et je désirerais reprendre l'Agence de coursier ou prendre le poste d'Archiviste.
Revenir en haut Aller en bas
Calypso
MARINAS
avatar

Nombre de messages : 1313

MessageSujet: Re: Office sous-marine pour l'emploi   Mar 5 Aoû 2008 - 19:22

Mylène, la secrétaire, farfouilla juste un instant dans ses dossiers, avant de sourire à Cartographe.

- Oui, ces deux postes sont libres, en effet. Lequel préférez-vous?

Devant l'hésitation de Cartographe, elle ajouta:

- En tant qu'archiviste, vous travaillerez au palais de justice. Ce sera davantage un travail de bureau, le conciliateur général étant lui principalement sur le terrain. Par contre, l'agence de coursier... Il faut aimer bouger! Et rencontrer les gens, discuter... C'est à vous de voir!

Mylène croisa les mains et sourit à Cartographe, attendant que celui-ci fasse son choix.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Office sous-marine pour l'emploi   Mer 6 Aoû 2008 - 8:31

Cartographe ferma les yeux pour réfléchir un instant . Les deux postes l'intéressaient fortement !

Reprendre l'agence de coursier, lui permettrait de rencontrer beaucoup de gens occupant différents postes dans le royaume sous marin, tandis que le poste d'archiviste ,lui, le retiendrait dans un bureau !

son choix fut rapide !

- J'aime rencontrer d'autres personnes, bouger,... aller je reprend l'agence de coursier !

Cartographe salua la secrétaire et sortit de l'office de l'emploi.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Office sous-marine pour l'emploi   Sam 19 Déc 2009 - 10:37

Tantale avait été accepté dans ce monde de déité, les deux gardes l’avaient laissé passé, et maintenant, il se rendait à l’office de l’emploi pour justement, trouver de quoi vivre. Ce qui allait n’était qu’une formalité, car au fond de lui, son emploi était simple, servitude dieu, et si maintenant, il lui fallait trouver quelque chose qui l’aiderait à manger et à vivre dans la cité de son dieu, il le ferait, car désormais, c’était son devoir.

Dans la liste qui se présentait devant lui, il avait trouvé un travail qui lui plaisait, celui de régisseur commercial, c’était le seul métier qui lui semblait bien sous tout les rapports, alors se serait celui qu’il exercerait.

« Bonjour, je viens postuler pour le métier de régisseur commercial, ce métier est à ce que j’ai vu disponible, l’est-il toujours ? »



Il y avait une raison pour que tantale choisisse ce métier, c’était qu’il était sous la tutelle de quelqu’un dans cette profession, pour lui, c’était le meilleur moyen de se faire des relations.

Citation :
désolé, j'avais rien à dire
Revenir en haut Aller en bas
Poséidon
EMPEREUR DES MERS
EMPEREUR DES MERS
avatar

Nombre de messages : 3702
Emploi RP : Dieu du RSM

MessageSujet: Re: Office sous-marine pour l'emploi   Lun 21 Déc 2009 - 20:27

Le sécrétaire prit le temps de remplir un petit parchemin, posant quelques questions basiques à Tantale, avant de lui expliquer que cette fonction dépendait du ministère du Commerce.

- Vous devrez donc vous rendre au Ministère du Commerce, afin de rencontre la ministère en charge, Crysta. C'est elle qui s'occupera de tout. Et c'est sans doute là-bas que se trouvera votre bureau...

Il demanda néanmoins à Tantale de revenir le prévenir une fois que toutes les démarches avec Crysta auraient été réglées.

_________________
Marinas un jour, Marinas toujours!!!

Touchàtou a écrit:
"Je viens de gagner le droit de porter cette écaille. Que m'importe le nombre de chevaliers au service de Poséidon? Je suis là moi, et d'autres viendront.

Parce que nous sommes "demain", n'est-ce pas Léosotaure?
"


Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Office sous-marine pour l'emploi   Dim 25 Avr 2010 - 1:13

La journée était bien avancée à présent et si ce matin là le jeune Taimu était peu rassuré, il abordait à présent un large sourire car l'entrevue avec Poséidon s'était plutôt bien passé et le dieux semblait content de lui.

Mais désormais il lui fallait trouver un travail qui correspondrait à ses capacités et aux diverses compétence qu'il avait acquise avec le temps et le meilleurs endroit pour cela était certainement l'office de l'emploi.
Là aussi le bâtiment était impressionnant bien que beaucoup plus sobre que le sanctuaire sous-marin au niveau de l'architecture.

L'étranger trouvait particulier le fait que tout tenait avec des colonnes et avaient tendance à monter très haut, lui qui avait surtout vécu dans des maison large et non haute.

Il finit par entré puis s'approcha des plaques de cires où l'on pouvait trouver les différents emplois disponibles; tout d'abord Taimu chercha à Garde, car le dieux lui avait conseiller cela mais celui juste en dessous attira étrangement son attention.

Garde maritme, lui qui fut un bon pêcheur, travailler sur le port ne serai pas déroutant et il serai surement apte à vérifié l'état de marche d'un bateau ainsi que les compétence des autres pêcheurs.

Son choix fait il laissa les plaques de cires et se dirigea vers l'hôtesse qui le regardait assez étrangement depuis qu'il était rentrer dans le bâtiment; le vêtements devait y être pour beaucoup.
À la vue de la jeune femme qui se trouvait devant lui, Taimu eut une espèce de haut-le-coeur qu'il réprima très vite en déglutissant du mieux qu'il put put esquissa un sourire qui devait plus tendre vers la grimace.


- Bonjour... Excusez moi de vous déranger mais j'ai remarquer qu'un poste de Garde maritime serai libre et vu que j'ai été pêcheur avant de venir ici je pense être apte à accéder à ce genre de poste.
Pouvez-vous m'expliquer les démarche à suivre pour pouvoir acceder à cet emploi je vous prie ?


Il finit par grimacé mais cette fois-ci pour de bon car il n'était pas satisfait par la tournure de sa phrase et espérait que celle-ci avait quand même un sens.
Revenir en haut Aller en bas
Poséidon
EMPEREUR DES MERS
EMPEREUR DES MERS
avatar

Nombre de messages : 3702
Emploi RP : Dieu du RSM

MessageSujet: Re: Office sous-marine pour l'emploi   Jeu 29 Avr 2010 - 20:25

La jeune femme salua Taimu et prit quelques papiers, qu'ellese mit à remplir, tout en lui donnant quelques explications.

- Je suis ravie d'entendre ça. Cela fait plusieurs années que nos marins demandent un garde maritime pour réguler le flux des bateaux au port.

Elle fit signer à Taimu plusieurs formulaires, avant de lui indiquer la personne à rencontrer.

- Au port, demandez à voir le capitaine Roran. Il vous expliquera en détail en quoi consistera votre nouveau travail. Avez-vous déjà un logement? Sinon, je sais qu'une demeure est prévue, sur le port...

[Suite ici]

_________________
Marinas un jour, Marinas toujours!!!

Touchàtou a écrit:
"Je viens de gagner le droit de porter cette écaille. Que m'importe le nombre de chevaliers au service de Poséidon? Je suis là moi, et d'autres viendront.

Parce que nous sommes "demain", n'est-ce pas Léosotaure?
"


Revenir en haut Aller en bas
Asklepios
MARINAS
avatar

Nombre de messages : 62

Feuille de personnage
PVs:
60/60  (60/60)
PCs:
60/60  (60/60)

MessageSujet: Re: Office sous-marine pour l'emploi   Mer 9 Mar 2011 - 9:54

[Ask vient du palais]

Asklepios venait de quitter le palais et envisageait maintenant les différentes options qui s'offraient à lui. Ses pensées furent cependant vite interrompu lorsqu'il entendit quelqu'un criait son prénom et le jeune corellien se retourna pour voir un intendant du palais se ruer dans sa direction. L'homme finit par s'arrêter devant lui essoufflé et Asklepios le laissa récupérer se demandant ce qu'on pouvait bien lui vouloir.

"Veuillez m'excuser, on m'a chargé de vous expliquer les dernières modalités pour faire de vous un véritable citoyen du royaume de Poséidon. Pour commencer, vous devez vous trouver un travail afin de participer à la vie active de la cité et..."

Le jeune homme fronça les sourcils et interrompit son interlocuteur sans la moindre gêne :

"Un travail? Etes-vous bien renseigné? Je suis maintenant l'apprenti du chevalier Sheena et je pense donc que mon entraînement va prendre la majorité de mon temps alors assurer un emploi...."

L'intendant ne cacha pas sa contrariété quant au fait d'avoir été interrompu mais cela ne l'empêcha pas de mettre les connaissances du nouveau venu à jour.

[color=olive]"Le seigneur Poséidon estime que justement chacun des apprentis doivent exercer un métier. Cela contribue en effet à sa formation mais aussi au bien être de la cité, il va sans dire que vous devrez savoir gérer votre temps mais je vous assure que c'est tout à fait gérable. JE vous conduirais au bureau de l'emploi car il n'est pas facile pour un étranger de se repérer dans la cité."

"Très bien, en même temps cela ne me sera pas inutile."

Son année d'errance n'avait pas en effet permis au jeune Corellien de s'enrichir, a vrai dire il se trouvait sans le sou. Les deux hommes se mirent donc en marche et l'intendant expliqua à Asklepios qu'il devait également se trouver un lieu d'habitation afin que les messagers de Poséidon sachent où le trouver pour lui remettre les missives sans perdre de temps.

"Bon et bien nous y voilà, la liste des différents emplois se trouve sur ce tableau, une fois votre choix fait, présentez vous au comptoir où on vous expliquera les dernières modalités. Bonne chance pour la suite jeune homme et bienvenue parmi nous."

L'intendant reprit la direction du palais alors qu'Asklepios le saluait brièvement puis celui-ci se concentra sur le tableau.

*Tiens artisan, je me demande ce qu'ils entendent par ce métier au sein de cette cité.*

Asklepios se souvenait du talent de son père pour réaliser différents objets. Il s'était acquis une certaine réputation dans la rénovation des Statues, des bijoux, dans la création de jouets pour les enfants. On lui avait également souvent dit qu'il ferait un excellent forgeron ce qui restait une de ses passions il est vrai. Il avait un talent particulier pour la rénovation des armes et des armures de son peuple même si la plupart de ces objets servaient plus à la parade qu'autre chose.

Il avait d'ailleurs transmis à son fils cet héritage, Asklepios se souvenant du plaisir qu'il éprouvait à travailler les différents matériaux avec son père. Sa décision prise, le jeune corellien entra dans le bâtiment et se dirigea droit vers la demoiselle s'occupant de la réception.

"Bonjour, je suis intéressé par le métier d'artisan mais je ne suis pas certain que mes qualifications concernent ce métier. Si vous pouviez me confirmer mon choix ou me diriger vers un métier plus en rapport avec mes capacités...Je possède une certaine expérience en tant que forgeron ainsi que la création de différents objets. Je ne suis pas non plus maladroit dans la rénovation des armes et des armures même si je peux largement affiner mes connaissances dans ce domaine."
Revenir en haut Aller en bas
Poséidon
EMPEREUR DES MERS
EMPEREUR DES MERS
avatar

Nombre de messages : 3702
Emploi RP : Dieu du RSM

MessageSujet: Re: Office sous-marine pour l'emploi   Dim 13 Mar 2011 - 10:24

La jeune femme, indulgente, sourit au garçon:

- La forge est un art à part entière, particulièrement important en temps de guerre, qui plus est. Il va sans dire que vos talents seraient appréciés. Artisan forgeron, un métier précieux...

La secrétaire donna un formulaire à Asklepios, afin d'enregistrer sa prise de fonction.

- Nous pourrons vous fournir un local où œuvrer, ainsi que certains matériaux, pour vous aider au début. Vu les circonstances, les commandes du palais devraient vous permettre de vivre, mais nul doute que certains marinas feront également appel à vos services. N'hésitez pas à vous faire connaître en exposant vos créations lors des marchés, sur la grande place, par exemple.

Une fois les formulaires récupérés, elle expliqua à Asklepios que sa demeure de fonction ne lui serait attribuée que dans la journée et lui proposa de revenir le soir venu. Elle aurait alors une adresse à lui fournir.

- Puis-je vous être utile pour autre chose?

_________________
Marinas un jour, Marinas toujours!!!

Touchàtou a écrit:
"Je viens de gagner le droit de porter cette écaille. Que m'importe le nombre de chevaliers au service de Poséidon? Je suis là moi, et d'autres viendront.

Parce que nous sommes "demain", n'est-ce pas Léosotaure?
"


Revenir en haut Aller en bas
Asklepios
MARINAS
avatar

Nombre de messages : 62

Feuille de personnage
PVs:
60/60  (60/60)
PCs:
60/60  (60/60)

MessageSujet: Re: Office sous-marine pour l'emploi   Sam 19 Mar 2011 - 22:03

Ainsi donc, il allait pouvoir rendre hommage à son père en reprenant l'une de ses passions. Voilà qui n'était pas plus mal même si la secrétaire venait de lui rappeler que la situation au royaume sous-marin restait bien loin de l'utopie souhaitée par Poséidon. En attendant, il allait avoir la journée pour lui et ferait donc bien d'en profiter et il avait besoin de quelque chose en particulier mais la jeune fille face à lui ne saurait l'aider.

"Non pour l'instant tout est assez clair, je reviendrais donc ce soir et peut-être qu'à ce moment, je vous demanderais de plus amples renseignements. Merci de votre aide et à plus tard."

Asklepios se trouvait à nouveau en pleine rue avec toujours autant de monde autour de lui. Il avait véritablement besoin de solitude, cela faisait après tout une année qu'il voyageait en solitaire et il s'était habitué à ce long périple seul. Maintenant qu'il se retrouvait dans une cité bondée, son mal être ne faisait que s'agrandir. Le jeune corellien entreprit donc d'explorer la ville histoire de trouver une refuge mais cette aventure ne fut pas des plus tranquilles.

Après quelques errances, il finit pas tomber sur la pace du marché et trouvait plus de monde que dans la rue principale. Après une retraite rondement menée, le nouveau disciple de Roran trouva un réseau de ruelles secondaires bien moins fréquentées qui le conduisit vers les remparts de la cité. Asklepios entreprit de les longer et finit par tomber sur une tout aussi bien gardée que l'entrée principale.


*Incroyable, il ne s'agit pas de la route principale mais elle est pourtant tout aussi fréquentée*

Asklepios pouvait en effet voir de nombreuses charrettes transportant différents produits allaient et venir signe de la bonne santé du royaume sous-marin mais de nombreuses autres personnes vaquaient à leurs occupation. Le tout récent apprenti quitta alors cette route pour s'aventurer en terrain moins civilisé et finit par trouver son bonheur dans les environs de la cité.

Une petite crique de corail s'offrait à lui et Asklepios retrouva le sable sous ses pieds. Sans plus de cérémonie, il se déshabilla et entra avec délice dans l'eau, il se laissa alors flotter sur le dos, les yeux fermés tout en repensant aux derniers évènements. Il laissait peu à peu la pression quittait son corps même si il restait toujours peu certain de la décision qu'il venait de prendre.


*Une fois que la roue du destin tourne, on ne peut plus l'arrêter, c'est ce que tu disais Papa. Neptune à lancer le mouvement nous concernant mais alors que je suis seul, qui pourrait me dire où tout cela va me mener?*

Il y avait aussi le fait qu'il ne savait absolument rien de son maître mis à part le fait qu'il était porteur de l'écaille de l'argo. Asklepios ne pouvait nier le fait qu'il était plein de curiosité envers un homme censé le guider dans l'apprentissage de son cosmos mais chaque chose arrivait en son temps et la patience ne faisait pas défaut au corellien.

L'apprenti sentit ses pensées s'éparpillaient au fur et à mesure et comprit que la fatigue envahissait peu à peu son être. Il rejoignit alors la plage ou sans aucune gêne, il s'allongea à plat ventre, la tête reposant sur ses bras. Toujours nu comme au premier jour, il s'endormit ainsi mettant un terme aux interrogations qui le rongeaient.

Asklepios fut incapable de dire depuis combien de temps il dormait, par contre, il savait qu'il n'était plus seul et c'est cela qui l'avait réveillé. La personne qui rôdait dans le coin dû se rendre compte que l'endormi ne l'était plus car elle s'adressa à lui d'une voix fraîche et pimpante.


"Tu sais, être un grand adorateur de Neptune et céder au sommeil dans les parages de la capitale de Poséidon peut se révéler un tantinet dangereux."

Asklepios se contenta de tourner la tête, les yeux mi-clos pour observer celle qui osait l'insulter ainsi.

Une femme d'une quarantaine d'année plutôt jolie pour son âge le fixait un sourire aux lèvre avant d'écarter une mèche de sa chevelure d'un vert marin. Avant même qu'il ne dise quoi que ce soit, la jeune femme reprit la parole.

"Je m'appelle Taelyne bel étranger et quelque soit ta dévotion, je trouve cependant dommage que tu aies abîmé une si jolie peau."

Il est vrai que la marque à son épaule restait boursouflée malgré sa guérison mais Asklepios n'en avait que faire.

"Et vous n'êtes pas plus inquiète que ça de trouver un neptunien alors que la cité est encore sous coup d'une attaque?"

"Et pourquoi devrais-je m'inquiéter? Sans vouloir vous vexer, vous êtes seul, nu et sans arme, de plus ne représentant pas une menace, je ne penses pas que vous vous amuseriez à m'ôter la vie."

Cette fille était folle, mis à part le fait de l'avoir cataloguait comme un neptunien, elle doutait de la cruauté gratuite des ennemis de Poséidon. Sans aucune pudeur, Asklepios se releva dévoilant toute son intimité à la donzelle qui ne s'en ému pas plus que ça.

"Faut-il une raison à un neptunien pour commettre la moindre barbarie? Quoi qu'il en soit vous vous trompez dame, je ne suis pas un serviteur de Neptune, méfiez-vous donc des paroles que vous prononcez, elles pourraient vous conduire à de sérieux soucis."

Bien qu'en colère suite aux propos de Taelyne, Asklepios se contentait d'un avertissement froid. Récupérant ses affaires, il en profita pour enfiler sa toge et cacher sa nudité, la demoiselle quant à elle eut une légère hésitation avant de finalement s'excuser.

"Pardonnez-moi, je n'aurais jamais imaginer que..."

"Que quoi? Qu'un neptunien ait pu apposer la marque de son maître sur le corps d'un autre? Voilà qui devrait vous mettre en garde le jour ou vous tomberez véritablement sur l'un d'entre eux"

Asklepios tourna le dos à son interlocutrice et commença à s'éloigner lorsque Taelyne l'interpella.

"Attendez, je peux faire quelque chose pour vous afin d'effacer ma faute."

"Pas besoin, la seule chose que j'attends de vous est de me laisser tranquille."

Il n'avait même pas pris la peine de s'arrêter pour répondre mais Taelyne réussit à le faire se retourner par ses derniers mots.

"Attendez vous ne pouvez pas vous promener dans royaume sous-marin avec cette marque. D'autres que moi finiront par l'apercevoir et vous vous attirerez des ennuis sans le vouloir."

Le jeune corellien devait admettre qu'il n'avait pas songé à cet éventuel problème. Taelyne ne s'était contenté que de mots et encore sans vouloir se montrer hostile alors que d'autres pourraient réclamer sa tête.

"Et en quoi pouvez-vous m'aider?"

"Je suis peintre mais je pratique aussi l'art du dessin sur le corps. On peut facilement camoufler ce trident dans un tatouage représentant des glyphes du moins si vous êtes d'accord."

Asklepios réfléchit quelques instants et finit par donner son accord non sans une certaine réticence.

"Ne vous inquiétez pas, je ne vais pas vous manger, allons donc à mon échoppe, tout mon matériel se trouve là-bas."

Le marina trouvait décidément cette femme bien top enjouée mais il la suivit de bonne grâce jusqu'à son commerce ce qui lui permit d'ailleurs de découvrir le quartier des affaires. Ils découvrit ainsi une façade qui ressemblait plus à une frasque marine et il comprit bien vite que son "hôte" s'en était chargé personnellement.

Sans plus de cérémonie, Tealyne l'invita à s'allonger sur une table recouvert d'une mousse des plus confortable. Présenter ainsi son dos à une personne qu'on ne connaissait que depuis peu présentait un risque certain mais Asklepios ne pensait pas que la demoiselle puisse être associée à un quelconque danger. Cela n'empêcha nullement le Corellien d'être surpris lorsqu'il sentit Taelyne lui passer une étrange pâte sur le corps.


"Je peux savoir ce que tu fais?"

"Il s'agit d'une crème pour endormir la peau de ton dos, mon procédé de tatouage est assez rapide mais il ne faut pas se leurrer, on commence à ne plus apprécier le traitement au bout d'un certain temps..."

"Je devrais pouvoir supporter ah une dernière chose, peux-tu me faire le symbole de Poséidon sur l'autre épaule s'il te plaît."

Asklepios nota l'air interrogatif de son interlocutrice mais il se contenta de garder le silence laissant son hôte commencer son labeur. L'après-midi passa et le marina devait admettre que cela commençait à le démanger sérieusement mais Taelyne lui tapota l'épaule signifiant ainsi qu'elle avait terminé. Elle s'empara d'une glace et montra son oeuvre à Asklepios qui pour le coup resta bluffé.

Son dos arborait maintenant de nombreux glyphes d'une teinte dorée entrelacés de telle manière à représenter un rivage sur lesquels s'échouaient de nombreuses vagues. En faisant très attention et en connaissant la langue des sirènes, on pouvait lire sur le dos d'Asklepios l'étendue de la tragédie d'une guerre au royaume sous-marin. Le symbole de Poséidon dénotait légèrement par son vert profond mais l'étoile au sept branches complétait parfaitement le tableau par opposition à la blessure en forme de trident représentant les armes de Neptune.


"Je vais te donner un peu de crème pour la semaine, elle te paraîtra moins difficile et elle a pour bénéfice d'assouplir les vieilles blessures. Elle ne la fera pas disparaître mais elle sera beaucoup moins boursouflée et un peu moins visible. Si tu le souhaites, tu reviendras me voir j'y apporterai une couleur mais pour l'instant je préfère laisser mon produit agir."

"Moui, je verrais cela pour un éventuel plus tard, en attendant, tu as fait un magnifique travail, es-tu bien sûre de ne pas vouloir d'argent."

"Non, je t'ai que je faisais cela pour payer mon indélicatesse et en plus de cela tu m'as aidé à retrouver mon inspiration et cela est déjà bien précieux pour moi."

Asklepios ne s'appesantit pas sur cette réponse étonnante et prit congé de Taelyne. L'heure de rejoindre la secrétaire au bureau de l'emploi approchait et il était grand temps de se rendre sur place à nouveau. Il ne lui fallut pas beaucoup de temps pour se repérer et finalement mais cela ne fut pas suffisant et il arriva avec un peu de retard.


"Pardonnez-moi quelques courantes à gérer mais je suis tout à vous si vous voulez bien me donner les informations qui vous faisaient défaut ce matin, je suis tout ouïe."
Revenir en haut Aller en bas
Poséidon
EMPEREUR DES MERS
EMPEREUR DES MERS
avatar

Nombre de messages : 3702
Emploi RP : Dieu du RSM

MessageSujet: Re: Office sous-marine pour l'emploi   Jeu 24 Mar 2011 - 18:04

- Il ne reste que bien peu d'informations à vous communiquer, fit la secrétaire. Tout est en ordre, nous allons vous conduire à votre forge. J'ai également un message de Poséidon à votre intention. Il regrette de ne pouvoir vous l'annoncer lui-même, mais la récente offensive neptunienne a pour conséquence que son temps est désormais très limité. Il veut que vous sachiez qu'il a envoyé deux marinas reccueillir autant d'informations que possible sur le drame qui vous a touché, à Corellia. Suite à quoi, une fois mieux informé, il pourra agir. Il a également rédigé ceci, pour vous.

La jeune femme remit à Asklepios un petit parchemin scellé par Poséidon. Le dieu, comme Asklepios put le voir lorsqu'il se décida à ouvrir le parchemin, lui annonçait une prochaine rencontre divine...

Poséidon a écrit:
Peu de gens le savent déjà, mais Neptune a accepté de me rencontrer, afin d'envisager les possibilités que l'avenir nous offre. Seul le moment exact reste à déterminer, étant moi-même retenu ici par d'autres affaires urgentes.

Si cela ne sera rien d'autres qu'un entretien entre nous, c'est peut-être le premier pas vers la paix. Une paix qui te priverait de vengeance, mais qui empêcherait d'autres malheurs comme le tien.

Garde cette information pour toi pour l'instant, toute la cité sera bientôt mise au courant.

Poséidon

Si les mots étaient soigneusement écrits, le dieu n'avait mis aucune forme particulière dans son message, ce qui pouvait surprendre un lecteur non-averti.

Mais pour l'instant, la secrétaire avait appelé un jeune enfant, qui attendait qu'Asklepios le suive.


- Comme je vous le disais, n'hésitez pas à revenir ici une fois qu'il faudra vous faire une clientèle...

Ce qui ne saurait tarder... Une fois arrivé dans ce qui serait sa demeure et son lieu de travail, Asklepios ne put qu'apprécier qu'on lui confie un tel endroit sans plus d'interrogations. La maison était composée de deux petits annexes. L'une serait pour lui et, si elle était relativement petite, comportait tout ce dont il aurait besoin pour vivre. Il n'aurait plus qu'à prendre le temps d'ôter la poussière qui s'était lentement accumulée sur les meubles, ranger à sa mode et peut-être l'embellir un peu.

L'autre était sa forge. Rapidement, Asklepios retrouva les outils dont il se souvenait. Il saisit une pince qui traînait sur la grosse enclume et son contact lui fit remonter quelques souvenirs en mémoire. Des souvenirs du temps où Corellia était encore une cité pleine de vie...

Le jeune garçon fut tiré de sa rêverie par des coups portés sur la porte de la forge. Celle-ci devait être close depuis longtemps, car il eut bien du mal à l'ouvrir. Le visiteur l'aida en poussant de son côté et à deux, ils parvinrent à la décoincer.

Asklepios acceuillit donc un homme d'environ trente ans. Celui-ci jeta un oeil au garçon, puis à l'état de la forge. Si le dernier occupant n'y avait laissé que peu de traces, les années d'abandon étaient flagrantes. Cela ne sembla pas effrayer l'inconnu.


- Bonjour, fit-il. Je suis passé à l'office de l'empoi et j'ai entendu dire qu'un nouveau forgeron s'installait ici. Pourrais-je le rencontrer?

Asklepios expliqua que c'était de lui qu'il s'agissait. Sa jeunesse était certes un désavantage, mais il possédait déjà un sérieux bagage et apprenait vite.

- Oh, c'est toi! Et bien, j'imagine que tu vas avoir besoin d'un peu de temps pour remettre cette pièce en état... Quand ce sera fait, j'aurai l'honneur d'être ton premier client. Mon père était un ami du forgeron qui vivait ici. Un travailleur reconnu et apprécié... Serais-tu capable de forger une épée et de graver quelques mots sur la garde? "Didimus, héros des flots", tu pourrais y arriver?

Si les commandes arrivaient si vite, Asklepios n'aurait pas besoin de beaucoup de publicités...

----------

[Je te laisse créer le topic de la forge dans la cité!]

---------

Ask part vers sa forge

_________________
Marinas un jour, Marinas toujours!!!

Touchàtou a écrit:
"Je viens de gagner le droit de porter cette écaille. Que m'importe le nombre de chevaliers au service de Poséidon? Je suis là moi, et d'autres viendront.

Parce que nous sommes "demain", n'est-ce pas Léosotaure?
"


Revenir en haut Aller en bas
Yéléna
MARINAS
avatar

Nombre de messages : 9
Postule pour : Ecaille des Aloades

Feuille de personnage
PVs:
0/0  (0/0)
PCs:
0/0  (0/0)

MessageSujet: Re: Office sous-marine pour l'emploi   Mar 26 Juin 2012 - 14:46

Derrière les portes de la cité, Yéléna découvrait un long couloir où plusieurs gardes étaient postés. Sa venue n’était pas passée inaperçue et tous les gardes la contemplèrent charmés par la beauté de la jeune femme. Cette dernière ne s’aperçut pas des regards des soldats et emboitait le pas lorsque deux gardes s’empressèrent d’aller à sa rencontre. Leur allure n’inspirait pas tant de respect que les gardes de la porte de la cité. Elle se dit un peu déçue que finalement tous les guerriers de Poséidon n’aient pas tous fière apparence. Le premier était grand et maigre. Il avait de petits yeux ronds noisette et ses cheveux bruns lui retombaient sur la nuque. Sous son nez aquilin, il affichait un large sourire dévoillant une rangée de petites dents blanches. Le deuxième était petit et, de ce fait, à peine plus grand que Yéléna. Contrairement à son acolyte, il était trapu et semblait musclé. Son teint était hâlé, ses cheveux noirs étaient attachés en queue de cheval. Son seul charme était ses yeux verts émeraude, mais son épaisse moustache nichée sous son nez épaté captivait toute l’attention.

« Bonjour Mademoiselle » dirent-il en chœur.
« heu bonjour Messieurs » répondit poliment la jeune femme.
« Bienvenu dans la cité, c’est une grande joie de vous accueillir parmi nous » dit le plus grand puis enchaina« Je m’appelle Unos et voici mon compagnon Duo »
*Ah ben ça alors?! Il a une tête d’espadon !* se dit immédiatement la jeune femme, puis elle se reprit pour répondre :
« Yéléna, enchantée »
«Chaque nouveau citoyen doit se présenter à l’office de l’emploi dès leur arrivée, pour cela…. » , dit le mustachu, Duo
« … pour cela vous devez consulter la liste des emplois vacants et vous présenter au bureau des recrutements !!!» coupa son compagnon en toute hâte en s’approchant de la jeune femme.
«Je vous remercie Messieurs » répondit Yéléna «J’y vais de ce pas alors»
« Avec plaisir » dirent-t-il chœur.
« Nous, les fiers et valeureux gardes de Poséidon, se feront toujours une joie de vous aider en cas de besoin ! » dit Unos avec un soupçon d’orgueil dans la voix
« N’hésitez pas à nous demander conseil !! » répliqua aussitôt Duo
« Oui revenez nous voir !!! » dit Unos
« Au revoir » répondit Yéléna en les saluant
« Au revoir » dirent-ils en rougissant avec un petit signe de la main
*Les habitants du royaume sous-marin son si aimables !* Se disait naïvement Yéléna*Je pense que je vais me plaire ici*
Yéléna s’approcha du long parchemin où toutes les demandes d’emplois étaient retranscrites. Elle consulta la liste et il ne lui fallut pas beaucoup de temps pour faire son choix. La jeune femme entra alors dans le bâtiment. Elle vit alors l’employée assise derrière son bureau ou de nombreux documents étaient entassés en plusieurs piles. L’employée écrivant sur une des nombreuses fiches présente devant elle, lèva la tête un instant pour lui faire signe et prendre place sur le siège devant elle. Yéléna s’exécuta, une fois installée, elle observa silencieusement cette drôle de dame gribouillant en toute hâte. Une fois ceci terminé, l’employée, lèva une seconde fois les yeux et dit :
« Bonjour, Mademoiselle et bienvenue, que puis-je faire pour vous »
«Je viens postuler pour le poste de gérant d’épicerie, si celui-ci est toujours vacant bien entendu» , elle lui adressa un sourire entendant sa réponse.
..
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Office sous-marine pour l'emploi   

Revenir en haut Aller en bas
 

Office sous-marine pour l'emploi

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

 Sujets similaires

+
Page 7 sur 8Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: L'entrée aux sept mers-
Sauter vers: